Parler d'Amour

Comme une petite annonce : Moi j’veux un homme, un vrai

Comme une petite annonce : Moi j’veux un homme, un vrai

Auteur

Je suis heureuse de vous partager le nouveau texte D’Acissej-bernargaryen ! Un texte qui, quand on le lit, donne l’impression d’une chanson, d’un slam. J’adore !

Comme une petite annonce : Moi j’veux un homme, un vrai !

Alors voilà bonhomme, je sais que tu recherches la femme parfaite
La belle qui te donnera des mômes. Pour moi l’option est déjà faite
Alors quand tu me regardes, arrête de r’tourner dans ta tête
Tous les rêves qu’ tu crois impossibles car dans tes yeux ils se reflètent.
Crois-moi pour tes futurs projets tu sauras bien te satisfaire
D’une de ses filles douces et sportives aux cheveux blonds et aux yeux clairs. 
Crois-moi tu trouveras une maman, une infirmière, une pote au pire 
Mais tu kifferas  jamais autant que quand on est dans nos délires .
Quand moi j’apprends à te connaître j’avance petit à petit
Cela n’empêche que je construis et qui sait, de ça, c’ qui peut naître !
Moi je veux un homme, un vrai, un qui s’assume comme il est
Un qui n’a pas peur de poser ses co**lles, d’montrer ses pleurs et ses pensées
Moi je veux un homme, un vrai j’ai pas besoin qu’il me rende heureuse
Un qui sait me dire quand je suis belle,
Quand je suis drôle, quand je suis chieuse.
Moi je veux un homme, un vrai qui s’accepte,
Qui soit entier
Qui ai  ses phases dans sa caverne et de vrais moments partagés
Moi je veux un homme, un vrai qui m’ regarde avec mes blessures, qui comprenne que j’ suis une guerrière, qui voit derrière mes vergetures. 
Moi je veux un homme, un vrai qui m’ prendra avec mon enfant, qui m’aime maîtresse, qui m’aime amie, qui m’aime artiste, qui m’aime maman. 
Moi je veux un homme, un vrai un qui voudrait une vraie femme pas une photo de magazine ou une idée qu’on s’est forgé au fil des fleurs que l’on butine
Moi je veux un homme, un vrai un qui se dit qu’il est chanceux
Tous ces matins où l’un contre l’autre on se voit en ouvrant les yeux
J’veux qu’à deux on découvre le monde avec des r’gards  d’enfants perchés
J’veux qu’à deux on n’ai jamais peur qu’on soit ensemble contre le monde »  Unis contre l’adversité « 
Alors d’accord, certains diront qu’ mon texte est cucul la praline
En attendant je pose ça la si un homme, un vrai, lit ces lignes. 
Acissej-bernargaryen

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.