Parler d'Amour

« Coupable d’aimer » un roman d’une lectrice dont je vous livre un chapitre

« Coupable d’aimer » un roman d’une lectrice dont je vous livre un chapitre

Auteur

Mélina a eu la bonne idée d’écrire un livre… Sur Facebook ! Vous pouvez donc trouver son histoire en entier sur sa page Facebook.

Voici le résumé de son récit « Coupable d’aimer » : « Après une déception sentimentale très difficile, Maïa jeune avocate dévouée, se voit offrir une promotion professionnelle inespérée, travailler dans l’un des plus prestigieux tribunal de la côte Ouest. Elle retrouve là-bas  »sa sœur de cœur », qui lui fait découvrir un soir ce Club secret . Elle y fait la rencontre du beau et intriguant Rick.  Désormais, sa petite vie jusqu’ici bien rangée ne sera plus jamais la même »

Extrait du Chapitre 4 : En rouge et noir.

(……) Arrivée à la sortie de la ville, nous empruntons une petite route bordée de hauts cactus sur quelques centaines de mètres et là, face à nous un grand bâtiment sombre très large avec une simple enseigne lumineuse portant les inscriptions « Club Privé », devant, quelques voitures sont déjà stationnées.

-Privé ?? tu as des connaissances ?

-Et oui … ça peut servir d’avoir un commerce (elle me sourit).

Elle se gare un peu en retrait, coupe le contact de son cabriolet et fouille à l’arrière pour y récupérer un sac qu’elle me tend…

-Choisis celui qui te plaît.

J’ouvre le sac, car là, je ne comprends pas grand-chose et je découvre plusieurs masques vénitiens très élégants, de formes et couleurs différentes.

Je relève les yeux, cherchant les siens pour une réponse … mais rien.

-Alors, tu te décides ?

-En aucun cas on a parlé de soirée costumée on est bien d’accord… et j’ai l’impression que ta soirée « masquée » sonne comme quelque chose de très louche ..osée ??

(Le sourire avec lequel elle me répond me laisse songeuse)

Oh….Et puis je fais rien de mal, je ne connais personne ici et je suis célibataire alors…

Finalement je choisis le noir avec la dentelle qui me couvre la moitié des joues.

Comme ça c’est sur je suis bien cachée.

Dolorès choisit un tout blanc avec strass et plumes assorti à sa tenue.

De l’extérieur, la musique semble très douce.

En ouvrant la porte après que deux grands balèzes aient fouillé nos sacs, nous pénétrons dans un petit vestibule, avec ce qui ressemble à droite un vestiaire et à gauche un comptoir de caisse.

La jeune femme blonde aux cheveux longs qui nous accueille porte elle aussi un masque , rouge et noir, avec une combinaison très prêt du corps pour ne pas dire moulée au corps !

Dolorès refuse que je paie et récupère, devant la caisse, des bracelets comme le lui a indiqué la caissière.

-Qu’est-ce que c’est que ces bracelets ?( il y en a de plusieurs couleurs) pas le temps d’en voir davantage qu’elle m’entraîne jusqu’à l’entrée du club en m’en tendant un blanc.

-Oh, le code du club t’inquiète, mais tu n’en as pas vraiment besoin ce soir.

(? ok elle me cache un truc c’est sûr !)

-T’occupe viens.

(Elle lit dans mes pensées)

Quand j’entre et que je regarde autour de moi, tout est rouge et noir, du sol au plafond avec une touche de blanc, comme sur le damier central de la piste de danse,les miroirs, tableaux, canapés, luminaires, un vrai boudoir, c’est très élégant.

Il y a du monde dans les canapés, au bar situé au fond de la pièce et sur la piste.

Et je remarque que tous sont masqués…et parés de ces fameux bracelets, dont je me demande toujours la signification, vu que tous ne portent pas le même !

Dolorès se dirige direct vers le bar et me laisse là… je ne la suis pas d’instinct, je reste d’abord à regarder ce qui m’entoure, les détails et me laisse bercer quelques secondes par la musique.

Plusieurs petits groupes dans les canapés en bordure de piste , rient et discutent et d’autres flirtent.. c’est évident !

Au fond sur la droite, je remarque un couple se diriger vers une porte… une led rouge s’y allume automatiquement une fois la porte fermée (il y en a tout 5).

Ok, c’est bon j’en ai assez vu, j’ai compris où j’étais !

Je me dirige d’un pas décidé rejoindre Dolorès au bar, car ce genre de club ,ce n’est pas mon truc du tout, elle me connaît pourtant !

Et là, maladroite comme je suis, je me heurte au passage à une armoire à glace en costume noir, au moins 1,90m.

Je manque de tomber lorsqu’il se retourne et me rattrape…

Ses yeux… je ne vois que ses yeux et je bafouille un truc du genre :

-Pardon, merci (mais version russe que je n’ai jamais parlé !)

Il me prend par les deux mains, me fixe , je ne sais pas combien de temps ses yeux d’un vert émeraude me scrutent mais je sens mes jambes fondrent comme neige au soleil !

Il est mat de peau, brun cheveux courts et un sourire à tomber !

-Tu es ?

-Maïa, euh désolé de t’avoir bousculé.

-Pas de problème, je suis Rick.

(Il regarde rapidement mes poignets et ajoute )

-Alors comme ça c’est ta première fois ici ?

-Oui c’est ça, et toi ?

-Moi.. dit-il en relevant légèrement les manches de sa vestes :

(merde il les a tous!)

-Je suis un habitué en fait

(Oh le nœud pap’ j’adore)

-On va prendre un verre ?

(J’peux pas lui dire non, même avec son masque, qui comme le mien lui recouvre la moité du visage, il est à tombé)

En nous installant au bar, j’aperçois Dolorès en charmante compagnie , un blond et un brun rien que ça !

(J’ai très envie de lui parler, mais là j’ai d’autres préoccupations…j’avoue)

Il fait signe à la serveuse, qui nous apporte deux cocktails.

-C’est pas trop fort ? Je n’ai pas l’habitude.

-Non, ne t’inquiète pas ( en approchant son verre du mien) à notre rencontre très … percutante !

-A notre rencontre !

-Alors Maïa, dis-moi , une jolie jeune femme comme toi est ici à Santa-Barbara pour les vacances ?

(Je rougis , il me trouve jolie!)

-Non, non ( il faut que j’arrête de suite d’être aussi mièvre !)pas du tout je suis ici pour le travail, je suis avocate.

-Oh avocate ! Bienvenue à toi alors.

-Merci…et toi ?

Et là, sorti de nulle part une bombe atomique brune l’appelle.

-Rick, tu viens ? Je t’attends ( avec une voix minaude, elle roule des hanches et les seins prêts à sortir de son bustier)

Elle les à tous au poignet grrrr !!!!

-J’arrive !

Il se retourne vite fait vers moi et me lance :

-On se revoit bientôt ?

-Oui, je pense, oui

-Parfait, j’ai hâte

Il s’approche de moi, un mélange de musc et d’épices, me dépose délicatement un baiser sur la joue, un clin d’œil et s’éclipse derrière une porte à led rouge.

Je reste là, bouche bée, troublée …

Qu’est-ce qu’il m’arrive ?

….à suivre ici

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.