Parler d'Amour

Lettre de rupture après une grande passion

Lettre de rupture après une grande passion

Commandez des modèles de lettres de rupture inédites

Vous ne trouvez pas les mots pour écrire une lettre de rupture. Inspirez-vous de mes modèles.

Auteur

S’aimer, c’est aussi parfois se déchirer. Et se quitter. L’amour peut ressembler à des montagnes russes. Quand une relation amoureuse est passionnelle, fusionnelle, pleine de désir, que les sentiments sont exacerbés, on a l’impression de vivre dans un état second. C’est une sensation inégalable. Hélas, la passion ne dure jamais éternellement. Une fois son feu consumé, le retour à la réalité peut être un choc. On pensait cet amour invulnérable et intemporel et il n’en est rien. Ne reste alors que tiédeur, déception et cette impression d’avoir été déconnecté de la réalité. Mais si la chute est brutale, elle est bel et bien là et il n’y a pas le choix : l’heure de prendre une décision est venue. Une grande passion amoureuse est lourde de conséquences quand elle n’est pas viable au quotidien. Il n’y a alors pas d’autre solution que de rompre. Une lettre de rupture après une grande passion est parfois la seule façon de renouer avec la réalité de son existence.

Lettre de rupture après une grande passion

« Pour la première fois, depuis longtemps, j’avais réussi à voir en un homme, mon tout. Ami, confident, amant, amoureux. Oui, tu étais mon tout. Dans mon cœur, ma tête, mon corps. Tu es l’homme avec qui je voulais être à chaque instant.

A tes côtés, j’ai cru découvrir ce qu’était l’amour, vraiment.

Dans toute sa passion, sa fusion, son désir intense. Dans ses excès, sa démesure et sa folie. Tu m’as fait vivre des moments plein de ce tout et j’y ai donc vu le signe d’un amour incroyable, d’une histoire comme on en rêve toute sa vie. Quand tu me regardais, j’avais l’impression d’être unique, que toi et moi c’était magique. Alors j’ai baissé la garde, j’ai lâché prise et je t’ai fait confiance.

 Je t’ai livré mes secrets, mes blessures et mes peurs. Je t’ai aussi confié mes envies, mes joies et mes espoirs. Avec toi. J’ai eu ce tort, celui de me projeter avec toi. Dans la vraie vie.

Lire aussi : J’aurais tellement voulu que le temps s’arrête

J’ai pensé que si nos moments  de passion hors du temps étaient si intenses, alors ils ne pourraient que s’épanouir pleinement dans le quotidien de nos existences.

Je me suis trompée, lourdement.

Car on ne peut pas passer sa vie à la rêver, à la fuir, à ne pas l’affronter. Tu veux de la passion et du désir, moi aussi. Mais moi je veux l’amour aussi, au quotidien. Peut-être que je veux trop, que ce tout est impossible ? Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que cette passion n’est pas viable, qu’on n’arrive pas à en faire une histoire d’amour.

 Et c’est là que nos chemins doivent se séparer.

Oui, il le faut, même si tu vas laisser un vide sans nom. Mes journées vont sans doute perdre de leur saveur, de leur intensité. Pour un temps.

« Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder ». Nous avons vécu cela. La séduction, la tentation, le désir, la passion. Ces sensations avec toi étaient comme des aphrodisiaques. Pendant longtemps, tu as été l’objet de ma tentation, ce fruit défendu que je voulais absolument, tu incarnais si bien ce désir, ce Carpe Diem.

Mais cela ne m’a pas apporté ce que j’espérais. Céder à la tentation, te céder, cela a fini par me perdre.

 Alors je préfère cesser de succomber, et résister afin de ne plus me perdre dans tes chimères, Pour mon bien-être, mon équilibre. Aujourd’hui, je te le dis, je ne céderai plus à la tentation  de notre passion.

L’amour nous dévaste parfois autant qu’il nous transporte, il nous fait devenir quelqu’un d’autre et nous perd.

C’est comme sombrer dans un monde parallèle, un univers chimérique. Duquel il faut réussir à sortir.

Toi et moi c’est complètement ça. Enfin ça l’était. Car j’ai mis du temps mais j’ai réussi. Oui aujourd’hui par cette lettre, je parviens à sortir de cette passion qui me dévore mais ne m’apporte pas l’amour et le bonheur. Je m’en suis évadée.

Je t’ai aimé. Passionnément.

Pour, je l’espérais, ce qui serait une belle histoire, une vraie histoire d’amour. Je nous pensais connectés, aimantés. J’ai voulu voir dans nos instants volés, dans l’intensité de notre passion partagée, une globalité. Une alchimie des corps, une osmose des sentiments, une réciprocité sans équivoque. Un lien particulier, une histoire unique. Pour une évidence.

J’ai cru que c’était toi. Mon autre, mon évidence enfin trouvée. J’ai laissé l’espoir me guider, pensant que notre histoire allait enfin exister. Mais je me suis trompée.

Nous deux, c’est impossible.

Et je ne veux plus vivre ma vie entre parenthèses, croire que nous pouvons nous correspondre ailleurs que dans le désir et la flamme de la passion.

C’était beau, fort et intense. Tu m’as fait vivre des moments magiques. Mais c’est fini. Je ne veux plus à chaque fois de cette descente comme si j’étais une toxico, de cette attente, de ces espoirs inutiles. Nous ne voulons pas vivre la même chose. Nous n’avons pas la même définition de l’amour, tout simplement.

La passion n’est pas tout.

Une fois son feu consumé, il n’en reste que des cendres. Jamais je n’oublierai la flamme qu’il y a eu entre nous, mais aujourd’hui elle s’est éteinte. Je te quitte. Je dis adieu à notre passion pour ne plus espérer en vain ni souffrir. Aujourd’hui, je tourne la page de notre histoire pour laisser à l’amour, le véritable, celui de la vraie vie, une chance d’entrer dans ma vie. »

Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.