« Sous emprise » Un magnifique texte de Coralie

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Je viens de découvrir une nouvelle plume, celle de Coralie. Elle nous livre aujourd’hui un écrit fort, poignant dans lequel beaucoup d’entre vous se reconnaîtront, j’en suis certaine.

« SOUS EMPRISE :

Je brûle de ton absence. Je n’ai plus d’envie, plus de fantaisie, plus de raison d’être, je me noie dans le flot de mes pensées les plus amères. T’aimer me fait comprendre ce qu’est la résignation, la pénitence et surtout, l’espoir. L’espoir que tu reviennes à moi de nouveau ; l’espoir de voir resurgir un signe imperceptible de ton intérêt pour moi. Alors, je revivrais.
J’aimerais me faire souris pour observer par une petite brèche ce que tu fais, comment tu vis, comment tu vas. Jamais je n’ai ressenti une telle douleur, un manque aussi insidieux. C’est comme s’il manquait une partie de moi.

Mon désespoir nourrit mon inspiration. L’amour à sens unique dont je suis la victime autant que l’auteur me provoque un insatiable besoin d’écrire, un besoin vital si je ne veux pas sombrer. Je bénis le fait d’avoir croisé ton chemin, je maudis le fait de t’avoir perdu, toi, ma lanterne, mon phare.

Je sais que ma vie n’aura désormais plus le même sens car j’ai enfin aimé, avec tout ce que cela implique de merveilles et d’horreurs, tout ce que cela inflige à ma santé mentale. Je me meurs de toi. Je ne sais si je m’en remettrai un jour, je ne sais si je pourrai me passer de te clamer la force des sentiments que j’éprouve à ton égard, je ne sais si tu vas me haïr pour cela ou pas. Si tu me rejetais à jamais, je tomberais dans la tristesse la plus obscure. J’ignore si je suis capable de traverser cette épreuve, je n’ai plus la notion du temps mais ce dernier me dévore car il m’éloigne chaque heure un peu plus de toi. Je suis comme anesthésiée. J’ai été aspirée du souffle de la vie.

L’écriture me sauvera peut-être si j’écris beaucoup, énormément. Je me raccroche pour le moment à cet exutoire, toujours en espérant qu’un jour tu me reviennes, me disant que tu ne me lâcheras plus, que tu m’acceptes comme je suis dans mon entièreté. J’accepte qui tu es dans ton entièreté, pour mon plus grand malheur ; j’accepte tout ce que tu m’infliges, car je me meurs d’amour pour toi. Un amour incommensurable que je n’aurais jamais pu mesurer. Je traîne ma peine.

Je te cherche en vain. Je relis à l’infini nos plus beaux discours, réécoute à foison ton plus beau « Je t’aime », regarde sans cesse tes photos. Tu es si beau. Tu as embelli ma vie.

Tu as tellement raison : je suis à toi, à ta merci. Sans possibilité de m’en soulager. Je ne suis pas à toi de corps, mais mon âme, mon cœur, mon esprit t’appartiennent sans partage. Mon corps, lui, est en manque, il tremble sans cesse comme si je subissais un sevrage forcé. Je n’ai jamais eu une telle sensation et je ne pensais pas qu’elle pouvait exister de manière aussi récurrente.

J’ai besoin de te clamer mon amour, pour survivre. Je ne te demande rien car je sais que tu ne me dois rien, mais laisse-moi juste cette faveur de te dire régulièrement les émotions que tu me provoques ; laisse-moi juste te décrire toute la musique que tu as mise en moi, une musique déchirante dont les cordes pincent mon cœur à chaque note.

Mes prochaines heures, mes prochains jours, mes prochains mois s’annoncent être de douloureux supplices. De délicieuses sensations d’enfer. J’ai peur.

Laisse-moi être l’esclave de ton silence. »

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire