Lettre à ma classe qui m’a harcelée moralement…

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Une lettre douloureuse sur le harcèlement morale qu’a subi Gaëlle il y a trois ans. En espérant qu’elle sera lue par le plus grand nombre et qu’elle fera prendre conscience de l’enfer vécu par les victimes.

Lettre à ma classe qui m’a harcelée moralement…

Il y a trois ans, je me suis fait harceler par ma classe entière et aujourd’hui je prends la parole pour vous raconter mon histoire….

Ils m’ont fait du mal, beaucoup de mal. Dans la nature, il n’y a pas de justice et j’ai continué à souffrir. Mais aujourd’hui, j’ai compris que quelque part, je devais arracher en moi le profond chagrin qui me malmenait.

Ils ont déformé l’image que j’avais de moi-même, anéanti ma foi en l’amour et en l’humanité.

Mais ce sont des choses avec lesquelles j’ai appris à vivre. Après un gros travail, j’ai fini par accepter la personne que vous m’aviez fait devenir. J’ai accepté ma nouvelle identité. Parfois, je me dis que vous deviez être en mission pour me détruire, dès le moment où nous nous sommes rencontrés. Je ne saurai jamais ce qui vous a poussé à me faire autant de mal mais ça n’a plus aucune importance à présent. La vérité c’est que vous m’avez blessée au plus profond. Vous m’avez amochée et marquée à vie. Mais toutes les choses terribles que vous m’avez fait subir ont effacé tout le bien que vous avez jamais pu me faire. Désormais, je ne me souviens plus que de l’horreur. Je ne me souviens plus que de la douleur, de l’humiliation et des larmes .Je me souviens de moi me disant que je devenais folle. Je me souviens de la manière dont vous m’avez manipulée. Je me souviens de votre jalousie et de votre attitude possessive. Je me souviens du contrôle que vous exerciez sur moi. Je me souviens de toutes ces nuits blanches à prier pour que vous changiez. Je me souviens de toutes les violences psychologiques que vous m’infligiez et tous ces matins à souhaiter ne jamais m’être réveillée.

Je me rappelle l’impuissance et le désespoir.

Je me rappelle l’impossibilité à entrevoir une échappatoire à votre emprise. Je suis désolée mais je ne peux pas simplement être une belle âme et vous souhaiter le meilleur. Je ne veux pas que vous viviez heureux pour toujours. Je voudrais plutôt que la culpabilité vous consume aussi longtemps que la douleur et le désespoir me consumeront. Je veux que vous traversiez les mêmes choses que celles que vous m’avez forcée à traverser et je veux que vous ressentiez tout ce que j’ai ressenti à cause de vous. Même lorsque vous serez heureux, j’espère qu’une petite voix vous rappellera tout ce que tu m’avez fait. Même quand vous aurez tout oublié de moi, je souhaite que vous vous réveilliez en pleine nuit, consumés par la culpabilité, sans pouvoir en comprendre la raison.

Gaëlle

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 6 lecteurs ont laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

6 réflexions au sujet de “Lettre à ma classe qui m’a harcelée moralement…”

Laisser un commentaire