Parler d'Amour
Liste des meilleurs films d’amour

Liste des meilleurs films d’amour

Auteur

Une petite liste est totalement subjective des meilleurs films d’amour – plutôt de mes préférés. Parfois joyeux, parfois tristes, calmes ou totalement déjantés, il devrait y en avoir pour tous les goûts. J’espère qu’elle vous donnera envie de les découvrir !

  • Le plus élégant : 2046

2046c

De manière générale, tous les films de Wong Kar Waï méritent de se retrouver dans cette liste puisque le sujet de prédilection de mon réalisateur hong-kongais préféré n’est autre que les sentiments amoureux et les tourments qu’ils entraînent. Ses personnages sont aussi passionnés, classes et élégants que leur situation sentimentale est compliquée. Le tout dans une esthétique toujours très soignée, avec des lumières magnifiques et une bande son toujours bien pensée. Dans 2046, l’écrivain d’un roman de science-fiction se rappelle des femmes qu’il a aimé jadis… Il est conseillé de voir In the Mood for Love avant, pour mieux comprendre 2046. Et si ça vous a plu, Happy Together est aussi un très beau film sur les complications passionnelles d’un couple de deux jeunes hommes, à Buenos Aires. Et si ça vous a encore plu, vous pouvez acheter l’intégrale du réalisateur les yeux fermés.

happy_together_blu-ray4

  • Le plus déjanté : Love Exposure

loveexposure_6_wide-f0a373454f0310e31e3513147247c147b9cfb731-s900-c85

Un film totalement fou (le mot est faible) de 4 heures (par un des meilleurs réalisateurs japonais en activité, Sono Sion, réputé pour ses critiques acerbes de la société japonaise actuelle) qui raconte comment Yû, au père fanatique religieux va faire pour séduire et sortir d’une secte, Yoko, adolescente rebelle, qui n’accepte que Kurt Cobain et Jésus comme hommes dans sa vie. Du sexe, des conventions, de l’amour, beaucoup de cris, le Bolero de Ravel et Sasori la femme scorpion… Drôle, épique, intelligent et hyper émouvant, on n’oublie pas de sitôt cette œuvre géniale et ses adolescents maladroits amoureux.

  • Le plus Lynchéen : Sailor & Lula

sailorlula1

David Lynch vous aura peut-être fait pleurer avec Elephant Man ou laissé perplexes devant Inland Empire. David Lynch a un univers qui n’est pas toujours accessible mais Sailor & Lula, avec Nicolas Cage (ah, l’époque où Nicolas Cage avait de beaux rôles…) et Laura Dern reste un film cultissime, palme d’or à Cannes 1990 et une super bande son en plus.

  • Le plus Lynchéen (2) : Blue Velvet

kyle-maclachlan-laura-dern

En enquêtant sur une oreille retrouvée dans un champ, deux jeunes gens s’enfoncent dans un univers sensuel plein de mystères et… Tombent amoureux. L’ambiance hypnotique de Blue Velvet vaut très certainement le détour et on retrouve encore la géniale Laura Dern dans le rôle d’une jeune lycéenne.

  • Le plus road-movie : Paris, Texas

paristexas4

Paris, Texas, le chef d’œuvre de Wim Wenders raconte l’histoire d’un amour rongé par le temps, impossible et pourtant toujours intact. C’est un couple qui ne peut vivre ensemble, c’est très beau et à la fin, on aime tous Natasjssa Kinski et la musique à la guitare de Ry Cooder.

  • Le plus léger : (500) jours ensemble

003837

Tom tombe amoureux de Summer, la fille de ses rêves. Romantique comme il l’est, il pense que Summer est son âme sœur. En plus, Summer n’est pas insensible à son charme (normal ensuite, quand on sait que Tom est interprété par Joseph Gordon Levitt). Mais Summer est aussi une phobique de l’engagement et semble plutôt voir en Tom un ami. Une jolie comédie romantique qui n’en est pas vraiment une. Un film léger et agréable qui parle avec réalisme et philosophie des sentiments amoureux et des illusions qui en découlent, brisant le concept de l’âme sœur. Personnellement je le trouve plutôt déprimant mais il remonte généralement le moral à la majorité de ses spectateurs.

  • Le plus classique hollywoodien : Autant en emporte le vent

autant-en-emporte-le-vent

Avant Ryan Gosling, il y avait Clark Gable (bien que de tristes déclarations à son sujet courent). Autant en emporte le vent c’est encore un film sur l’illusion provoquée par les sentiments amoureux, l’histoire de Scarlett, enfant gâtée et très courtisée, issue d’une riche famille du sud des USA et folle amoureuse de son voisin Ashley. Seulement Ashley va épouser Mélanie sa cousine. La Guerre de Secession éclate et arrive alors Rhett Butler et ses idées novatrices, qui semble intéressé par l’esprit haut en couleurs de Scarlett. Parce qu’on ne se lasse pas du célèbre kitschissime “Je vous aime, Scarlett, malgré moi, malgré vous, malgré ce monde qui s’écroule autour de nous” sur un coucher de soleil rouge.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public
  • Le plus futuriste : Her

Her-Movie-siri-operating-system-ftr

Dans un futur ultra connecté mis en scène par Spike Jonze, un homme victime de solitude tombe amoureux d’un programme informatique qui se développe jusqu’à se mettre à éprouver à son tour pour lui… Her est bien plus qu’un film sur l’intelligence artificielle ou le fait d’être amoureux d’un ordinateur (même si à ce stade, on ne peut plus vraiment parler d’ordinateur tellement le programme est développé). Her est un magnifique film (bien qu’assez triste) sur l’amour et le couple. En plus, il y a la jolie voix de Scarlett Johansson.

  • Le plus désenchanté : Blue Valentine

19632432

Si votre couple va mal, il est fortement déconseillé de regarder ce film à deux. Ni si vous êtes en rencard. A moins que vous souhaitiez l’échec du rencard. Blue Valentine (avec mon chéri d’amour Ryan Gosling et l’excellente Michelle Williams) raconte la rupture d’un couple en parallèle avec sa rencontre. Tout paraissait si beau mais peut-être étaient-ils simplement trop jeunes… C’est indéniablement un des films d’amour les plus tristes qu’il m’est été donné de voir mais il est à voir, ne serait-ce que pour son approche aussi dure et désillusionnée, et aussi parce qu’il est génial. Réalisé par Derek Cianfrance.

  • Le plus réfléchi : Laurence Anyways

Laurence-Anyways

Laurence est biologiquement un homme, très amoureux de l’extravertie Fred, une femme. Mais Laurence se sent femme depuis toujours et, à ses 30 ans, décide de l’avouer à sa compagne, qui a plus de mal à accepter ce changement de sexe. Avant d’être un (génial) film sur la transsexualité, Laurence Anyways et avant tout et surtout une magnifique histoire d’amour impossible entre deux être liés par des sentiments forts. Par Xavier Dolan, la petite sensation du cinéma québécois (J’ai tué ma mère, Mommy…).

  • Le plus inventif : Eternal Sunshine of the spotless mind

1251564880

Quand un homme décide d’oublier son ancienne petite-amie, il peut maintenant faire appel à la science qui viendra lui effacer ses souvenirs. Mais est-ce nécessairement une bonne chose ? Un des meilleurs films de Michel Gondry avec des citations cultes.

  • Le plus “vieux film en noir et blanc” : L’Aurore

l-aurore-de-murnau_616791

Un film muet en noir et blanc de Murnau ? Oui, un vieux film mais qui n’a rien perdu de sa splendeur et n’a pas non plus vraiment vieilli. Un homme séduit par une jeune vamp venue de la ville délaisse sa femme avant d’en retomber amoureux. Si le thème véritable du film est l’opposition entre la ville et la campagne, dans un monde en mutation, l’histoire d’amour énoncée n’est pas pour autant mise de côté et je vous promets plein une belle dose d’émotions.

  • Le plus érotique : Love

love_2

Murphy se réveille un 1er janvier au côté de sa femme, son fils pleure. Sur son répondeur, un message de la mère de son ex, Electra. Le jeune homme va se remémorer sa relation passée, qu’il a lui-même gâché… Le dernier film de Gaspar Noé a beaucoup fait parler avec ses interdictions aux moins de 16 puis 18 ans. Détrompez-vous : Love n’est cependant pas un porno mais un véritable film sur l’amour et ses désillusions, où les relations charnelles ne sont que représentation des sentiments, émotions et doutes des personnages. Esthétiquement, c’est très beau, avec une bande son toujours très bien sentie.

  • Le plus “passage à l’âge adulte” : 6 Years

6-years-review

Un petit film sans prétention qui n’est sorti qu’en vidéo à la demande en France qui met en scène un jeune couple qui a pourtant déjà six ans derrière eux. Mais l’âge adulte, la fin des études est là et ils devront prendre des décisions, alors que Mélanie s’accroche de plus en plus à Dan, par peur de le perdre. Toujours très réalise, 6 Years brosse sans fausse pudeur et avec beaucoup de justesse le quotidien d’un couple sur son déclin et ses dérives possessives.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.