Parler d'Amour

Arrêtez de dire aux gens de se calmer : L’anxiété n’est pas un choix

Arrêtez de dire aux gens de se calmer : L’anxiété n’est pas un choix

Auteur

Imaginez  un instant que vous marchez dans rue et que vous vous faites une entorse à la cheville. Vous vous arrêtez, maudissez le bâton qui vous a fait tomber et demandez à vos amis de l’aide. Imaginez maintenant que l’un d’entre eux vous disent : “Tu peux juste arrête d’avoir mal stp ? On est en retard pour le brunch et pour être honnête, tu nous saoules avec ta cheville.” Vous seriez choqué(e) et répondriez : “Ferme-la Julien, donne-moi tout de suite un sachet de glace, et puis en plus personne ne voulait t’inviter !“.

Aussi absurde que cela puisse paraître, c’est ainsi que la plupart des gens réagissent avec les personnes atteintes d’anxiété. Beaucoup (trop) de gens agissent comme Julien. Ils disent aux personnes anxieuses de se calmer comme si cela était un rappel utile et qu’ils avaient quant à eux simplement oublié leur rythme cardiaque élevé, leur nausée et leur trouble de la vie. Comme si ne pas avoir une entorse douloureuse était une option. 

L’anxiété n’est pas un choix !

Mettons-nous d’accord tous autant que nous sommes pour arrêter de dire aux personnes anxieuses de se calmer. Parce que l’anxiété n’est PAS un choix. Nous devons arrêter de leur dire cela car quand nous le faisons, nous ressemblons à Julien, des êtres idiots et sans coeur. Il faut arrêter parce que dire cela à des personnes anxieuses ne fait qu’alimenter l’anxiété qu’elles ressentent.

Lire aussi : Je fais des crises d’angoisse tous les jours et mon couple en pâtit 

Selon l’Association de l’Anxiété et de la Dépression en Amérique, les troubles d’anxiété sont la maladie mentale la plus commune aux États-Unis, affectant plus de 18% de la population adulte.

Dire de se calmer à quelqu’un atteint d’anxiété, ne fait qu’aggraver ses symptômes

Pour beaucoup, entendre les mots “calme-toi” peut déclencher ou aggraver les symptôme d’anxiété. En tous les cas, dire à quelqu’un de se calmer ne réduira en rien ses symptômes. Les personnes atteintes de troubles anxieux ont besoin, pour se calmer réellement, de solutions tangibles.

Au lieu d’essayer de stopper les émotions de quelqu’un, vous pouvez tenter d’ouvrir un dialogue en disant par exemple : “Dis-moi ce qui te stresse/ce qui te fait peur, parle-moi de tes émotions. 

Alors que, dire à quelqu’un de se calmer, c’est tout simplement l’opposé d’une ouverture de dialogue. Cela ferme totalement toutes conversations à propos des ressentis de la personne anxieuse. En fait, quand vous dites à quelqu’un de se calmer, vous ne lui dites pas “Je vois que tu souffres et je veux t’aider à aller mieux”, ce que vous lui dites c’est : Je vois que tu souffres et je veux que tu te sentes mieux parce que ton anxiété me met mal à l’aise.” Finalement, dire à quelqu’un de se calmer, c’est penser à vos propres ressentis plutôt qu’à ceux de la personne qui a besoin d’aide.

Non, il n’est pas évident de voir une personne qui souffre d’anxiété

Avoir affaire à des personnes qui souffrent d’émotions négatives n’est jamais évident, j’en conviens. Ce serait génial si tout le monde était tout le temps heureux, c’est sûr ! Mais les émotions négatives doivent sortir, elles ne doivent pas être brimées. Alors, ne dites (plus) jamais à une personne de se calmer, rappelez-vous qu’elle ne l’a pas choisi.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.