Je suis maman à mi-temps et je le vis super bien !

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Voici un témoignage de Marie, 32 ans, maman à mi-temps car divorcée, le papa a le petit garçon une semaine sur deux. Un témoignage très positif qui, je l’espère, en aidera certaines d’entre vous !

Je suis maman à mi-temps et je le vis super bien ! (Marie)

Quand on a eu Gabriel, nous étions fous de joie mais voilà, le couple n’a pas tenu. Pas à cause du bébé bien sûr, mais parce que ça n’allait plus, tout simplement. La séparation s’est faite intelligemment, nous sommes restés en bons termes et nous avons fait le choix d’avoir la garde une semaine chacun. Habitant tous les deux à Paris, cela a facilité les choses car Gabriel, qui a six ans maintenant, n’est pas trop perturbé (même école, même copains…).

Je sais que beaucoup de mamans ont du mal avec ça, même celles qui ont leurs enfants la plupart du temps à part le weekend ou pendant les vacances.

Mais moi, à l’inverse, je vis cette situation comme une chance !

Une semaine je suis maman à temps-plein : je m’occupe de mon Loulou H24, je profite de lui à chaque instant, l’aide dans ses devoirs, l’emmène faire plein de choses, bref un grand bonheur ! Puis, l’autre semaine, je profite de ma vie de femme à 100% : je sors faire la fête, je vois mes amies, profite encore davantage de mon homme (car je me suis remise en couple depuis), vais chez le coiffeur… Bref, je m’occupe de mon bien-être et de moi.

Pour moi finalement, c’est presque une situation idéale.

Certaines trouvent cela égoïste. Je ne comprends pas vraiment pourquoi

Justement, notre fils profite de ses deux parents et nous, nous profitons de lui tout en pouvant continuer de penser à nous. Si je veux partir en vacances, je n’ai aucun problème, si je veux faire ci ou ça, je n’ai pas besoin de m’y prendre trois mois à l’avance pour m’organiser… Mon Loulou a une maman et un papa hyper épanouis et ça se ressent quand nous sommes avec lui, quand nous jouons ensemble.

Pour moi, un enfant est bien plus heureux comme ça qu’avec deux parents qui ne s’aiment plus et ne s’entendent plus mais restent ensemble pour faire bonne figure.

C’est sûr, les premiers mois étaient difficiles, il faut apprendre à faire avec le manque mais une fois qu’on a trouvé l’équilibre, tout n’est que pur bonheur !

 

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 1 lecteur a laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 réflexion au sujet de « Je suis maman à mi-temps et je le vis super bien ! »

  1. Quand vous dites certains pensent que c’est égoïste et vous ne savez pas pourquoi!
    Je rejoins ce sentiment car vous êtes comblée d’être une maman à temps partiel, de voir votre fils une semaine sur deux, et effectivement vous lui donnez tout votre amour et votre temps, mais pensez vous que l’autre semaine votre enfant n’a plus besoin de vous? J’en doute, je pense que quand on a la chance d’être parent, nous avons le devoir d’être là pour eux jusqu’à leur majorité et plus!
    Penser à avoir une vie pour vous une semaine sur deux c’est chouette, vous sortez vous vous amusez, mais quand on devient parent l’enfant doit passer avant notre personne, ça n’empêche pas de sortir de voir les copains, de faire du sport, mais est ce la priorité quand on a la responsabilité d’éducation d’un enfant?

    L’article commence en disant: j’espère que cela aidera d’autres personnes! Mais à faire quoi? À se dire chouette je peux quitter ma responsabilité pour pouvoir sortir avec les copains quand je veux?!!!

    Je pense que la société d’aujourd’hui va un peu trop loin sur la promotion de l’égoïsme, être heureux d’accord mais pas au dépriment de nos enfants! Sauf si on a tout fait pour sauver notre couple, ou que nous sommes maltraités par notre conjoint ou conjointe!

    Je suis une maman, et je conçois que ce n’est pas simple de maintenir la flemme dans le couple, il faut faire des efforts, des compromis, et peut être ne pas avoir des enfants très tôt pour pouvoir vivre sa vie de célibataire a fond avant un engagement aussi sérieux qu’est d’avoir des enfants!

    J’espère que ce commentaire n’offensera pas celle qui a écrit cette lettre car ce n’est pas le but, mais plutôt d’aider les femmes ou hommes qui pensent quitter leur foyer sans avoir essayé de le sauver! Pensez à vous enfants à quelle image de couple voulez vous leur laisser? Nos enfants ont besoin de nous chaque jour, chaque jour il peut y avoir des petits ou gros chagrins ou nous devons être là pour les aider à les surmonter, c’est ce qui fera d’eux des femmes et des hommes de demain capable de surmonter seul leur problèmes de grands!

    Être seule ou seul une semaine sur deux peut paraître paradisiaque pour celui ou celle qui veut retrouver sa liberté une semaine sur deux, mais ça peut être aussi un enfer une semaine sur deux car plus difficile de gérer seule ou seul un enfant dans des situations de crises, dans des moments de fatigues après le travail par exemple, les préparer le matin, les coucher le soir, les accompagner aux différentes activités, les rassurer, les aider à surmonter des problèmes avec des copains ou à l’école, les aider à passer un cap difficile, tout cela est plus facile à deux!
    Si la raison de la séparation est que vous sentez dépassé, alors la séparation n’améliorera pas les choses en tout cas pas pour une semaine sur deux!!

    Et ce n’est pas non plus simple pour tout le monde de sortir s’amuser l’autre semaine, si nos amis sont les amis avec enfants et ne peuvent pas se libérer autant! Etc, on peut aussi de retrouver seul ou seule l’autre semaine!

    Je pense vraiment que nos enfants méritent que nous pensons un peu moins à nous et plus à eux! Se battre plus pour leur bien-être sans pour autant négliger le notre!

    Être épanouis en famille le JE de moi mes enfants et mon conjoint!

    Bonne réflexion et bonne chance!

    Répondre

Laisser un commentaire