Kilomètre zéro de Maud Ankaoua : un roman et guide de développement personnel

Premier roman de Maud Ankaoua, Kilomètre zéro est sous-titré à juste titre, Le chemin du bonheur. Prenant naissance dans le vécu même de l’auteure, ce livre, à la fois autobiographie, roman et guide de développement personnel, nous entraine dans une quête, celle de soi. Non sans rappeler les principes des 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz, il nous enseigne le pouvoir de l’amour. De soi, des autres, de la vie. Un joli voyage pour apprendre à se (re)trouver.

Kilomètre zéro de Maud Ankaoua : un roman et guide de développement personnel

Résumé du livre

Et vous, jusqu’où irez-vous pour sauver une amie ? Maëlle, directrice financière d’une start-up en pleine expansion, vit le rythme effréné de ses journées ; sa vie se résume au travail, au luxe et à sa salle de sport. Ses rêves… quels rêves ? Cette vie bien rodée ne lui en laisse pas la place ; jusqu’au jour où sa meilleure amie, Romane, lui demande un immense service. Question de vie ou de mort. Maëlle, sceptique, accepte la mission malgré elle. Elle rejoint le Népal, où l’ascension des Annapurnas sera un véritable parcours initiatique. Quand la jeune femme prend conscience que la réalité n’est peut-être pas celle que l’on a toujours voulu lui faire croire… c’est sa propre quête qui commence. C’est au cours d’expériences et de rencontres bouleversantes que Maëlle va apprendre les secrets du bonheur profond et transformer sa vie. Mais réussira-t-elle à sauver son amie ?

Lire aussi : Derrière le mur coule une rivière roman initiatique du lâcher-prise

Mon avis sur Kilomètre zéro

Ce livre est à la fois un roman et un petit guide de développement personnel. C’est ce qui fait le succès de ce type d’ouvrages : nous rendre curieux du développement personnel en nous faisant plonger dans l’histoire romancée de personnages imaginaires.

En voulant comprendre la quête de Maëlle, c’est en soi que l’on va chercher pour aboutir à un questionnement, une révélation, une prise de conscience, une remise en question.

Dans cette réflexion poussée sur l’ego, qui nourrit la Peur, relayée par notre mental, et sur l’Amour, au sens absolu et universel du terme, on peut parfois se perdre. Des notions abstraites au prime abord et puis au fil des pages, comme pour les pièces d’un puzzle, les choses se mettent en place. Elles nous poussent à la remise en question et les personnages du roman nous aident à ancrer cette vision dans la réalité.

Une ode à la recherche de la sérénité par le biais de l’introspection et de la spiritualité.

Certains trouveront la fin trop « à l’eau de rose », d’autres, friands des happy ends, l’apprécieront. Mais le but du livre est atteint, on comprend qu’il faut parfois se perdre et lâcher prise sur ses croyances pour savoir qui l’on est. Ce voyage initiatique est un prétexte pour nous donner des pistes de réflexion pour améliorer notre mode de vie. Et ainsi retrouver ce fameux chemin du bonheur.

Lire aussi : Nous ne rencontrons personne par hasard : les 7 types de rencontres dans notre vie

Pour commander Kilomètre zéro :

Extraits de Kilomètre zéro de Maud Ankaoua

« Nous sommes seuls responsables de l’état d’esprit dans lequel nous décidons de vivre à chaque instant. »

« Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi il s’appelle présent. »

« Le respect est fonction de la taille de votre compte en banque. Vous vivez dans la peur de perdre le peu amassé puisque l’amour n’est pas dissocié de l’argent. C’est pareil dans vos relations sentimentales, vous ne rêvez qu’à travers les projets matériels : la maison, la voiture, les achats.

Vous ne prenez plus le temps pour apprendre de vos aînés, enseigner la confiance à vos enfants, partager avec vos amis plutôt que de vous comparer les uns aux autres ! Votre système de valeurs est fondé sur votre patrimoine. Vous ne savez plus donner sans imaginer d’intérêts en retour. Pire encore : vous confondez ce que vous êtes avec vos conditions de vie. Vous vous associez à votre titre, votre quartier, vos biens, vos origines, votre nom, votre travail, vos relations et n’existez qu’à travers eux. Vous ne concevez plus d’être aimé pour ce que vous êtes : un simple être humain.

Dans l’Himalaya, nous sommes dans l’excès inverse. A défaut d’argent, nous vivons dans la misère. Pour survivre, ces peuples se sont accrochés à des valeurs ancestrales et religieuses qui donnent un sens à leur vie. Ils n’ont pas l’occasion de se perdre dans l’opulence, ils sont confrontés à leurs besoins primaires. L’ego ne trouve rien pour s’engraisser, ce qui favorise la compassion, la solidarité, l’optimisme, l’attention, les plaisirs simples. »

« Le bonheur est un état d’esprit, il ne dépend pas de ce qui se passera plus tard, ni d’un fait extérieur. Il commence ici et maintenant. »

« Le bonheur ne réside pas au kilomètre final qui n’existera jamais, mais au kilomètre zéro, qui commence à chaque instant. »

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire