Ces 25 phrases que les mamans en ont marre d’entendre

Quel parent n’a jamais entendu une réflexion sur sa façon d’élever ses enfants ? Et les mamans surtout ! Vous savez, ces petites phrases qui ne sont soi-disant pas méchantes. Les personnes qui en usent (et en abusent !) font passer cela pour un conseil ou un partage d’expérience. Alors oui, quand on devient mère, cela fait du bien de savoir que notre entourage peut nous aider si on a des doutes ou des questions. Mais si on n’a rien demandé ?! C’est comme si c’était un réflexe pour certaines personnes, que c’était plus fort qu’elles ! « Si j’étais toi, à ta place, ah bon tu fais comme ça… » Il faut être honnête, c’est insupportable. Ces phrases que les mamans en ont marre d’entendre sont à jeter aux oubliettes, parce que vraiment, elles ne les aident pas ! Nous en avons répertorié 25, en connaissez-vous d’autres ?

Ces 25 phrases que les mamans en ont marre d’entendre

Devenir mère, c’est un bouleversement, l’un des plus importants dans une vie. A partir du moment où on a un enfant (ou plusieurs), notre existence change du tout au tout. Le rythme de vie, les habitudes et avant tout les priorités.

 
 

Une maman ne doit pas être jugée sur son rôle de mère

Face à de tels changements, une jeune maman, une mère célibataire ou encore une mère de famille nombreuse par exemple, fait du mieux qu’elle peut.

La charge mentale d’une mère de famille est élevée, ce n’est plus un secret pour quiconque. Les mamans sont épuisées de devoir penser à tout, et elles ressentent parfois honte et culpabilité à l’idée de ne pas être à la hauteur.

Alors, la dernière chose dont elles ont besoin, ce sont bien d’être jugées par les autres ! La famille, les amis, les collègues, l’entourage, qu’il soit proche ou éloigné, mais aussi de simples connaissances… Sous couvert de donner un conseil, trop de monde se permet de remettre en question la façon dont une mère élève son enfant.

Quand il est bébé, quand il est à la crèche, à l’école. Qu’il soit enfant unique, qu’il ait des frères et sœurs… Peu importe la composition de votre famille, votre façon d’élever vos enfants, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer.

Ces personnes s’appliquent-elles leurs propres « conseils » ?

Alors oui, nous sommes tous des parents imparfaits, nous commettons tous des erreurs, mamans comme papas.

Oui une maman peut douter, se tromper, craquer mais cela ne fait pas d’elle une mauvaise mère pour autant.

Et surtout, une maman a besoin de bienveillance, de conseils constructifs, d’empathie. De l’amour ou de l’amitié de ses proches, de leur soutien et de rien d’autre.

Ces discours culpabilisants déguisés en conseils bienveillants sont insupportables, peu importe de qui ils émanent. Repas en famille, soirée entre ami(e)s, à la sortie de la crèche ou de l’école, c’est un festival de commentaires mielleux ou déplacés.

Toutes ces phrases maladroites et non-sollicitées, les mamans en ont marre de les entendre !

Les 10 phrases que les jeunes mamans en ont marre d’entendre

Quand on devient maman, les pseudo conseils sur la façon de s’occuper de bébé sont légion. Tout le monde a son avis sur tout et n’importe quoi. Sur le sommeil, l’allaitement, le biberon, le congé maternité, les pleurs… Voici 10 des phrases parmi les plus entendues que les mamans ont du mal à supporter.

1/ Ah bon, tu ne vas pas l’allaiter ?

Ah le sujet de l’allaitement, c’est le grand sujet lorsqu’on devient mère ! Si on n’allaite pas, on est une mauvaise mère et on ne se soucie pas de la santé de son bébé comme il faut. A contrario, si on allaite, il faut être pudique, ne pas le faire en public, et ne pas l’allaiter trop longtemps… Bref, que vous soyez pour ou contre l’allaitement, et quelles qu’en soient vos raisons, quelqu’un aura toujours son avis à donner sur ce sujet.

Lire aussi : J’ai peur d’allaiter mais j’en ai envie : les avantages et les inconvénients selon moi

2/ Tu as retrouvé ton poids d’avant l’accouchement ?

Grrrr, la question déplacée qui fait grincer des dents ! C’est en effet un sujet sensible et c’est à la maman de décider si elle veut en parler et avec qui. Avec son conjoint, sa meilleure amie, sa mère, tout le monde ou personne ! Ce n’est en tout cas pas un sujet qu’une personne peut aborder librement, c’est un manque d’éducation de se permettre ce genre de questions.

3/ Tu ne devrais pas porter ton bébé comme ça !

Une jeune maman peut être hésitante ou maladroite, avoir peur de mal faire si c’est son premier bébé. Mais elle a alors besoin de conseils gentils et compatissants, de douceur, de bienveillance. Et non pas de ce genre de phrases toutes faites. Fais comme ci, ne fais pas comme ça ! Porte-le plus haut, plus bas, plus droit, plus penché. Maintiens sa tête, mets ta main dans son dos…

4/ Ton bébé ne fait pas encore ses nuits ?

Autre sujet préféré des personnes qui semblent adorer la vie de votre nouveau bébé : son sommeil ! Si elles ont eu la chance que leur bébé fasse ses nuits très tôt, à quelques semaines ou à peine quelques mois, alors leur façon de le faire savoir au monde entier est de demander autour d’elles ! Et évidemment, elles savent comment faire. Si votre bébé ne dort pas encore la nuit, c’est que vous faites apparemment quelque chose de travers selon ces personnes…

Lire aussi : Rituels du coucher de bébé : à quel âge ?

5/ Ce n’est pas bon de l’avoir toujours dans les bras ! Une des phrases que les mamans en ont marre d’entendre

Phrase préférée des belles-mères me semble-t-il alors que si on les laisse faire, elles le prennent dans leurs bras sans arrêt ! Mais elles, c’est différent, ce sont les mamys !! En gros, tant pis pour vous si après votre bébé pleure dès que vous le posez. Que ce soit vrai ou non, cela vous regarde et surtout, il y a une façon de dire les choses. Un peu de tact, c’est possible ?

6/ Tu ne lui fais pas à manger toi-même ?

Autre gros sujet pour faire culpabiliser les mères : l’alimentation. Après l’allaitement, quand arrive la diversification, on attend d’une maman qu’elle fasse tout maison. Les purées, les compotes… Et si vous avez le malheur d’acheter des petits pots, honte à vous ! Là encore, chaque maman fait comme elle veut et peut, et elle n’a pas besoin qu’on la fasse culpabiliser pour ça.

7/ Il dort encore avec toi/vous ?

Le cododo est une affaire personnelle, mais là encore, beaucoup ne peuvent s’empêcher de juger le fonctionnement des autres. Bébé peut dormir dans sa chambre, dans son lit, comme dans la chambre de ses parents au début, notamment avec l’allaitement. S’il est vrai qu’il faut habituer le bébé à dormir seul dès que possible, chacun fait selon son rythme et ses convictions.

8/ Tu as de la chance que le papa t’aide autant.

Pour une maman, c’est une des phrases les plus insupportables qui soient. Mais il y a encore des gens aujourd’hui qui pensent qu’il est normal de féliciter un père juste parce qu’il s’occupe de son bébé ! Non, le papa ne fait rien d’exceptionnel quand il donne le biberon ou change une couche. Il remplit juste son rôle de père.

Lire aussi : Est-ce qu’un homme change quand il devient papa ? 7 changements positifs

9/ Laisse-le pleurer sinon tu ne t’en sortiras pas.

Un bébé qui pleure, c’est une chose courante. Certains bébés pleurent plus que d’autres, c’est vrai. Chaque maman sait pourquoi son bébé pleure, s’il a faim, s’il est mouillé, s’il a une colique. Si elle choisit de ne pas le laisser pleurer, c’est son choix.

10/ Il faudrait arrêter la tétine.

Team pro ou anti-tétine ? Tout le monde a son mot à dire sur le sujet, c’est comme le pouce ! Le réflexe de succion est normal chez le nourrisson alors oui on peut se poser la question. Tétine ou pas, et jusqu’à quel âge ? Il n’y a pas une règle unique à suivre, et s’il est mieux pour un enfant de ne pas garder la tétine jusqu’à la maternelle, certains enfants en ont besoin plus longtemps que d’autres. Stop à 1 an, 2 ans, plus ? Là encore, ce choix appartient aux parents.

Lire aussi : Bébé pleure tout le temps : pourquoi et est-ce normal ?

Les 5 phrases que les mamans en ont marre d’entendre à la crèche ou à l’école

Une fois que bébé a grandi ou que la maman n’est plus en congé maternité ou parental par exemple, il doit être gardé. Ou alors il commence sa petite vie sociale. Chez la nounou, à la crèche puis à l’école, son environnement s’élargit et donc le vôtre également. Et donc davantage de chances (plutôt de risques !) d’entendre ces phrases que les mamans en ont marre d’entendre !

11/ Tu as mauvaise mine, tu devrais te reposer.

La bonne blague ! Oui une maman, de jeunes enfants, d’un ou plusieurs notamment, peut être fatiguée. Ce n’est pas un scoop. Mais elle le sait, elle le sent, elle n’a pas besoin de se l’entendre dire ! Vous ne pensez pas qu’elle rêve d’un soin visage, d’un massage et de 8 heures de sommeil sans réveil ?

12/ Ton enfant n’est toujours pas propre ?

La propreté est une étape qui peut être compliquée chez certains enfants. Généralement propres vers 2 ans, en quelques semaines ou mois, cela peut être plus long pour d’autres. Beaucoup de mamans stressent à l’approche de l’entrée à l’école, ce n’est pas la peine d’en rajouter !

13/ Il est fatigué. Mais c’est normal, il fait des grosses journées.

Si vous travaillez, que vous partez tôt et/ou rentrez tard, votre enfant passe peut-être beaucoup de temps à la crèche. Ou alors au périscolaire avant et après l’école. Les journées sont longues pour lui évidemment, les semaines fatigantes. Vous le savez, vous faites du mieux que vous pouvez entre votre rôle de maman et votre vie professionnelle, pas la peine de vous faire culpabiliser.

14/ Nous pouvons appeler le papa mais nous pensions que vous préfériez être prévenue d’abord.

Encore le fameux stéréotype sur la place du papa dans la vie de famille. Ces réflexions ne permettent pas de faire évoluer les choses au sein du couple, de partager la charge mentale… Bien sûr que la maman veut savoir si quelque chose ne va pas, mais le papa est tout autant important dans la vie de son enfant !

Lire aussi : Partage des tâches dans le couple : Comment faire concrètement

15/ Tu ne devrais pas céder à ses caprices.

La notion de caprice, c’est tout un débat… Là encore, chaque mère éduque ses enfants comme elle l’entend. Elle peut demander de l’aide, des conseils, mais si elle ne se plaint pas, ce n’est pas aux autres de lui dire quoi faire.

Ces 10 phrases génériques que les mamans en ont marre d’entendre

16/ Petits enfants, petits soucis. Grands enfants, grands soucis.

Le proverbe que les grands-parents ou les oncles et tantes aiment souvent utiliser pour relativiser les problèmes que peuvent rencontrer les parents de jeunes enfants. Que son enfant soit petit ou grand, quand on s’inquiète, s’angoisse, on n’a pas envie d’entendre qu’il y a pire ailleurs.

17/ C’est pour quand le deuxième ?

Qui a dit que c’était obligatoire d’avoir plusieurs enfants ? Trop de monde aime faire passer les parents d’un enfant unique pour des égoïstes. Chacun fait comme il veut, et ce n’est pas parce qu’on a fait un enfant qu’on prévoit forcément d’en faire un second.

Lire aussi : 7 choses que vous ferez différemment avec votre deuxième enfant

18/ Il passe trop de temps sur les écrans.

C’est un sujet d’actualité concernant l’éducation des enfants, ces fameux écrans ! Télévision, ordinateur, console, tablette, téléphone… On ne va pas se voiler la face en niant que certains parents sont trop laxistes à ce sujet, mais ce n’est pas en émettant ce jugement que cela fera changer les choses.

19/ Fais-les garder pour sortir sans eux !

D’abord, tout le monde n’a pas la possibilité de faire garder ses enfants par la famille ou le budget pour payer une baby-sitter. Ensuite, certaines jeunes mamans notamment n’ont pas envie de se séparer de leur bébé ou tout-petit les premiers temps.

20/ Pourtant, tu as tout le temps, tu es en congé parental !

Cette vieille croyance selon laquelle une maman qui ne travaille pas ne fait rien de ses journées ! S’occuper d’un ou plusieurs enfants, de la maison, c’est un travail à temps plein ! C’est incroyable d’entendre encore de telles phrases à notre époque.

21/ Votre enfant est sensible. Mais c’est normal, c’est une fille.

Stéréotype de genre dans toute sa splendeur. Une fille pleure, une fille est sensible. Et elle porte forcément du rose, aussi ? Et un garçon en doit pas pleurer, c’est ça ? Un tel jugement de valeur n’a rien d’un conseil intelligent, gardez-le pour vous.

22/ Votre enfant est remuant. Mais c’est normal, c’est un garçon.

A l’inverse, un garçon est turbulent, remuant. Hyperactif aussi ? C’est la même logique que le stéréotype précédent. Seules les filles peuvent être clames et sages ?

23/ Tu devrais revoir ta façon de t’organiser.

Quand une maman ose dire qu’elle est débordée, ou épuisée, plutôt que de compatir, certaines personnes ne peuvent s’empêcher de lui dire qu’elle s’en sortirait mieux si elle faisait les choses autrement. Peut-être que c’est vrai, mais peut-être qu’il y a une façon de dire les choses aussi…

Lire aussi : Une journée ordinaire de maman extraordinaire : témoignages

24/ Tu devrais t’occuper un peu plus de toi.

C’est comme quand on lui dit qu’elle a une sale mine et qu’elle doit se reposer. Si elle ne le fait pas, c’est peut-être parce qu’elle ne peut pas. Vous n’y avez pas pensé ? Si son bien-être vous intéresse tant, offrez-lui vos services de baby-sitter.

25/ Moi si j’étais à ta place, je ferais…La plupart des phrases que les mamans en ont marre d’entendre commencent ainsi !

Beaucoup des phrases que les mamans en ont marre d’entendre commencent par ces mots. Si j’étais à ta place… Quand une personne commence une discussion de cette façon, il faut s’attendre à une avalanche de conseils indigestes ou de conseils déplacés. Coupez court !

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire