La boule hystérique : qu’est-ce que c’est ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

La boule hystérique, mieux connue sous le nom de nœud dans la gorge, fait partie des symptômes de l’anxiété. On a alors la sensation que notre gorge est totalement obstruée au point qu’elle va se fermer et qu’il ne nous sera alors plus possible de respirer. Il est courant d’avoir cette sensation lors d’une crise d’anxiété, au début ; quand on sent que l’angoisse monte doucement mais sûrement. Alors concrètement la boule hystérique : qu’est-ce que c’est ?

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de la « boule hystérique », mais pourtant vous avez déjà au moins une fois dans votre vie eu la gorge nouée, le fameux nœud dans la gorge au point de ne plus pouvoir respirer normalement.

La boule hystérique : qu’est-ce que c’est ?

Vous ressentez une pression dans votre gorge, comme si quelque chose y était resté coincé. D’autre part, vous avez aussi du mal à avaler. Et plus vous essayez de le faire – pour vérifier que tout va bien – plus votre gorge se resserre. 

Alors vous essayez de vous calmer mais en vain puisque cela passe la respiration. Rien à faire ; la sensation persiste. Finalement, vous devenez de plus en plus nerveux et cela peut finir en crise de larmes.

La boule hystérique fait partie des symptômes de l’anxiété. C’est cette sensation que la gorge va se fermer totalement et qu’il ne sera alors plus possible de respirer. Même si cela semble réel, un tel phénomène ne peut pas se produire. Pourtant, quand cela nous arrive, on a du mal à le contrôler.

Lire aussi : Qu’est-ce que la méthode EFT ou technique de libération des émotions ?

Pourquoi la boule hystérique peut apparaître ?

La boule hystérique est un des principaux symptômes de l’anxiété. Cela concerne donc les personnes anxieuses sujettes à des crises d’angoisse.

On a tous connu un moment où nos peurs resurgissent d’un seul coup et on sent physiquement cette angoisse monter de plusieurs façons : les larmes aux yeux ou qui coulent, une sensation de chaleur au visage, des plaques rouges, des sueurs froides ou au contraire une transpiration intense d’un coup, des vertiges, un mal de ventre, l’envie de vomir…

Certaines personnes savent gérer leurs angoisses, se calmer rapidement par la respiration notamment ou d’autres exercices de développement personnel : la médiation, la visualisation créatrice…

Mais cela varie selon les personnes et le degré d’anxiété.

La boule hystérique, elle, est plus sournoise. Elle apparaît lorsque nous sommes encore calmes, elle peut nous prendre en traître à un moment où on ne se sentait pas particulièrement mal. Cela est dû l’accumulation de choses qui font que nous n’allons pas bien et que nous intériorisons depuis trop longtemps.

Lire aussi : Adieu chère angoisse : Un roman que je conseille à toutes les personnes atteintes d’anxiété

Les caractéristiques de la boule hystérique

Même s’il n’est pas possible de se faire une idée globale de la manière dont se manifeste la boule hystérique et dont une personne qui souffre d’anxiété peut le vivre, il y a en revanche certaines caractéristiques qu’on peut mentionner :

  • La plupart des gens qui en souffrent manifestent cette sensation d’étouffement
  • Elle nous empêche de parler aisément : même si aucun étouffement concret n’aura lieu, la sensation d’étouffement découlera d’une tension qui se centre sur notre gorge. Généralement, du fait de cette tension, il nous est difficile de parler, et nous le faisons comme si nous avions mal à la gorge.

En effet, rassurez-vous, l’étouffement n’aura en aucun cas lieu si rien n’obstrue votre gorge. Certes, les personnes qui vivent un épisode de boule hystérique ont du mal à avaler. Pour autant, elles pourront boire un verre d’eau sans aucune difficulté.

Comment faire passer une crise d’anxiété avec la boule hystérique ?

Se calmer

En fait, la boule hystérique « empire » si nous n’arrivons pas à nous calmer, l’angoisse nourrit l’anxiété qui nourrit à son tour la boule hystérique.

Dans ces cas, la sensation d’étouffement peut s’intensifier et la personne peut commencer à agir de manière désespérée.

Même si on a expérimenté cette sensation plus d’une fois et que l’on sait que rien de grave ne va nous arriver dans un tel cas, la boule hystérique peut nous plonger en moyenne pendant dix ou quinze minutes, dans un réel désespoir sur le moment.

Respirer calmement, sans forcer pour ne pas avoir mal, fermer les yeux, poser les mains sur son sternum pour constater qu’on continue à respirer, visualiser quelque chose qui nous apaise.

Lire aussi : Arrêtez de dire aux gens de se calmer : L’anxiété n’est pas un choix

Ne pas ignorer une crise d’anxiété

Ignorer les symptômes de l’anxiété peut avoir de graves conséquences, parmi elles celle de ne pas réussir à identifier ce qui provoque réellement cette sensation. L’anxiété n’est autre qu’un avertissement qui nous crie « Stop ! Quelque chose ne va pas et tu ne t’en rends pas compte ».

Or, ce n’est pas l’ignorant qu’on pourra espérer la voir se dissiper. Bien au contraire, elle tentera nous alerter sur un problème que l’on doit résoudre

Prendre en considération ce premier avertissement

La boule hystérique peut être le premier avertissement montrant que l’anxiété tente de nous montrer que quelque chose ne va pas. Si nous n’y prêtons pas attention, alors elle pourrait bien passer par la dépersonnalisation, la somatisation des émotions, l’oppression de la poitrine ou la paralysie faciale (paralysie de Bell), entre autres. Cela n’est donc pas grave sur le moment mais à répétitions avec des crises d’angoisse avérées, on peut se mettre en danger. Il ne faut donc pas négliger cela si ça se reproduit.

Lire aussi : Comment expliquer l’anxiété à des gens qui ne comprennent pas ?

Consulter un professionnel

La meilleure des choses à faire dans un tel cas est de consulter un professionnel pour résoudre le problème qui génère toute cette anxiété. Car cette dernière peut apparaître n’importe quand. Elle ne prévient pas ni ne donne de signaux d’alarme. Elle procède ainsi afin de nous mener à nous rendre compte que ce qui se passe requière notre attention immédiate.

Allez voir votre médecin qui pourra vous orienter vers un spécialiste ou renseignez-vous directement pour aller consulter un psychologue, un sophrologue ou encore un ostéopathe. Renseignez-vous aussi sur les cours de yoga, l’acupuncture, la méditation, ou toute autre discipline naturelle qui vous parle et vous aidera à apaiser vos symptômes anxieux et soigner vos crises. Ou tout au moins savoir comment les gérer pour vous calmer seul et plus rapidement.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire