« Je n’en sortirai pas indemne » : Un texte poignant d’Amandine

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Je n’en sortirai pas indemne, de ce combat. Non, car chaque jour est une lutte. Une lutte acharnée pour ne pas penser à toi, pour ne pas me rappeler ces moments magiques avec toi. Je me bats car chaque souvenir de toi me déchire à la fois qu’il me fait sourire. Alors non je n’en sortirai pas indemne car la douleur est plus forte que le reste. Mes sourires sont teintés de chagrin. Et des larmes viennent mourir sur mes joues, tous les jours. Ces souvenirs m’attirent au fond de l’eau chaque fois un peu plus. J’étouffe.

Et je regarde nos photos. Et je revois ta main sur mon épaule et je crois encore sentir sa chaleur sur moi. Et ça fait mal. Et je croise mon sourire qui dit combien j’étais heureuse de t’avoir à mes côtés. Et mes yeux qui pétillaient de bonheur… Et aujourd’hui mes sourires ne sont plus aussi rayonnants. Et mes yeux ne sont plus aussi pétillants. Ils ne brillent plus ; plus depuis que nos routes se sont séparées. Ils sont complètement éteints. Je suis complètement éteinte, maintenant. A l’intérieur de moi, plus rien ne vit réellement. Voilà c’est ça, je suis morte, dedans.

Tout m’est égal maintenant puisque je ne supporte plus rien. Tout est rejet, maintenant. Et mes journées passent si lentement quand je sais que tu passes les tiennes si loin de moi. Et je meurs de besoin de toi. Je souffre de ton absence à chaque seconde. J’agonise, maintenant. Et tu es le seul à pouvoir me redonner vie. Mais tu ne le feras pas. Parce que tu es loin de moi.

Parfois je me demande ce que tu peux bien faire. Si tu penses à moi. Si je te manque. Si une autre est déjà dans tes bras, à partager tes journées, ta cuisine, ton lit. Tes baisers. Oh comme je voudrais te manquer. Je voudrais tellement que tu aies besoin de moi. Que tu reviennes me le dire. Oh mon cœur hurle si fort … Il te supplie de revenir. Je t’en prie, reviens me serrer contre toi. Reviens passer des heures entières à m’embrasser. Reviens me faire rire et remplir mon monde de ta douceur … Je t’en prie reviens-moi, ou je n’en sortirai pas indemne.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire