Parler d'Amour
Comment surmonter une rupture amoureuse

Comment surmonter une rupture amoureuse

Auteur

Il (elle) vous a envoyé un message hier soir, qui commençait par « il faut que je t’avoue un truc » ou « il faut qu’on parle » et qui finissait par « on peut se voir demain au café X » (lieu public… hmmm pas bon !). Ca sent mauvais tout ça, et vous le savez. Vous avez beau vous préparer psychologiquement, une rupture, c’est toujours douloureux. C’est brutal, violent. Qu’on soit resté(e) avec la personne cinq mois, un an, quatre ans, il n’est jamais facile de l’accepter et surtout de la surmonter. De remonter la pente alors qu’on l’a déjà dévalée à toute allure… le tout est de ne pas foncer dans un mur.

En règle générale (je préfère le préciser car je n’aime pas être accusée de généralités), le mec va être triste parce que sa chérie l’a quittée… pour un autre en plus. En effet, les filles ont tendance à se trouver une soupape avant de larguer leur copain. La fille, quant à elle, sera aussi doublement triste : son chéri la quitte alors qu’elle ne s’y attendait pas (pas trop), et en plus, elle n’a pas encore retrouvé quelqu’un d’autre.

 Lors de la rupture

Ne vous acharnez pas sur lui (elle) quand il (elle) vous l’annonce

Vous avez mal. Mais vraiment. Votre cœur se serre, vous avez l’impression d’étouffer, de suffoquer. Dans votre esprit, vous voyez défiler tous les bons souvenirs, tout ce qui vous liait, tous vos weekends, vos sorties, votre premier baiser, votre première relation sexuelle… puis vous prenez conscience qu’il va falloir tirer un trait, dire adieu à ce visage, à cette bouche qui vous était si proche, à ces yeux, à lui (elle), entièrement. Et là vous avez envie de :

  • Lui hurler dessus : « putain mais tu peux pas nous faire ça, pas comme ça, pas maintenant »
  • L’insulter : « Je savais que t’étais qu’un putaindeconnard(asse), je te hais, tu comprends ça ? Je te hais ! »
  • Pleurer comme une madeleine, laisser les sanglots prendre complètement le dessus sur votre raison.
  • Le supplier : « je t’en supplie, laisse nous une dernière chance, tu verras je vais changer. Je t’en prie, je ne peux pas vivre sans toi ».
  • Faire du chantage : « je te jure, je vais me tailler les veines, sauter par la fenêtre et enfin si je suis encore vivante, je me jetterai sous un train. Avant, j’écrirais une lettre à mes parents pour leur dire que c’est de ta faute tout ça. Me quitte pas, me quitte pas ! ».

Premièrement, tous ces comportement sont anti-classe, anti-glamour, anti-tout. Vous perdez toute votre dignité et toute votre valeur en réagissant de cette manière. Vous êtes déjà assez malheureux(se) comme ça, votre esprit n’a pas besoin de mémoriser un énième mauvais souvenir… non, franchement pas !

Discutez

Prenez sur vous pour entendre correctement ce qu’il (elle) a à vous dire. Expliquez-vous, demandez-lui calmement les raisons pour lesquelles il (elle) en a décidé ainsi. Au terme de la discussion vous verrez s’il y a une issue possible, un arrangement, un changement à faire ou si c’est foutu, mort, balayé, plié. Et là, vous ne pouvez plus y faire grand-chose si ce n’est vous prendre en main, et surtout, prendre soin de vous.

Après la rupture

Défoulez-vous

Si vous avez dû vous retenir quand l’enclume vous est tombée dessus, maintenant que vous êtes seule, chez vous, vous avez carte blanche. Vous avez le droit d’hurler dans votre oreiller, le plus fort possible, de vous regarder pleurer dans votre miroir, de vous cogner la tête contre les murs (pas trop fort quand même), d’écouter someone like you en chantant par-dessus, avec tremolos et larmes dégoulinantes, dévorer le pot de Nutella, insulter votre ex sur papier. Vous pouvez aussi appelez vos amis, votre mère, ranger votre chambre, aller à la salle de sport, tuer votre chat (non quand même pas !). A vous de trouver ce qui vous libèrera le mieux de ce poids qui décidément se fait de plus en plus lourd.

Faites le point

Une fois que vous aurez pris suffisamment de recul, posez le pour et le contre. Prenez une feuille, dessinez deux colonnes, une colonne « plus », une colonne « moins ». Dans la première, vous l’aurez compris, vous écrirez ce que vous aimiez dans votre relation, dans la deuxième, vous marquerez tous ses défauts et tous les bémols de votre couple. Il y a forcément une raison à cette rupture, et l’écrire noir sur blanc vous fera prendre conscience que, finalement, c’est peut-être mieux comme ça. Même si ça reste très dur à encaisser et que votre égo en a pris pour son grade.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Faites-le tri

Après plusieurs jours, voire un mois (je sais comme c’est difficile !), prenez le temps de faire le tri. Ouvrez vos tiroirs, vos albums photos, les affaires qui restent de lui (d’elle). Brûlez les photos, arrachez ses lettres et si vraiment vous ne vous sentez pas capable, pour l’heure, de tirer un trait définitif sur votre relation, rangez tout ça dans votre grenier. Quant à ses affaires, allez lui rendre, vous-même ou par l’intermédiaire d’un ami si ça vous rend les choses plus simples. Vous ne pouvez pas vous risquez à garder tous ces objets hantés de souvenirs. Relire une lettre en écoutant Alanis Morissette, c’est la torture assurée. Ne vous rendez pas la vie plus dure qu’elle ne l’est pour vous en ce moment.

Ne le (la) voyez plus

Vraiment, même s’il (elle) vous propose de rester ami, CE N’EST PAS POSSIBLE. Pas pour l’instant du moins. Vous avez besoin d’un sevrage complet. Vous ne pouvez pas vous permettre d’aller lui rendre visite alors que votre cœur palpite et que vous mourez d’envie de l’embrasser, le (la) serrer contre vous. Une rupture c’est un peu comme un deuil, ça met du temps à cicatriser et rouvrir la plaie dès les prémisses, c’est vous auto-flageller.

Fixez-vous des objectifs

Prenez soin de vous, inscrivez-vous au théâtre, à la danse, à la poterie, au badminton. Vous devez absolument avoir une activité dans votre vie afin de rester vivant(e). Vous ne pouvez pas devenir un légume qui passe sa vie à regarder la télé en avalant tout et n’importe quoi.

Pour les mecs : Organisez des soirées poker entre potes, sortez dans les bars, jouez à votre console préférée toute la nuit, allez jouer au foot, faites du sport…

Pour les filles : chouchoutez-vous, sortez vous défouler en boîte avec vos copines, offrez-vous des séances de massage, allez chez le coiffeur, faites du shopping, organisez des soirées entre amies…

Confiez-vous, faites-vous aider

Vous avez besoin qu’on vous écoute. Vos parents, vos amis, sont là pour ça, pour vous remonter le moral. Si vous vous sentez démuni(e) au plus haut point, les psychologues vous écouteront et pourront vous aider à surmonter cette affreuse période, votre médecin généraliste pourra vous prescrire des calmants afin que vous puissiez vous remettre doucement. Parlez, parlez… Ne vous recroquevillez pas sur vous.

Acceptez de faire de nouvelles rencontres

Sans chercher absolument à retrouver quelqu’un une semaine après la rupture pour faire office de bouche-trou, il faut que vous réappreniez à vous aimer et à refaire des rencontres. Amoureuses comme amicales. Sortez dans les bars, pendant les afterwork… Et surtout n’évoquez pas votre récente rupture, vous vous autodétruirez et démoraliserez les gens qui vous entourent.

Le temps fera le reste…

Vous êtes tombé(e) et vous êtes fait très mal. Votre peau est à vif, la blessure est profonde. Elle se referme petit à petit et il est interdit d’arracher la croûte… sinon, le sang recommencera à couler. On attend que la plaie se referme, que le cœur cicatrise. Il faut être patient. Vous verrez qu’après la zone d’ombre, la lumière vous attend et qu’il y aura eu du bon dans cette période infernale. Plus tard, des années plus tard, vous en rirez même très certainement.

 Anecdote personnelle

Je suis restée trois ans avec mon premier amour (de 15 à 18 ans). On était deux clichés sur pattes et on adorait ça. S’embrasser dans une fontaine, faire l’amour dans un champ, sous la pluie, dévaler les marches du Sacré-Cœur … Bref, deux clichés sur pattes je disais. Et on s’aimait. Enfin moi, j’étais persuadée de l’aimer. Je me suis rendue compte par la suite, avec beaucoup de recul que finalement, ce n’était pas lui que j’aimais, mais l’Amour. J’ai fini par le quitter pour des raisons X et Y et notamment le fait que… je ne l’aimais plus. Pendant six mois il m’a écrit une lettre par jour, nous a harcelées par téléphone ma mère et moi (et même mon père, ma sœur, mes amies…). Il était extrêmement malheureux. Sa mère m’appelait, m’expliquait qu’il voyait un psy… qu’il ratait ses études à cause de moi. Bref, non seulement j’étais anéantie de le voir si triste, si détruit, alors qu’il ne l’avait pas mérité, et en plus je culpabilisais pour son futur. Tout ça pour vous dire que l’autre souffre aussi voire autant dans ce genre de situation (sauf si le mec/la fille est un gros con(ne) et dans ce cas, vous n’avez rien perdu !). Une rupture est très difficile à supporter, mais la décision est également très difficile à prendre. Il faut que les deux partenaires aient beaucoup de courage pour affronter cette étape. Mais la vie nous offre tellement d’opportunités… avec le temps, on s’ouvre, on réapprend, on arrête de survivre pour revivre normalement.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

6 comments

  • Bonjour, Afin d’améliorer le référencement de nos sites, nous souhaiterions établir un échange de lien avec votre site. Si cet échange vous convient, je placerai un lien vers votre site depuis notre blog. En retour je vous demanderai de placer notre lien sur votre site.

    Reply
  • C’est un excellent article, tu décris tellement bien ce que l’on peut ressentir et puis tu as réussis à résumé en un seul article tout ce que j’ai pu lire dans des dizaines d’autres. 😉

    Reply
  • bonjour léa,

    célibataire depuis 1 an, suite à une rupture amoureuse (13 ans de couple)qui m’a profondément aéantie.
    Au jour d aujour dhui je reve de lui,parle encore de lui,c est obsessionnel,blocage sur de nouveaux prétendants,je n ai plus aucun bonheur,aucune joie,pleure tous les jours,mes parents me soutiennent ,j ai été voir une psy mais j ai arrété.On m a proposé des anti dépresseurs mais cela me fais peur.Je ne vois pas d issue,j ai peur de perdre ma seule famille(pere,mere et soeur)pour qui je suis encore la aujourd hui,mais a quoi bon.Les prises de décisions me sont compliquéés,je ne sais plus ce que j aime,ce que je veux ou ce que j ai besoin.Mon cerveau chauffe,mon ventre brule et je perd mes facultés auditives,olfactives et visuel.Je sais plus quoi faire.Je continue d etre la mais je sais pas pourquoi ,je n ai plus aucune motivation et ne m aime plus d ailleurs.Je me vois dépérire jour apres jour en voyant bien que l humain n est pas si bien fait.Peux tu m aider?

    Reply
  • bonjour ,
    J’étais avec mon ex depuis 3 mois , tout allais bien , mais un jours beaucoup de personnes on commencer a me dire qu’ils se foutait de ma gueule , et puis j’ai finit par y croire et je lui est posé pleins de questions . Un soir il ma envoyer un message qui disait : » Je sais c’est con de faire sa par telephone mais voilà » . J’ai tout de suite compris et j’ai fondu en larme , ma meilleure amie est venue chez moi me reconforter . J’ai tout essayer supprimer s’est photos , supprimer nos musique mais sa na rien changer maintenant sa fait 3 mois depuis hier qu’il ma quitter et je suis au même stade . Pendant les grandes vacances on s’appelait tous les 4 jours , on restait au telephone 1 h par là , on c’etait trop attacher a l’un et a l’autre , on s’aimait s’en doute trop.
    J’ai compris pourquoi il m’avait quitter , mais je n’arrivait pas a l’oublier . Un jour j’ai appris qu’il etait avec quelqu’un d’autre , sa ma fait mal , mais je me suis rendu compte qu’il a profitez de cette fille pour me rendre jalouse , 5 jours apres ils n’etaient plus ensemble.Je n’ai que 13 ans mais je suis deja perdue …. j’ai fait le silence radio , et puis apres j’ai repris contact avec lui , maintenant on se parle même au college , mais j’ai toujours des sentiments pour lui et je pense pas être indifférente a ses yeux enfin j’espere . Je voudrais le recuperer , parce que je ne vois pas ma vie sans lui .. vous pensez que je suis trop jeune pour connaitre tout sa , même si c’est impossible de le recuperer je voudrais juste arreter de pleurer , de craquer .. et je voudrais retrouver mon sourrire d’avant et pas celui qui camoufle ma tristesse .. je veu retrouver mon veritable sourrire . Que dois-je faire? merci d’avance

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.