Lettre d’amour sincère : je t’aime comme tu es

Trouver les bons mots pour écrire une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Si une lettre d’amour est faite pour exprimer ses sentiments, elle peut aussi servir à rassurer la personne qu’on aime. Sur la sincérité de la relation ou la force de son engagement. Dans un couple, il peut arriver que l’un des partenaires doute de lui-même à cause d’un manque de confiance en soi. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il y a un manque de confiance dans le couple. Ni que cette personne est dépendante affective. Non, parfois, on a juste besoin de quelques mots d’amour pour se rassurer sur soi, sur l’amour de l’autre. Ces mots, ce sont ceux d’Anthony pour sa femme dans cette lettre d’amour sincère, je t’aime comme tu es. Après l’arrivée de leur bébé, sa femme a une image dévalorisée d’elle. Elle ne se sent plus désirable, elle a peur que son mari ne la regarde plus comme avant. Ces mots d’amour de l’homme qu’elle aime sont là pour la rassurer.

Lettre d’amour sincère : je t’aime comme tu es

Ma chérie,

Toi et moi, c’est une vraie et belle histoire d’amour, pour le meilleur et pour le pire, comme on l’a prononcé lors de nos vœux de mariage. Tu ne dois pas douter de mes sentiments et de notre couple.

Cela fait des années qu’on s’aime fort et qu’on avance ensemble, main dans la main. Des hauts et des bas, on en a eu, comme tous les couples. Mais ces aléas nous ont rendus plus forts et surtout, ils n’ont jamais remis en question notre engagement.

Je t’aime et rien n’a changé, tu es toujours la femme de ma vie.

Depuis quelques mois, nous vivons une nouvelle aventure. Et si elle est merveilleuse, je sais que pour toi elle n’est pas toujours facile. Tu sais que tu peux compter sur moi. Quand je te dis que je serai toujours là, je le pense vraiment.

L’arrivée d’un premier bébé est un miracle et je sais que tu es une maman heureuse comme je suis un papa comblé. A aucun moment je n’ai douté de ton amour pour notre bébé.

Mais je sais aussi combien la grossesse a été difficile pour toi et je comprends que tu puisses te sentir mal par moments depuis.

Je ne peux imaginer ce que tu vis dans ton corps, comme cela doit être bizarre de l’avoir vu changer, d’avoir eu mal, sans parler des hormones qui n’arrangent rien !

Tu sais que je m’inquiète pour toi et que je t’accompagnerai si tu souffres de ce qu’on appelle un baby-blues ou plutôt une dépression post-partum. Je ne suis qu’un homme, alors je ne suis peut-être pas le mieux placé pour tout comprendre. Mais je suis ton mari, le papa de notre fille et je me sens concerné à 100% par ton bien-être.

Lire aussi : Mon mari est distant depuis l’accouchement : que faire ?

Ne doute pas de moi, je t’aime comme tu es, pour celle que tu es et cela ne changera pas.

Evidemment que devenir maman bouleverse ton corps et la perception que tu en as. Mais cela n’enlève rien au désir que j’ai pour toi. Pour moi, tu es toujours aussi belle. Et ce ne sont pas des mots en l’air.

Si tu te voyais comme moi je te vois, avec mes yeux, tu ne douterais pas de toi.

Tu es une femme, ma femme, désirable, belle, féminine, excitante et j’ai toujours envie de toi. Je ne veux pas que tu te caches, que tu aies honte parce que tu n’as pas encore retrouvé ton corps d’avant la grossesse.

Ma chérie, tu te mets une pression incroyable, alors que tu devrais faire preuve de bienveillance envers toi-même.

Tu viens d’avoir un bébé, laisse à ton corps le temps de se retrouver, laisse-toi le temps de souffler.

Moi je m’en fous si tu as encore un peu de ventre de ta grossesse, c’est magnifique car il a porté notre enfant. Des vergetures, du poids en trop, les seins plus lourds à cause des montées de lait ? C’est toi qui ne vois que ça. Si ton corps a changé, cela n’enlève rien à la femme que tu es, à l’amour et au désir que j’ai pour toi.

Alors je comprends que tu veuilles te sentir à nouveau bien dans ton corps et je t’accompagnerai sur ce chemin mais en attendant, n’oublie pas que je t’aime comme tu es.

En nous mariant, en nous unissant pour la vie, en fondant notre famille, on s’est engagés à traverser les épreuves de l’existence et à vieillir ensemble. On va changer au fil des années, mais c’est justement parce qu’on est ensemble et que je t’aime, peu importe comme tu es, que je suis heureux d’être ton mari.

N’oublie jamais que pour moi, tu es la seule femme qui compte. La seule que je désire. La seule que j’aime. Je t’aime tellement, n’en doute jamais.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire