Parler d'Amour

Je t’ai donné mon âme : Un poème vraiment touchant de Nasser

Je t’ai donné mon âme : Un poème vraiment touchant de Nasser

Auteur

Je t’ai donné mon âme

Je t’ai donné mon âme, mon cœur tout entier

Consumer par les flammes, un intense brasier

Que personne ne me blâme de t’avoir tant aimée

Ton regard plein de charme, ton sourire qui m’illuminait

Le toucher de ta peau, douce comme de la soie

Ton odeur parfumée, entendre ta voix

Ces jours comptés, passés près de toi

M’ont donné la force de défier les codes et les lois

D’ignorer les principes, et malgré les cicatrices

De croire en la magie, comme un ultime caprice

Je t’ai donné mon âme, ma belle complice

Goûter le repos, la tête posée sur tes cuisses

Carresser tes cheveux, poser ma main sur tes joues

Me promettre à toi, passer pour un fou

Te crier je t’aime, à m’en tordre le cou

Maintenant que me reste-t-il dans ce vide total ?

Une vie sans toi, c’est pire que le néant

J’ai tant rêvé de nous, de ces moments banales

Juste toi et moi, c’était suffisant

Un monde bâti pour nous, le reste m’était égal

Que l’univers s’écroule, je reste un enfant

Rêvassant sans cesse, les yeux vers le ciel

Pense-t-elle encore à moi comme je pense à elle ?

Suis-je encore dans son cœur, avons-nous été réels ?

Le poids de mon amour, a-t-il fendu mes espoirs ?

Je t’aurais donné mes yeux pour que tu puisses me voir

Que tu me dises je t’aime le temps d’un soir

Même si le lendemain venaient les au revoirs

La vie est indécise, comme l’a été notre histoire

Marcher sur une plaque de verre, se fissurant

Sous les pas de tous nos manquements

A-t-on su s’aimer ? Je ne sais plus maintenant

Je voulais tant de toi, et toi si peu finalement

L’histoire de notre histoire, aurait pu être autrement

A chaque pensée vers toi, c’est mon cœur qui se fend

Les années vont passer mais pas mes sentiments

Qu’aurais-je pu changer de ce roman ?

La plume de l’auteur du destin, avait-elle assez d’encre ?

Te doutes-tu seulement d’à quel point tu me manques ?

Penses-tu encore à nous ? À mon regard dans le tien ?

Regrettes-tu tes choix, comme je regrette les miens ?

M’en veux-tu aujourd’hui, comme je t’en veux parfois ?

J’ai l’impression parfois de sentir encore ton parfum

Un air de nostalgie, pour exhumer, une partie de moi

La meilleure partie, et cette partie, c’était toi

Je t’ai donné mon âme, maintenant je suis vide

Chaque jour qui passe est une mort timide

Je t’ai donné mon âme, perdue à jamais

Toi mon sublime étoile, qui a arrêté de briller

Tu scintilleras encore, pour ton être aimé

Je resterai dans ton sillage comme un être damné

Condamné à t’aimer, et à te pleurer pour l’éternité

Je t’ai donné mon âme, aujourd’hui elle s’en est allée …

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.