Parler d'Amour
“Te rappelles-tu ce mot : “Eiffel ” ? Texte d’Océanne, 15 ans

“Te rappelles-tu ce mot : “Eiffel ” ? Texte d’Océanne, 15 ans

Auteur

Je ne sais pas quoi écrire ni raconter. Je ne sais pas , je ne sais plus . La feuille blanche devant moi ne m’inspire pas , tous d’un coup ce syndrome est apparu. Je décide de me noyer dans mes pensées , de penser à nous, à toi , seulement toi car tu es ma plus grande inspiration .

Je t’aime. Cette phrase n’est pas assez pour te prouver à quel point l’amour que je te porte est grand, puissant.Tellement bon à ressentir mais, tellement douloureux à la fois . Tu es loin , bien trop loin de moi . Mais tu continues à m’enivrer d’amour . Tu continues à me rendre complètement dépendante de toi .

Tout juste derrière un écran d’ordinateur , j’ai chaviré. Ça peut paraître con pour certaines personnes . Néanmoins je peux vous assurer que cette rencontre m’a fait beaucoup réfléchir , découvrir l’autre sens du mot “aimer” .

J’ai découvert que l’amour n’était pas fait que par un toucher , par un ressenti ou par un physique .
Non , c’est beaucoup plus que ça encore. On peut aimer une personne à ne plus pouvoir en exprimer ses sentiments même quand on ne l’a jamais vue pour la première fois .

On peut tomber sous le charme de la parole , du caractère , de l’écoute , d’un visuel autre que réel. 
La parole deviendrait alors un toucher imaginaire , l’écoute , développerait soudainement un ressenti beaucoup plus agréable qu’un câlin  et le caractère définirait alors son physique .

Moi , je l’ai aimé de cette manière . Et aujourd’hui mon cœur ne voit que lui .

Puis…Je l’ai vu en chair et en os . Je l’avais devant moi . Mon cœur battait à cent à l’heure . Mes yeux n’étaient fixés que sur lui . Seule ma conscience se posait la question de savoir si cela était vraiment devenu réalité, si ce n’était encore ce genre de rêve que je fais chaque nuit.

Non, ça ne l’était pas . Tous était bel et bien devenu réalité.

Il était beau , grand , doux du regard , gentil mais tellement différent de ce que je m’étais imaginé. Il était parfait . D’ailleurs , Il l’est toujours .

La première fois que nos lèvres se sont effleurées . J’ai … J’ai … J’en ai tous bêtement perdu la tête . C’était court mais tellement tendre .  Tu m’as prise dans tes bras . Tu m’as dit droit dans les yeux ” Je t’aime” et… J’en ai perdu les mots . Je t’ai répondu que Moi aussi. Mais en réalité, je me disais que cela n’était pas assez pour l’amour qu’éprouvait mon si petit cœur.

Toi , le garçon qui me fais perdre la tête , Ma plus belle relation est avec toi … Elle n’est sans doutes pas terminée pour toujours mais , si tu savais à quel point je suis désespérément folle de toi ..

Tu es, comme on dit si bien, “Mon premier Amour”

Et Tu le resteras .

Je t’aime …

Océanne, 15 ans

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.