Poème de Marion (internaute)

Le temps s’efface,
Il laisse place
A des oublis,
Des ennuis,
Des reproches,
Et des remords.
L’amour est là,
Juste devant moi.
Il m’attend,
Mais je n’avance pas.
J’ai peur, mais il me tend la main.
Et si tout s’effaçait ?
Et si on m ‘oubliait ?
Je suis seule,
Dans ma tristesse,
Dans l’ombre du monde,
On me délaisse .
Mais il y a cette main,
Qui se tend à moi, tel un nouveau départ.
Je risque ma vie, je tente le nouveau.
Je rejoins sa tendresse,
Ses caresses.
Je le rejoins vers un monde plus beau.
Mais finalement, je rejoins ma plus grande tristesse.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire