Parler d'Amour
Le féminisme dans le couple

Le féminisme dans le couple

Auteur

On le sait tous : il est bien souvent difficile d’allier ses convictions à son mode de vie. Mais pour une vie de couple épanouie, c’est une étape nécessaire, bien que difficile. Alors si vous êtes féministe, convaincu que c’est la voie pour une société égale et adoucie, il est temps de ne plus se réfugier derrière les belles paroles ! Moi-même je suis convaincu qu’adapter ses convictions féministes à sa vie amoureuse est le chemin idéal pour un bonheur réciproque.

Oui, un bonheur réciproque car le féminisme ne concerne pas seulement les femmes, mais les hommes aussi, dont certains sont, à leur mesure, aussi touchés par cette société violemment inégale.

Pour les hommes

Dans une vie personnelle en couple, on ne peut pas être féministe comme dans la vie publique, les revendications ne sont pas les mêmes. Mais, avis à la gente masculine (!), il faut savoir que les femmes, dans notre société, peuvent également être dominées par leurs conjoints. Bien sûr il y a les soumissions les plus violentes qui existent, comme un homme qui peut battre sa femme, mais les inégalités peuvent se développer plus insidieusement. Si vous demandez à votre femme de s’occuper des enfants, de faire le ménage et la lessive, tandis que votre seule tâche sera votre boulot eh bien votre couple n’est pas très épanouissant pour votre femme, ni pour vous d’ailleurs. 

Mais ces exemples restent assez extrêmes. Je crois que pour être vraiment féministe vis-à-vis de votre partenaire, il est préférable de lui mettre le moins de pression possible. Votre conjointe n’est pas une poupée-princesse qui doit toujours être belle, maquillée, mince et séduisante. C’est une femme, qui ne doit pas être rabaissée à son simple physique. Essayez d’être tolérant si elle ne se maquille pas, si elle ne s’épile pas. Après tout, est-ce que vous, vous vous maquillez ? Sauf cas rare, je ne pense pas.

Il est important de ne pas limiter votre partenaire à ce que vous pensez de la féminité. Elle n’est pas moins femme parce qu’elle ne rentre pas dans les standards de la société. Il faut comprendre que tous ces canons (s’épiler, mettre des talons…) sont des souffrances, ça fait mal, et ce n’est peut-être pas l’idéal pour que votre copine se sente bien dans sa peau. Sauf si bien entendu elle est au clair avec ça et assume de rentrer dans ces idéaux, alors dans ce cas-là également il est préférable de pas lui mettre de pression et de l’accepter comme elle est.

Posez-vous toujours la question de savoir si ce que vous lui dîtes vous mettrait de la pression ou vous attristerait si elle vous le renvoyait. Je me suis volontairement arrêté aux canons esthétiques, mais évidemment cela s’applique à tout le reste (lui laisser un temps de parole normal, partager les tâches ménagères, en bref se comporter avec elle comme un être humain normal et non pas comme une « femme » soumise comme l’entend notre société).

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Pour les femmes

Je m’adresse maintenant aux femmes. Comme dit plus haut, le féminisme touche aussi les hommes. Car oui les hommes subissent également les injonctions du système patriarcal. Il leur est difficile de se positionner car ils doivent répondre à tellement d’exigences. Pour que le couple soit donc entièrement épanoui, il est encore nécessaire de ne pas mettre de pression à son conjoint.

En entendant certaines femmes, l’homme est celui qui doit ramener l’argent à la maison, qui doit être fort, qui doit même être assez dur (imaginez-vous, s’il est trop sensible il serait taxé d’homosexuel …!), en clair il devrait toujours se donner une contenance de personne solide, autoritaire et prenant les devants. Mais celles et ceux qui pensent cela ont bien tort, et à vrai dire je ne vois pas comment un couple peut reposer sur de tels clichés.

D’expérience, et dans la plupart des cas (mais je ne veux pas généraliser, il y a bien sûr des exceptions), les femmes, au sein d’un couple, se laissent souvent accompagner voire diriger. Pour certains hommes, cela n’est pas un problème, mais d’autres ne supportent pas cette position dans laquelle ils sont ; à savoir celle de toujours décider, de prendre en main les choses. Cela se traduit également parfois dans la vie sexuelle où l’homme est souvent demandeur, souvent actif et dynamique alors que beaucoup de femmes ont tendance à se laisser faire. Nombreux sont les hommes qui attendent eux-mêmes de pouvoir être passif et d’un peu se laisser faire.

Par ailleurs, et c’est un paradoxe, dans le couple patriarcal classique, la partenaire a souvent tendance à limiter les sorties de son conjoint. Au Japon, certaines femmes donnent même de l’argent de poche à leurs maris ! Pour celles qui ont donc la tentation d’imposer des restrictions à son copain, il serait plutôt bon de ne pas y céder. Un couple épanoui c’est aussi un couple indépendant où chacun a de son côté une vie assez développée.

Pour que son homme soit épanoui dans le couple, il est préférable là encore de ne pas lui mettre de pression, de l’accepter tel qu’il est , avec ses caractéristiques considérées comme masculines ou féminines.

Faire régner le féminisme dans le couple c’est à mon sens l’orienter vers un bonheur réciproque et sain. Le mot d’ordre reste toujours le même : accepter l’autre, avec ses différences et ses originalités, même (surtout!) si elles sortent de nos conceptions classiques.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.