Lettre à son ex : « tu m’as détruite » (lettre d’une lectrice)

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Une lectrice qui a souhaité rester anonyme m’a envoyé cette magnifique lettre que je vous laisse découvrir :

Tu m’as détruite et anéantie. Tu as démoli tout ce que j’avais galéré à construire durant toute ma vie. Tu as brisé le peu de confiance que j’avais en moi. Tu sais, cette confiance que j’avais réussi à peu près à retrouver. Et bien, il n’y a plus rien. Tu vois tu y es arrivé, tu m’as détruite, t’as réussi. C’est ce que tu espérais de toute façon. Tu as eu ce que tu voulais grâce à ta manipulation. Et ce qui me fait le plus mal, c’est que je ne comprend pas comment j’ai pu me laisser faire. Comment j’ai pu ne rien voir ?

Petit à petit, tu as enlevé chaque partie qui faisait que j’étais moi. Et chaque jour, tu en enlevais un morceau de plus. Et ça tous les jours. Tous les jours, il me manquait un fragment de plus. Et tous les jours, j’avais un morceau du nouveau moi qui entrait à l’intérieur de mon âme et de ma chair. Un bout de ce que tu voulais que je sois, quelque chose que mon corps ne connaissait pas. Mais contre lequel il n’a jamais combattu. Il n’a jamais combattu parce qu’il ne savait pas que c’était des débris qui finiraient par me détruire. Et c’est ce qui a fait que tu sois arrivé à me faire devenir ce que tu voulais que je sois.

Tu es arrivé à me transformer à ta façon. Tu as réussi à me faire disparaître et à me faire m’oublier moi-même. Je n’étais plus rien. Enfin si, j’étais devenue un robot. Le robot que tu avais construit. J’avais disparu, puis réapparu. Transformée en une marionnette que tu avais fabriquée, jour après jour, heure après heure et minute après minute. J’obéissais au moindre de tes ordres à cause de mon nouveau cerveau robotisé que tu m’avais installé. Tu es arrivé à me faire croire que je n’étais rien et que je n’arriverais jamais à vivre sans toi. Et j’en étais persuadée.

Tu avais réussi à me persuader que je serais incapable d’exister sans toi. Remarque, tu m’as convaincue que je n’étais rien, tout court. Mais je ne te laisserai pas gagner. Oui tu peux te venter de m’avoir détruite totalement, si tu veux. Parce que c’est ce que tu as fait. Mais je ne suis pas restée à terre. Oui j’ai eu de l’aide, un aide précieuse même. Mais je me suis relevée. Grâce à lui, grâce à son aide, sa force et son soutien. Mais surtout grâce à son amour. Grâce au fait qu’il me rendait heureuse, qu’il rendait ma vie meilleure et que les moments de bonheur passés à ses côtés étaient sincère et vrais de sa part et de la mienne. Mais j’ai tout détruit parce que je pensais que je serais incapable de le rendre heureux. Parce que je pensais qu’il allait me faire autant de mal que toi. Parce que j’ai cru me protéger d’une nouvelle souffrance. Mais c’est de toi que j’aurais dû me protéger.. Mais tu vois aujourd’hui, c’est fini. Tout est fini. Un jour, je retrouverai confiance en moi. Et je me serais réparée toute seule. Sans toi et sans ton emprise…

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 1 lecteur a laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

1 réflexion au sujet de « Lettre à son ex : « tu m’as détruite » (lettre d’une lectrice) »

  1. J’ai vécu la même expérience durant neuf longues années. Même en étant séparés et loin il était encore aux manettes. Jusqu’à ce jour ou j’ai voulu en finir et dormir longtemps. …mais ce n’était pas mon heure et puis ils étaient là mes enfants et lu, lui qui s’est accroché qui m’a soutenu qui m’a prouvé son affection son amour. Et grâce à lui a son amour je me relève je me reconstruis et ma plus grande victoire c’est quil a perdu et moi je suis vivante heureuse et amoureuse avec une personne normale un vrai bonheur.

    Répondre

Laisser un commentaire