Discours d’enterrement pour son papa : Un émouvant modèle

Le discours idéal

Il y a des instants dans une vie, où l'on se doit de prendre la parole pour exprimer ce qu'on ressent. Mais on n'a pas toujours les mots. On ne sait par où commencer. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et à écrire le plus beau discours.

Il y a des moments dans la vie qui sont particulièrement difficiles à vivre. Des épreuves douloureuses à surmonter. Le décès d’un proche est ce qu’il y a de plus dur. Perdre son père ou sa mère semble dans l’ordre des choses, c’est ce qu’on nous apprend depuis tout petit. Qu’il est « normal » que papa ou maman parte en premier, qu’on survit à ses parents, que c’est le principe même de la vie. Seulement, on a beau le savoir, l’accepter c’est autre chose. Et c’est toujours trop tôt ; même si notre père a eu ce qu’on appelle une belle vie, s’il a vécu longtemps, si on est, sa fille, son fils, déjà adulte, déjà grand. Peu importe, quand on perd un de ses parents, on redevient souvent un enfant. Pourtant, il faut affronter la réalité et les obligations qui l’accompagnent. Le discours le jour des funérailles est un moment à la fois triste et solennel qu’il faut assumer. Et ce n’est pas facile. Pour vous y aider, voici un émouvant modèle de discours d’enterrement pour son papa.

Discours d’enterrement pour son papa : Un émouvant modèle

Ecrit de la part d’un fils pour son père, ce modèle de discours peut être mis au féminin de la part d’une fille pour son papa.

Papa,

Quand je me suis mis à penser à ce que j’allais dire aujourd’hui pour toi, devant tous les gens que tu as connu, il s’est passé quelque chose d’étrange en moi. Un sourire est venu accompagner mes larmes, c’est comme si malgré la peine, s’invitait une forme de sérénité.

Un moment suspendu, hors du temps.

Je crois que pendant l’écriture de ces quelques lignes, tu étais près de moi et tu m’as soufflé à l’oreille et au cœur les choses importantes pour te rendre hommage.

Alors merci papa, de savoir alors même que tu es parti, quand j’ai besoin de toi.

C’est ce qui résume le mieux l’homme que tu étais, que tu es et que tu resteras toujours.

Ta générosité, ta bonté d’âme, ton humanité.

Depuis tout petit, je crois que je t’ai toujours vu rendre service aux autres. A la famille, aux copains, aux collègues, aux voisins. Toujours disponible pour dépanner, réparer, aider.

C’est, je crois, une des choses dont tout le monde se rappellera ici te concernant. Je ne pense pas me tromper en disant que les personnes qui sont là pour toi aujourd’hui ont tous une anecdote de ce genre en mémoire.

Des anecdotes, des petites histoires, des cocasseries, des petits mais aussi des grands souvenirs avec toi. Nous en avons tous avec toi.

Mon chagrin est immense mais je suis plein de gratitude de voir que l’amour, l’amitié et l’affection que tu donnais aux autres te sont rendues au centuple aujourd’hui.

Nous célébrons ta mémoire, ta vie à travers, chacun à notre manière, le souvenir le plus prégnant que nous avons partagé avec toi.

Il est difficile pour moi de n’en choisir qu’un, tu t’en doutes bien.

Tu es mon père mais je t’ai toujours appelé papa, les années n’ont rien changé à la force de notre lien, au respect, à l’amour paternel, à la fierté.

Discours d’enterrement pour son papa : mon amour de fils pour mon père

Je te revois le ballon de foot au pied dans le jardin, à me laisser marquer des buts. J’ai en mémoire aussi les BD de Tintin qu’on lisait à deux, affalés sur le canapé. C’est grâce à toi que j’ai appris à bien lire et à aimer ça.

Plus tard, je me rappelle tes cours personnalisés pour le code de la route et le permis de conduire. Ces heures passées ensemble dans la voiture et sous le capot. Car comme tu le disais, « savoir conduire c’est bien mais savoir comment marche une voiture c’est mieux ! »

Et mon déménagement quand je suis passé dans le camp des adultes responsables, cette foutue machine à laver à porter dans les escaliers de mon premier appartement…

Tes taquineries quand je t’ai présenté celle qui allait devenir ma femme. Ta joie le jour de notre mariage et tes larmes quand tu as su que tu allais être grand-père…

On a vécu de sacrés beaux moments de vie tous les deux, papa. Je suis reconnaissant pour tout ça.

J’aurais aimé que ça dure plus longtemps. Qu’on nous laisse encore un peu de temps. Pour que tu me vois devenir vieux à mon tour, pour que tu restes avec maman, pour que tu voies tes petits-enfants devenir à leur tour des parents.

Mais la vie en a décidé autrement. Elle nous a offerte beaucoup de joie et d’amour ensemble alors j’essaie de ne pas lui en vouloir.

Je ne vais retenir que l’essentiel : notre amour évidemment, toutes les valeurs que tu m’as transmises et ton sourire bienveillant. Et je te promets de chérir précieusement nos souvenirs, de ne jamais les enfermer mais de les célébrer.

La promesse la plus solennelle que je veux te faire, c’est celle de continuer à être heureux malgré tout papa. Car ce bonheur, c’est à toi en grande partie que je le dois. Sois serein, en paix là où tu es. Ne t’en fais pas, on s’occupe de tout ici et on ne t’oublie pas. Merci papa, je t’aime. 

D’autres modèles de discours :

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire