D’après la science, votre vraie personnalité ressort quand vous avez bu

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Pas certaine que ce soit la meilleure nouvelle de l’année… Parce que, qu’on se le dise franchement, l’alcool ne fait pas toujours ressortir le meilleur de nous-mêmes… Oh non ! Mais apparemment, il révélerait notre vraie personnalité, celle qu’on a tendance à dissimuler aux yeux de tous (on se demande bien pourquoi tiens !).

D’après la science, votre vraie personnalité ressort quand vous avez bu

Bien sûr, il est plus simple de dire que « c’est à cause de l’alcool » qu’on a dit ci ou ça, qu’on a agi de façon incorrecte. « J’étais sous l’emprise de » « Je n’étais pas moi-même » ect.. bon nombre d’excuses toutes trouvés grâce à ce liquide qui brûle dans le gosier. Et pourtant, une étude publiée dans la revue Clinical Psychological Science affirme que l’alcool n’a pas autant d’impact qu’on aimerait le croire. Finalement, quand vous êtes ivres, vous êtes plus vous-même que jamais. Sorry.

L’étude

C’est Rachel Winograd, docteure en psychologie clinique qui a mené cette étude en s’associant avec une équipe de chercheurs de l’Institut de santé mentale de l’université du Missouri. 156 personnes ont été interrogées et ont dû remplir un formulaire notamment pour décrire la personne qu’elles pensaient être quand elles étaient sobres et quand elles étaient alcoolisées.

Résultats ?

L’alcool ne vous change pas.

Selon l’étude, l’alcool n’a pas vraiment le pouvoir de changer votre façon d’être. En fait, votre personnalité ne diverge quasiment pas, vous êtes à peu près pareil.le quand vous êtes sobre. Ca paraît fou non ?

En réalité, l’alcool nous change un peu, à un seul niveau, il nous rendrait tout simplement plus extraverti.es. Révélant ainsi notre personnalité profonde, la personne que l’on n’ose pas toujours être dans la vie de tous les jours.

« Nous avons été surpris de constater une telle divergence entre la perception qu’ont les buveurs de leur propre personnalité induite par l’alcool et la façon dont les observateurs les perçoivent. Les participants ont déclaré avoir ressenti des différences dans tous les facteurs du modèle à cinq facteurs de la personnalité, mais l’extravagance était le seul facteur perçu par les observateurs. »

En conclusion :

En fait, c’est un effet placebo. On nous a fait croire que l’alcool était un lubrifiant social et qu’il pouvait avoir de sérieux effets sur notre personnalité, mais il n’en est rien. Vous êtes toujours vous-même après quelques verres de tequila de trop, vous pensez juste que vous ne l’êtes pas !

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire