Le breadcrumbing : la technique drague 2.0 qui donne de faux espoirs

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Le breadcrumbing, qu’on pourrait traduire par « lancer ponctuellement des miettes de pain digitales », est une des techniques en vogue depuis quelques années en matière de drague et de séduction 2.0. Il consiste à donner de l’attention à une personne par l’envoi de signaux ponctuels et superficiels mais suffisamment ambigus pour lui laisser l’espoir d’une relation. Relation qui n’existera pas la plupart du temps. Evidemment, les réseaux sociaux amplifient ce phénomène. Comment se manifeste-t-il ? Qu’est-ce qui motive ceux qui le pratiquent ? De quelle manière reconnaître cette façon de faire et comment ne pas perdre son temps avec ? Le breadcrumbing : la technique drague 2.0 qui donne de faux espoirs. Tour d’horizon sur le sujet.

Le breadcrumbing : la technique drague 2.0 qui donne de faux espoirs

Le breadcrumbing, c’est donc donner à une personne (ou plusieurs d’ailleurs) l’espoir d’une relation sentimentale à venir, par des marques d’intérêt. Le hic, c’est que la personne qui envoie ces signes ambigus n’a aucune intention de proposer un rendez-vous, de se lancer dans une histoire et de tenter une relation amoureuse.

Cette technique entretient de faux espoirs, offre l’illusion d’un véritable intérêt pour quelqu’un alors qu’il n’en est rien. C’est une pratique qui est également féminine, les hommes ne sont pas les seuls à agir ainsi pour garder quelqu’un « sous le coude, « au cas où ». Mais au cas où quoi, justement ? Et de quelle manière ces « breadcrumbers » procèdent ?

Lire aussi : Le submarineing ou la technique de drague la plus sadique

Le breadcrumbing concrètement, c’est quoi ?

Le principe est simple : mettre un like ou laisser un commentaire sous une photo, identifier la personne sur Facebook, regarder ses stories Instagram ou Snapchat ou encore ses vidéos sur Tiktok. Bref, utiliser les nombreux réseaux sociaux à sa disposition pour envoyer des signes virtuels à l’autre. Que se dit l’autre justement, homme ou femme ? Il ou elle y voit forcément une marque d’intérêt concret, un signe d’attirance et c’est tout à fait normal de penser ainsi. Si une personne passe son temps à vous suivre sur vos réseaux sociaux, à aimer ce que vous publiez et à vous le faire savoir, vous allez vous dire qu’elle s’intéresse à vous.

Quand on sait à quel point les réseaux sociaux participent aujourd’hui (malheureusement) à la séduction et aux relations sentimentales, il est normal de se dire que cette pratique est presque « normale ». Oui, mais, avec le breadcrumbing, ce n’est pas le cas.

En effet, une personne qui pratique cette technique ne le fait pas pour attirer votre attention dans l’espoir de vous rencontrer, de vous proposer un rendez-vous, de vous connaitre vraiment.

Non, un breadcrumber ne passe quasi jamais à l’étape supérieure. Son seul but est de laisser des traces de sa présence un peu partout dans votre espace virtuel pour surtout, ne jamais se faire oublier de vous, sans pour autant vouloir faire partie de votre vie réelle.

Sacré paradoxe, n’est-ce pas ? On peut se demander où est l’intérêt de donner autant d’attention à quelqu’un pour faire naître en lui/elle l’espoir d’une relation, sans jamais en vouloir vraiment.

C’est, en somme, une technique d’approche frustrante représentant une grande perte de temps qui ne mène à rien et qui peut s’apparenter à une forme de manipulation. 

Qui pratique cette technique ?

Si au départ, le breadcrumbing peut sembler mignon, car on se dit que l’autre est peut-être timide et n’ose pas se lancer vraiment, il n’en est rien. Car la personne qui use et abuse de cette technique est rarement un ou une inconnu(e).

En effet, la plupart du temps, cette personne est un ou une ex, un plan ou coup d’un soir, un ancien s.e.xfriend, ou une personne rencontrée via un site ou une application de rencontres comme Tinder, AdopteUnMec, Bumble, Happn ou encore Meetic, il y a un moment mais avec qui il ne s’est rien passé.

Cette personne vous connait donc plus on moins intimement et agit ainsi de façon très ponctuelle pour tromper son ennui, tester son pouvoir de séduction, gonfler son égo ou avoir un peu d’attention. C’est tristement pathétique et égocentré mais c’est hélas une pratique de plus en plus courante.

Lire aussi : Quel site de rencontres choisir ? Meetic ? Adopte ? Tinder (…) ?

On reconnaît donc le breadcrumber par le fait de :

  • Envoyer un message, de temps en temps via une messagerie instantanée, un réseau social ou par SMS
  • Vous contacter via un ou plusieurs réseaux sociaux plus ou moins simultanément
  • Changer d’ailleurs constamment la façon de vous contacter : Instagram, Facebook, SMS…
  • Pouvoir laisser passer des semaines ou des mois entre chaque prise de contact
  •  Ne jamais expliquer son absence en reprenant contact

Au début, on se sent flatté(e) et parfois intéressé(e) par de tels signes. Mais à force on se rend compte que l’autre a un comportement ni fiable ni stable, qui suscite plutôt le questionnement et se révèle pénible à la longue.

Une personne qui pratique le breadcrumbing est manipulatrice et, si cela est plus ou moins inconscient, ce qui ne l’est pas par contre, c’est que cette personne est joueuse.

Lire aussi : Il voit mes messages mais ne me répond pas : pourquoi ?

Etes-vous victime de breadcrumbing ?

Les signes de cette pratique sont donc assez faciles à détecter. Si la personne qui vous contacte le fait de façon très ponctuelle, toujours virtuelle, ne creuse jamais une conversation et ne propose aucun rendez-vous ; alors il y a de grandes chances que vous soyez en plein dedans.

Si à chacune de vos tentatives pour vous voir, ses réponses sont ambiguës comme “on verra” ou “là, je ne suis pas dispo mais bientôt”, mais que cela ne se concrétise jamais, alors c’est qu’il n’y aura pas de suite.

Comment en sortir ?

Il ou elle donne des “signes de vie” de temps à autre, recherche une interaction en ligne, fuit la réalité et n’est jamais disposé(e) à parler de relation ou de sentiments. Et disparait même de la conversation si vous lui demandez pourquoi il ou elle agit ainsi. Pire, il ou elle est spécialiste pour vous retourner le cerveau en vous disant que vous vous faites des idées, que si c’est comme ça il ne prendra plus de nouvelles… Bref, la vieille technique de manipulation pur vous faire douter et culpabiliser !

Avoir une discussion pour comprendre ses intentions s’avère souvent compliqué donc l’important est de connaître les vôtres.

Que voulez-vous vraiment ? Car le breadcrumbing se base sur une relation qui est perçue comme inégale entre les deux personnes. L’une donne peu, quand l’autre en attend justement davantage.

Demandez clairement une évolution de la situation si elle ne vous convient pas et si ça ne marche pas, ne répondez plus à ses messages ou ses marques d’intérêt. Pratiquez le ghosting pour votre bien-être et si nécessaire, bloquez-le de vos réseaux sociaux.

Lire aussi : Bloquer son ex sur les réseaux sociaux : nouvelle façon de rompre ?

Si en temps normal, couper les ponts ainsi n’est pas quelque chose à encourager, là il s’agit de votre équilibre ! La flatterie est loin derrière vous, maintenant cette fausse relation vous use car elle vous fait vous poser des questions auxquelles vous n’aurez probablement jamais de réponses. C’est une perte de temps et d’énergie considérable que d’entretenir un tel lien.

Donc, si vos intentions sont claires mais que l’autre continue à se jouer de vous et de votre patience, le ghosting est une porte de sortie pour vous débarrasser de cette relation toxique.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire