Parler d'Amour

Le submarineing ou la technique de drague la plus sadique

Le submarineing ou la technique de drague la plus sadique

Finissez-en avec votre chagrin !

Vous venez de vivre une rupture et votre moral est au plus bas ? Vous voulez oublier votre ex et passer à autre chose ? Commandez mon ebook !

Auteur

Et oui les amis ! Encore un nouveau mot dans le lexique de l’amour ! Après le Ghosting ou la technique de l’épouvantail utilisée par les pervers narcissiques, j’ai l’honneur de vous présenter le Submarineing.

Quelques nouveaux termes dans le lexique de l’amour

On donc :

Le Ghosting : Une personne qui rompt du jour en lendemain sans donner ni explications ni nouvelles.

Le  Breadcrumbing : »  Vient de l’anglais « bread crumbs » qui signifie chapelure. Ce termine désigne le fait de flirter avec une personne sur une longue période en lui faisant croire qu’une relation amoureuse est possible alors qu’en fait il n’en est rien.

Le Stashing : il s’agit de dissimuler l’existence de son partenaire afin de continuer à mener sa vie comme on l’entend.

Le Submarineing ou la technique de drague la plus sadique

A y regarder d’un peu plus près, on a vraiment l’impression qu’avec tous les réseaux sociaux et les nombreuses applications de rencontres, les gens ont finalement de plus en plus peur de l’engagement. Ils cherchent l’amour mais quand ils pensent l’avoir trouvé, ils fuient.

Finalement, ces “nouvelles” pratiques ne nous isolent-elles pas ?

D’où vient le terme Submarineing ?

Le Submarineing vient de l’anglais “submarine” qui signifie en français, sous-marin.  Cette pratique ressemble pas mal à celle du Ghosting en amour. En gros, comme je l’expliquais plus haut, le Ghosting, c’est le fait de disparaître de la vie d’une personne du jour au lendemain. On ne répond plus à ses appels ni à ses SMS, on fait le mort. Du coup, le “ghoster” va hanter la personne qui en était tombée amoureuse puisqu’elle aura bien du mal à faire son deuil. Ce n’est pas tout à fait le cas du Submarineing.

Différences entre le Ghosting et le Submarineing

Quand on pratique le Ghosting, on disparaît de manière définitive de la vie de l’autre. Si le “ghoster” est un gros lâche, le “submariner” lui, est carrément sadique.

En effet, le submarineing est une pratique qui consiste à recontacter une personne que l’on avait ignorée comme si rien ne s’était passé.

Voilà, une personne vous a largué(e) comme la dernière des m***es et revient quelques semaines voire quelques mois plus tard, sans culot, sans remords. Il est donc resté en “sous-marin” tout ce temps.

Le submarineing VS le Zombeing

Oui, je sais, encore un autre terme… Le zombeing consiste à reprendre contact du jour au lendemain avec une personne que l’on avait ignorée. La différence avec le submarineing est que le sujet de la rupture est abordée. Le “zomber” explique sa disparition, son absence avec des excuses plus ou moins honnêtes mais qui permettent en tout cas de justifier son comportement.

Ce qui n’est pas du tout le cas du “submariner”. Lui est vraiment sadique. Il enverra un simple sms du style : “Hello ça te dirait qu’on aille voir cette expo ensemble ?“. En gros, vous avez versé toutes les larmes de votre corps pour cette personne, vous êtes enfin en train de faire votre deuil et de l’oublier doucement… Et paf ! Il revient comme ça, sans prévenir, comme si tout lui était dû !

Comment réagir face au submarineing ?

La meilleure option est de le confronter directement. Acceptez sa proposition de rendez-vous comme si de rien n’était. Puis une fois là-bas, confrontez-le en face à face. Il ne pourra pas fuir et sera obligé de répondre à vos interrogation.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.