Parler d'Amour

« J’ai appris à aimer cet homme » Par Sophie

« J’ai appris à aimer cet homme » Par Sophie

Auteur

J’ai appris à aimer cet homme

Lorsqu’il posait son regard sur moi, découvrant par la même occasion que je l’observais, il savait à cet instant que ça ne durerait pas. J’aurais dû voir la tristesse se dessiner dans son regard lorsque je lui souriais. Je ne le voulais pas, peut-être, ou alors j’étais obnubilé par son petit sourire en coin qui montrait qu’il aimait ce moment. Il était sincère, je le sais. Il a apprécié chacun de nos moments car il se sentait vivant de ma joie de vivre. Il se sentait apaisé aussi, parfois…

Vous savez, il est un cœur en perdition, incapable d’aimer de nouveau car il n’a pas eu la force de s’aimer à nouveau. Il est fragile et instable, comme un volcan en plein réveil. Il a peur de lui et des dégâts qu’il pourrait causer. Peur de sa force de destruction mais incapable de la contrôler malgré tout. Je l’aime vous savez. Je l’aime à en perdre le sommeil, je l’aime à en mourir.

Je nous revois lors de cette première rencontre. Nous ne savions pas que nos regards se croiseraient et qu’ils rallumeraient ma flamme et mon cœur. Il m’a intimidée, bousculée, touchée… J’ai appris à l’aimer cet homme. Je voyais dans ses yeux toute sa fragilité, ça me faisait peur aussi. Instinctivement je me doutais que ça poserait problème tôt ou tard. Mais je ne pensais pas que ça serait lui qui partirait…

Ça devait être moi, parce que j’étais fragile aussi. Abîmée de ma vie et de mes échecs. Je ne voulais pas m’envoler d’amour parce que ma chute serait terrible et elle l’a été comme je l’avais pensé. Il m’a quittée, amoureuse et réduite à mon ombre, ou la sienne. Il m’a quittée par peurs et par doutes. Il m’a quittée par manque d’amour … et moi je l’aimais, c’était trop tard.

Alors quand il me regardait et qu’il savait qu’il n’y aurait pas d’avenir, j’aurais aimé qu’il se prive un peu de sa joie retrouvée et qu’il arrête mon amour avant qu’il ne naisse.

Qu’il ne le laisse pas grandir parce qu’une fois que c’est lancé, c’est difficile de le stopper. Aujourd’hui je l’aime encore et demain je l’aimerai tout autant voire un peu plus. Mon amour pour Lui est cette mauvaise herbe qui lutte contre un tout pour survivre, parce qu’elle sait qu’elle a sa place dans ce jardin. Même si elle sait qu’elle n’est pas désirée, elle s’accroche avec l’infime espoir qu’elle saura apporter un plus manquant, dans ce jardin, d’apparence impeccable …

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.