Parler d'Amour
Discours pour l’enterrement de sa maman

Discours pour l’enterrement de sa maman

Auteur

Je remercie énormément S pour m’avoir envoyé ce discours personnel et bouleversant écrit pour l’enterrement de sa maman.

Nous vous remercions d’être présents aujourd’hui pour célébrer la vie de notre Sylvie, la vie de ceux qui restent sur le chemin tourmenté de l’existence…

Nous sommes tous différents. Différents par notre physique, notre histoire, nos valeurs, nos croyances.

Mais il y a une chose qui nous réunit tous, c’est le besoin d’amour. L’amour simple et vrai, inconditionnel et pur. Un amour sans jeu d’esprit, un amour qui transcende et qui permet d’accomplir au-delà de nos capacités conscientes.

Notre mère, Sylvie, était dans l’amour. Le vrai amour, celui qui n’a aucune attente. Elle l’a offert toute sa vie sans compter, sans juger, sans réfléchir. Sa présence associative permit d’aider les jeunes, les vieux, les malades, les démunis. Le clivage social n’existait pas à ses yeux.

Elle a partagé avec tout le monde. Elle a partagé avec ceux qui ne partagent pas car elle savait inconsciemment que le partage et l’amour inconditionnel élève l’âme et permet d’accéder à la paix intérieure.

Elle a autant donné car au fond d’elle, elle avait le sentiment de ne jamais en avoir assez reçu. Les tourments de son enfance, de son passé, sa sensibilité à fleur de peau, elle essayait de les faire taire en donnant aux autres, énormément, jusqu’à un point de sacrifice.

Elle rêvait d’un monde idéal où l’humain vivait en cohésion dans la paix et le respect. Aujourd’hui, de là où elle est, elle devient la magicienne discrète dont émane une lumière protégeant ceux qu’elle a aimés.

Ces derniers mois ont été les plus éprouvants pour notre père qui s’est retrouvé seul, à l’accompagner sur le chemin irrémédiable de la mort. Papa, ta présence est discrète, bienveillante, solide, une présence quotidienne de soutien, de respect, souvent dans le silence, un silence plus fort que les mots. Papa, sache que nous sommes là. Là pour te soutenir dans cette épreuve de vie.

Les parents ont été entourés d’amis, cousins et personnels soignants merveilleux, disponibles, à l’écoute, permettant d’alléger cette souffrance du corps et de l’esprit dans une légèreté adaptée à chaque étape de la maladie.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Le corps affaibli, dégradé par la maladie, inquiète et nous met tous mal à l’aise. Il nous confronte à nos peurs les plus profondes de la disparition, du Néant, de la souffrance, de l’Après.

Mais le corps malade dont l’esprit souffre a besoin d’une main tendue, d’une oreille à l’écoute, d’un coeur bienveillant qui offre sans condition.

Une telle situation nous place dans une zone d’inconfort car nous ne savons pas comment agir, réagir…

Sylvie l’altruiste nous a appris à braver ses peur pour offrir une présence, un sourire, un geste affectueux à ceux qui sont dans la détresse physique et émotionnelle…Ces actes de générosité et de partage nous font grandir et nous apprennent la gratitude.

Sylvie l’altruiste, la compassionnelle, la dévouée, la généreuse, la rigolote, l’aventurière, la danseuse effrénée, la sportive, la jeune femme au corps de rêve…

Sylvie aimait rire, beaucoup, énormément, à s’en faire péter le bide. Et même dans les derniers moments de conscience relative, elle se marrait. J’ai le souvenir de Sylvie et sa copine Martine dans son dernier lieu de vie. Elles ont une une conversation dont seules certaines bribes avaient un sens pour mon cerveau “câblé” normalement. Mais elles ont ri non-stop pendant quinze minutes et moi aussi. Nous pleurions de rire. Une belle tranche de vie de la dernière heure…

Nous croyons en une âme éternelle, en un corps agissant comme un véhicule. Un véhicule sur un chemin semé de hauts et de bas. Un chemin qui nous apprend, qui nous fait grandir spirituellement. Nous croyons que les âmes restent connectées pour l’éternité. C’est rassurant de penser que Sylvie est là, autour de nous, nous guide et nous protège.

Aujourd’hui, trinquons sans nous affaisser. Trinquons à la vie riche de Sylvie et à la vie de ceux qui restent sur le chemin tourmenté de l’existence.

Amour et paix à vous…

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.