Parler d'Amour

Un coeur enfermé dans sa cage : Un poème de Shérif

Un coeur enfermé dans sa cage : Un poème de Shérif

Auteur

Un coeur enfermé dans sa cage

C’était un jour complètement différent. Un jour de l’Enfer.

Un jour d’hiver, les vagues en colère.

C’était le moment où je l’avais aperçu avec mon frère,

Poussant des rires qui font trembler la terre.

Main dans la main, un couple engagé

 Mon cœur, à cet instant, avait été brisé.

Je n’avais aucun doute qu’elle connaisse mes sentiments envers elle

Et, que peut-être, un jour, j’aurais le courage de lui révéler mon amour.

Le courage de lui dire que je l’adore depuis toujours.

Elle n’était pas seulement ma bien-aimée, mais aussi l’air que je respirais.

Elle était les montagnes que j’avais eu le courage de surmonter.

Et les rivages lointains que j’étais parvenu à rejoindre.

Une flamme brûlante éclairant mes nuits solitaires.

Une mélodie du paradis chantant dans mes tristes nuits.

Tu es toujours en retard mon petit cœur.

Tu rates tes moments de bonheur.

Enfermé dans ta cage de sagesse,

Que tes sentiments s’immolent à cause de ta faiblesse.

Mon coeur n’a jamais connu une telle peine

A son tour il me fait savourer la haine.

Mon frère ne connaissait plus mes sentiments, de la guerre enflammant en moi.

Je ne peux plus le choquer avec une telle histoire.

Ils sont heureux c’est tout ce que je vois. C’est tous ce que j’en leur souhaite.

Je peux vivre seul, gouttant ce malheur

Je ne supporte plus détruire leur bonheur.

Il est mon frère que sans doute j’aime

Je lui dois mon cœur et mon âme.

Elle était mon amour juste depuis quelques minutes.

Le temps a stoppé, c’est fini.

 Mes sentiments font partie du passé.

Je lui souhaite toujours le bonheur, pour le présent et le futur.

Je partirai vers l’infini afin d’oublier

Vers d’autres horizons pour m’enfoncer dans l’oublie

Faites que la distance puisse me guérir.

Mais que faire avec mon cœur qui vient de se réveiller maintenant ?

C’est maintenant que tu cris ?

C’est maintenant que tu réalises ta vie ?

Alors va- y et continue, il n’est pas l’heure de te réveiller.

Vois-tu mon petit cœur ? Mes yeux qui ne font que pleurer.

Toi tu peux t’enfermer de nouveau dans ta cage.

Mais que faire avec mes yeux qui ne voient que son visage ?

Venez mes lunettes noires. Il est temps de les cacher et de tourner cette page.

BAMBINO©

Shérif

Vendredi le 17 mars, 2006

Photo : phil.nalandabodhi.org

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.