« La Prison sans Barrières » Juliette Laridan

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Je le retrouvais partout; dans le corps de Ryan, le parfum de Greg, la prestance d’Antoine, la dépression de Louis, la générosité de Thierry… Dans ce rasoir négligé au bord du lavabo, cette musique triste et mélodieuse à la fois, les matinées passées au lit, le vin rouge tintant les lèvres, les oeufs brouillés du matin… Partout. La moindre petite chose le ramenait en vie, usant de la magie de la Madeleine de Proust.

Il n’y avait pas d’échappatoire, aucune solution au problème. Cette équation avait bien trop d’inconnus. Exsangue, cette relation s’accrochait à mon coeur saignant, telle une sangsue. Comme un malade tenterait de gagner du temps, à coup de perfusion sur son lit de mort.

Trainant cette carcasse partout où j’irai, la fuite sera impossible.
C’est ma prison sans barrières.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire