Parler d'Amour

« Bordel, tu m’manques » Un texte poignant d’Alex Bocat

« Bordel, tu m’manques »  Un texte poignant d’Alex Bocat

Auteur

Voici un texte d’amour poignant écrit par Alex Bocat.

« Bordel, tu m’manques »

Tout ce que je trouve à faire quand tu m’manques, c’est d’penser à toi.
Ce n’est pas faute  de chercher à faire autre chose.
Ça m’vient naturellement tu sais. J’sais pas comment c’est possible tout ça.
J’crois que mon cerveau est directement connecté à ton visage.

Bordel, tu m’manques.

Tout ce que je trouve à faire quand tu m’manques, c’est de regarder des photos de toi.
J’fais au mieux pour penser à autre chose. Mais à quoi d’autre ?
J’suis vide. Vide de sens. Vide sans toi. Vie de toi. J’vis pour toi.

Tu m’manques bordel.

Et puis j’écoute cette drôle de chanson. Celle qui m’a rendue dingue de ta personne. Un rythme qui colle à la peau, des souvenirs à retourner le cerveau.
Coincée au milieu avec toi.

Tout ce que je trouve à faire quand tu m’manques, c’est de ne rien faire du tout. C’est de regarder le temps qui passe et toutes ces minutes qui s’écoulent et qui me rapprochent un peu plus vers toi. Et le monde sait pourtant à quel point j’ai peur du temps qui passe… Tout ce que je trouve à faire quand tu m’manques, c’est d’être encore plus amoureuse.
C’est d’apprécier chaque détail de ton corps, de les connaître sans que tu ne sois là… Te connaître du bout des doigts. T’imaginer juste près de moi.

C’est toute ma joie de vivre qui est partie avec toi.

Je garde mon sourire, j’essaye…mais il est inconnu. Ce sont seulement des muscles qui se contractent. Ça ne veut rien dire, c’est seulement de l’anatomie alors que quand tu es là, c’est mon âme qui vient pointer le bout d’son nez…et c’ est tellement plus beau à regarder.

À vrai dire tout ce que je trouve à faire quand je suis seule c’est de vivre mais j’oublie totalement d’exister. J’oublie totalement pourquoi j’me tiens debout à l’heure qu’il est.
Je ne suis plus la fille indépendante d’il y a quelques années, je suis une femme qui marche instinctivement avec un brouillard devant les yeux. Je n’vois plus rien. Je n’vois plus les couleurs de la vie.

Et tout ça pourquoi ? …parce que tu me manques.

Alex
Bocat

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.