Parler d'Amour
Texte pour exprimer sa tristesse

Texte pour exprimer sa tristesse

Auteur

Texte pour exprimer sa tristesse

Tu ne veux pas être avec moi. C’est un leurre, une illusion. Ça te rassure d’avoir la sensation d’être équilibré, de mener ta petite vie à bien, de voir dans le regard des autres que tu as tout réussi, même ton couple. Mais le fait est que tu n’es pas capable d’aimer, de vraiment aimer. Je ne suis même pas certaine que tu saches ce que ça signifie, si tu sais ce que l’on ressent quand on aime. Quand on aime vraiment.

Qu’est-ce qui te surprend dans le fait que j’aie envie d’être avec toi ? Qu’est-ce qui te gêne quand je te rejoins quelque part ? Tu as honte de moi ? Tu veux me cacher ?  Tu es égoïste et tu ne me veux que pour les soirées films-câlins-dodo ? Tu as juste peur de dire la vérité, tu es un menteur par omission de première catégorie ! Tu es un lâche car tu n’oses pas me dire clairement “Lou, je ne veux pas que tu viennes”, tu as trop peur que je te quitte. Parce qu’au fond, tu as conscience que ton comportement n’est pas normal, tu as conscience que tu as dépassé les limites et que tu m’as dit des choses terriblement blessantes.

Lire aussi : Lettre de rupture “c’est trop dur de t’aimer”.

Avec toi, j’imaginais l’avenir, de plus en plus. On se voyait davantage, on partageait plus de choses, tous les deux mais également avec nos amis respectifs. Et j’ai été bête de penser que ça te faisait plaisir autant qu’à moi. Avec toi, j’avais envie d’avancer, je te trouvais grandi, mûri. J’espérais que mes enfants soient les tiens et ceux de personnes d’autres. J’avais envie de tout faire avec toi. Mais tu ne le supportes pas. Tu veux être en couple et vivre comme un célibataire. Non merci.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Tu es un hypocrite et un menteur. Tu t’adaptes aux gens tel un caméléon. Même moi je ne sais plus qui tu es vraiment Théo. Un mec amoureux et adorable, souvent. Un mythomane et un lâche, parfois. Trop souvent à mon goût.

Je n’en peux plus. Je suis fatiguée d’essayer de tout faire pour te rendre heureux, fatiguée de lutter contre mes sentiments, fatiguée de ne pas avoir le droit de t’aimer pleinement. Tu n’aimes pas la façon dont je t’aime, mais je ne peux pas la changer.

Lire aussi : Lettre de rupture “j’en ai marre de tes mensonges”

Et comme tu n’es pas heureux avec moi, je prends la décision à ta place en partant.

Ne me parle plus, ne me recontacte plus, je t’aime encore et ce serait une souffrance bien trop grande à endurer.

Belle vie !

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.