Parler d'Amour

Divorcer avant un an de mariage : Le témoignage déchirant d’un homme

Divorcer avant un an de mariage : Le témoignage déchirant d’un homme

Ebook : Surmonter une rupture amoureuse

Vous venez de vivre une rupture et votre moral est au plus bas ? Vous voulez oublier votre ex et passer à autre chose ?

Auteur

Divorcer avant un an de mariage, cela semble presque impossible et pourtant cela arrive plus qu’on ne le croit. Lorsqu’on se marie, on n’imagine évidemment pas le jour J que ce sera le divorce à la clé. Même si on sait depuis longtemps qu’un mariage sur deux ou sur trois se termine par un divorce, il est triste qu’une union soit vouée à l’échec aussi vite. Se marier est un acte d’amour et si certaines unions ne durent pas, on ne pense pas qu’elles puissent s’étioler dès les mois qui suivent. Cela arrive malheureusement. Divorcer avant un an de mariage voici le témoignage déchirant d’un homme malheureux.

Divorcer avant un an de mariage : témoignage déchirant d’un homme malheureux

« Je sais ce que vous allez me dire, que je me suis voilé la face, lancer dans l’aventure du mariage sans être ancré dans un couple solide avec ma femme. Que je n’ai pas voulu voir des signes avant-coureurs, que j’ai occulté les problèmes, mis de côté les tensions.

Je comprends qu’on puisse me dire ça puisque c’est ce que je pense moi aussi. « Comment ai-je pu être bête à ce point ? » Je n’ai rien vu, rien compris, jusqu’au moment fatidique…

 Est-ce que cette femme que j’ai épousée est en fait une étrangère ?

Cette femme que j’ai aimée pendant plus de 5 ans ? Comment peut-on en arriver là, comment est-il possible que le plus beau jour de votre vie se transforme en véritable cauchemar ? Ce qui doit constituer un souvenir merveilleux pour le reste de vos jours n’est plus qu’une farce malhonnête, une source de regrets.

Divorcer avant un an de mariage pour moi c’était impossible, c’était un scénario de mauvais film

Je ne m’imaginais évidemment pas vivre ça, je ne pensais d’ailleurs même pas qu’un couple pouvait sombrer aussi vite après s’être dit oui devant le maire, la famille, les amis, bref devant tous les gens qui comptent. Dire oui à la femme qu’on aime quand on est sincère comme je l’étais, c’est dire oui à un engagement pour la vie.

C’est bien entendu savoir qu’il y aura des hauts et des bas, le meilleur comme le pire mais c’est surtout être plein de projets de vie, d’amour pour elle, se lancer dans une aventure à deux. Ce mariage devait être l’officialisation de notre amour, le début d’une nouvelle aventure.

Et en fait ça n’a été que le déclencheur de sa fin funeste. De sa mort prématurée.

C’est bien entendu savoir qu’il y aura des hauts et des bas, le meilleur comme le pire mais c’est surtout être plein de projets de vie, d’amour pour elle, se lancer dans une aventure à deux. Ce mariage devait être l’officialisation de notre amour, le début d’une nouvelle aventure. Et en fait ça n’a été que le déclencheur de sa fin funeste. De sa mort prématurée.

 Après ces quelques mois de recul que j’ai aujourd’hui, je sais que c’est mieux pour moi d’être séparé et de divorcer d’elle. Je n’arrive même plus à la regarder en face, d’ailleurs je ne veux plus la voir.

Mais dans ce cas-là, pourquoi se marier, pourquoi aller jusqu’au bout, pourquoi un tel mensonge ?

Pourquoi ne pas avoir dit non, pourquoi ne pas avoir dit stop avant ? Pourquoi ne pas être partie,  pourquoi me faire subir tout ça ?

Cette question tourne en boucle dans ma tête : pourquoi se marier si c’est pour divorcer avant un an de mariage ?

Ses réponses ne m’ont pas apporté la délivrance espérée, la compréhension souhaitée. De toute façon, existe-t-il une raison valable, une justification acceptable pour un tel comportement ? Mensonge, trahison, double vie… Rien ne peut excuser cela, ni les pseudo doutes, la peur de se tromper, ne plus savoir de qui on est amoureuse. Non, rien.

Si ne plus aimer l’homme qu’on doit épouser est une chose qui est incontrôlable, si l’infidélité peut parfois se pardonner, pas ça. Pas la double vie, pas oser aller jusqu’au  mariage, pas continuer à mentir pendant des mois.

Comment est-il possible de feindre le bonheur ? De faire semblant à ce point ?

Je n’aurais pas les réponses à ces questions, car elles n’existent pas. Alors l’oubli, le pardon, peut-être un jour, mais pour le moment, ce n’est pas envisageable.

 Comment se remettre de divorcer avant un an de mariage ?

Mais comment faire son travail de deuil amoureux quand on n’a jamais imaginé que la rupture était possible ? Et surtout comment se reconstruire, comment reprendre confiance en soi quand on a été à ce point manipulé ?

Je ne sais pas ce que j’ai fait pour mériter ça, je ne sais pas comment une femme peut agir comme ça. Vraiment, je ne comprends pas. Je me fais l’effet d’être le dindon de la farce, le cocu comme on dit. Le laissé-pour-compte, le mari trompé, celui de trop.

Divorcer avant un an de mariage est un véritable traumatisme

Pour moi il n’y a aucune excuse  ni raison valable. Il n’y aura jamais de pardon, c’est impossible et pour oublier, cela va mettre énormément de temps.

Qu’on soit un homme ou une femme, à partir du moment où on était sincère dans son engagement et vraiment amoureux, une telle chose ne peut que couper le souffle. Et encore je n’imagine même pas ceux qui disent non le jour J, qui perdent leurs moyens, qui réalisent qu’en fait ils ne sont pas suffisamment amoureux pour se marier.

Lire aussi : Ce que les hommes pensent du mariage

 Je me suis posé la question. N’aurais-je pas préféré qu’elle annule juste avant ou même qu’elle dise non le jour J ? Plutôt que de subir ces mois de trahison et de mensonge ?

Ce qui aurait été dû être les plus beaux mois de ma vie sont devenus un cauchemar, un enfer. Et cette lune de miel… déjà fausse, déjà tronquée par le spectre de l’infidélité…

Aujourd’hui je suis incapable de penser posément à tout ça et pour la sérénité il faudra beaucoup de temps. C’est sûrement trop frais. Même si ce que je vis n’a sûrement rien d’extraordinaire, même si divorcer avant un an de mariage arrive plus souvent qu’on ne le croit, pour autant j’avoue que j’aimerais aujourd’hui que mon ego prenne un peu plus de place. Cela m’aiderait à surmonter ma tristesse et mon incompréhension.

Être un mari trompé, connaître l’infidélité, je sais que je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier.

Divorcer si vite vous donne l’impression de vivre une immense supercherie. De n’avoir jamais connu la femme épousée. De n’avoir jamais été aimé.

Je sais qu’il faut du temps après un tel choc, de la patience avant d’aller mieux, un énorme travail sur la confiance en soi et en l’autre. Je m’y attelle. Mais pour le moment, je suis un homme malheureux.

J’espère juste qu’elle n’a pas brisé en moi la totalité de l’élan amoureux et réduit à néant mes envies de retomber amoureux un jour. J’espère que ce divorce prématuré ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. »

Voir les commentaires

1 comment

  • Du courage et de la force pour avancer tu en aura besoin moi aussi mon mari est parti j’ai eu beaucoup de mal a remonter la pente comme on dit même au jour d’aujourd’hui je commence tout juste de prendre ma vie de celiba en main je sors en boîte pour me distraire de la confiance tu en aura plus car souvent on te vend du reves ceci bon courage reste celui que tu étais et soit fort

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.