« Pianiste mélancolique  » Poème de Jérémy Le Suisse

Qu’il est triste le pianiste.
Ancien salon poussiéreux,
Mélancolique hédoniste :
Cheveux noirs, visage cireux.

Qu’il est triste le pianiste.
Errant dans cette demeure,
Intemporel, subtil chimiste
Des souvenirs qui se meurent.

Qu’il est triste le pianiste.
Compagnons s’évaporant,
Nostalgie surréaliste.
Les lointains rires d’Oran.

Qu’il est triste le pianiste…
Des caravanes bédouines,
Terribles Sphinx darwinistes…
… Cette éternelle comptine.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire