Parler d'Amour

Les mauvaises surprises sur les sites de rencontres

Les mauvaises surprises sur les sites de rencontres

Votre profil de rencontres rédigé par Léa, ancienne employée Meetic

Des difficultés à écrire une annonce qui vous ressemble et qui donne envie de vous connaître ? Commandez-moi votre annonce qui fera mouche.

Auteur

Depuis quelques années déjà, la mode est à la rencontre via internet. Sites de rencontres, applications, réseaux sociaux, on ne compte plus le nombre de moyens existants pour permettre de créer un lien virtuel avant de se rencontrer IRL (In Real Life). On clique, on slide, on tchate, on next, même nos façons de parler et de faire suivent les codes de ces nouveaux modes de rencontres. C’est presque devenu un passage obligé, une expérience à tenter. C’est générationnel et le virtuel prend une part de plus en plus importante dans la vie des gens, et une grande place dans leur conception des relations actuelles. Malheureusement, cette multiplication des supports virtuels n’est pas un gage de sérieux, au contraire. Le principe d’internet, c’est qu’on peut y trouver « tout et n’importe quoi » et hélas les rencontres virtuelles n’échappent pas à la règle. Croyez-vous à tout ce que vous lisez derrière votre écran ? Cet article vous propose de lister les principaux profils trouvés sur les sites et dont il faut se méfier. Alors attention aux mauvaises surprises sur les sites de rencontres !

Les mauvaises surprises sur les sites de rencontres 

Sans vouloir absolument stigmatiser les profils en les mettant dans des cases, ceux croisés sur les sites de rencontres se scindent en deux catégories. Les gens vrais, sincères, sérieux, « normaux » et les autres, joueurs, menteurs, profiteurs, malsains. Cette seconde catégorie fait apparaitre dix types de profils.

Le faux profil ou FAKE

Très courant sur les sites, il s’agit d’une personne qui ment sur tout, qui s’invente une vie, dont le profil est une vaste blague, un patchwork d’informations créées de toutes pièces, bref qui en un sens n’existe pas vraiment ! Photos, âge, situation, tout ou presque n’est que mensonges. Veulent-ils/elles seulement passer le temps, espèrent-ils/elles vraiment qu’en live on ne se rendra pas compte de la supercherie ? Je me pose encore la question !

Le/la non-célibataire

Eh oui, il faut le préciser, pour certaines personnes, s’inscrire sur un site de rencontres pour célibataires ne signifie pas être forcément « libres » ! En couple, pacsés, mariés, tout est possible ! Internet est devenu le nouvel endroit pour fauter, faire des rencontres en toute discrétion, mener une double vie ou se donner le frisson d’une vie parallèle virtuelle.

Lire aussi : Reconnaître un site de rencontres sérieux

Le couple cherchant une femme

C’est moins courant mais cela existe sur les sites et applications « lambda » également. Ces couples à la recherche d’une tierce personne, souvent une femme, pour assouvir leurs fantasmes et pimenter leur vie intime. Ils passent une petite annonce comme s’ils cherchaient un jouet intime et ils l’assument !

L’escroc souvent appelé « brouteur-se»

Ces arnaqueurs pullulent sur le web. Les sites de rencontres et les réseaux sociaux sont leur terrain de jeu favori. Ils profitent de la vulnérabilité, de la faiblesse, souvent de la détresse affective des gens après une séparation, un divorce ou un deuil pour se les mettre rapidement dans la poche à coup de messages enflammés et de grandes promesses. La plupart du temps ils sont à l’étranger et leur seul intérêt est de vous soutirer de l’argent en prétextant le prix du voyage pour venir vous voir, un problème de santé ou un souci familial. Ce sont souvent des jeunes hommes qui se cachent derrière de faux profils féminins ou qui ciblent les femmes d’âge mûr.

L’ « arnacœur»

Ces manipulateurs d’un autre genre tissent leur toile telle une araignée pour profiter de vous et vous isoler. Profiteurs, manipulateurs en puissance, pervers narcissiques, ils profitent également de la détresse affective pour s’immiscer dans votre vie, vous font croire au coup de foudre, à l’évidence de la rencontre pour au final vous isoler afin de prendre l’ascendant et profiter de vous de différentes manières, en jouant sur vos sentiments, votre confiance en vous, votre équilibre de vie, en s’installant chez vous, en vous demandant de l’argent. Ils arrivent dans votre vie en se présentant comme votre sauveur mais cachent leurs véritables intentions sous un masque de cynisme et de perversité.

Le beau parleur

Pour beaucoup, être derrière un écran, cela désinhibe. Alors si certains s’inventent une vie, d’autres, eux, deviennent des poètes 2.0, tentant de manier les mots pour vous mettre dans leur lit rapidement. Usant et abusant de mots doux (ce qui est juste un moyen pour ne pas se tromper dans les prénoms !), de jolis messages, créant une complicité, vous donnant envie de le rencontrer et de succomber à ses avances. Le hic donc c’est que tout cela est généralement un vaste copier/coller destiné à plusieurs femmes dans le seul et unique but de compléter leur tableau de chasse ! Ce profil existe également au féminin bien sûr, mais comment les nommer ?!

Le chasseur/la chasseuse d’un soir

Il ou elle ne recherche que le plaisir charnel et éphémère. Après quelques messages, soit ils/elles vont droit au but sur leurs intentions (et on les remercie de leur franchise !) soit ils/elles disparaissent après la première et unique nuit passée en votre compagnie, sans raison ni explication. Leur seul but est de se faire plaisir un soir, d’assouvir un manque ou une pulsion et de recommencer avec une autre personne la prochaine fois. A la différence des beaux parleurs, ils ne font pas dans la finesse, et parfois ils réapparaissent juste au cas où vous auriez envie de renouveler l’expérience, considérant peut-être que le fait de vous avoir mis une fois dans un lit leur donne des droits illimités. Ces fameux « plans Q » s’ils sont assumés directement et acceptés des deux côtés ne sont pas un piège, la mauvaise surprise réside dans le fait que beaucoup ne disent pas la vérité au début. Alors on peut ouvrir le débat sur le fait de coucher ou non le premier soir pour ne pas se faire avoir, mais c’est un autre sujet…

Le/la sexfriend ou la relation pansement

Il s’agit de relations de plus en plus courantes aujourd’hui, voire banalisées. On rencontre quelqu’un après quelques messages, on se voit, se revoit mais la relation n’évolue pas, le plaisir physique reste central. Certains l’accompagnent d’autres moments comme un dîner ou un film mais il n’y a pas de sentiments, de projets, d’avenir commun. Appelant à vivre une relation sans prise de tête, les sexfriends ne veulent pas se dire en couple qu’ils associent à une réalité faite de contraintes. Ils pensent que vivre une relation sera perdre leur liberté. Il s’agit souvent d’une relation pansement après une longue relation, une déception ou un échec sentimental ; ce simulacre de relation vient combler un manque et pallier à la solitude tout en se préservant de l’engagement qui leur fait si peur. Ces relations s’essoufflent d’elles-mêmes quand elle ne comble plus l’un ou l’autre et le danger réside dans l’attachement possible et souvent inévitable de l’un des deux partenaires.

L’amoureux/se transi-e

Celui/celle-ci est tellement à fond d’entrée de jeu que cela fait peur. Il/elle ne cherche pas à vous manipuler, il/elle n’en veut pas à votre argent ou votre corps uniquement, non, il/elle veut juste tout, tout de suite. Lassé-e de sa solitude, frustré-e par son long célibat, il/elle tombe amoureux-se au premier rendez-vous et ne vous lâche plus. Il s’agit de combler un manque et sa possible dépendance affective à tout prix et de rattraper le temps perdu. Alors oui, les coups de foudre existent mais il faut être deux pour cela ! Attention à l’étouffement !

 L’accro au virtuel

Pour ceux/celles-là, le virtuel occupe, rassure et permet une vie parallèle plus intéressante, plus croustillante que leur vraie vie. Dans cet échange, le virtuel leur suffit ; messages et photos rythment leurs journées et soirées. Passer le cap du réel leur fait peur ou ils/elles ont quelque chose à cacher. Ils/elles ont peur d’être déçu-es et de casser la perfection de ce lien virtuel fantasmé. Cela peut durer des semaines ou des mois sans qu’il/elle ne cherche à vous rencontrer, leur vie virtuelle est devenue leur zone de confort, leur soupape de sécurité, leur bulle, leur seconde vie.

Voilà une liste non figée des profils que l’on croise souvent sur les sites de rencontres. Cela peut interpeler mais ces dix types de profils existent bel et bien.

 Alors même si internet est un formidable outil de communication, en matière de rencontres amoureuses il vaut mieux conserver un certain recul, une certaine vigilance sans pour autant tomber, évidemment, dans la méfiance paranoïaque.

Mais heureusement il existe toutes les autres personnes de la première catégorie, inclassables, qui sont des gens formidables rencontrés derrière un écran puis dans la vie qui deviennent de vrai-es ami-es, des ex tout à fait charmant-es ou sont le futur amour de votre vie ! Alors oui soyez sur vos gardes, conservez un certain recul mais ne vous empêchez pas de tomber amoureux/se pour autant !

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.