J’ai trompé ma femme car elle ne me désire plus

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

La fidélité est généralement au cœur des valeurs du couple, sauf pour ceux qui pratiquent le polyamour ou le libertinage. Toutefois, l’infidélité se glisse dans la réalité sous différentes formes : physique, émotionnelle, virtuelle. Cela peut même aller jusqu’à la double vie. Si Parler d’amour n’est pas là pour cautionner ou juger les comportements infidèles, ouvrir le débat permet une meilleure analyse de ces sujets. Pourquoi une personne en couple trompe son partenaire ? Les raisons invoquées sont-elles toujours les mêmes ? Ennui, absence de désir, besoin de séduire, libido de l’autre en berne, sentiments moins forts, crise de couple ? Est-ce valable, compréhensible, entendable ? Pardonnable ? A chaque couple son seuil de tolérance et son mode de fonctionnement. La tromperie est souvent liée à un problème de désir. C’est le cas de Jérôme. J’ai trompé ma femme car elle ne me désire plus, voici son témoignage sans détour.

J’ai trompé ma femme car elle ne me désire plus : témoignage de Jérôme

Je ne cherche pas à ce qu’on me comprenne forcément en écrivant ce témoignage, car je sais que mon comportement n’est pas « recommandable ».

 
 

Un homme marié qui trompe sa femme, ce n’est évidemment pas quelque chose qu’on applaudit. La victime dans cette histoire, c’est ma femme, j’en suis conscient.

Mais ce que j’ai souhaité en me confiant, c’est expliquer comment et pourquoi j’en suis arrivé là. Pourquoi j’ai craqué et trahi mon vœu de fidélité.

Est-ce aussi pour soulager ma conscience ? Non, car je sais que je suis en faute et que j’ai franchi les limites. Mais je n’ai pas envie de me contenter de dire que je suis coupable. Je sais pourquoi j’en suis arrivé là.

Ma femme et moi sommes mariés depuis 14 ans. Je ne l’avais jamais trompé jusque-là. Pas une seule fois pendant et avant notre union. C’est un mariage d’amour que nous avons fait et je n’ai rien d’un séducteur ou d’un coureur de jupon.

Sans juger les autres, et sans parvenir non plus à me mettre à leur place, je ne pensais sincèrement pas me retrouver dans cette position aujourd’hui.

Je vais avoir 45 ans, je n’avais jamais éprouvé de manque, de besoin ou d’envie d’aller voir ailleurs jusqu’à il y a deux ans.

Lire aussi : Peut-on être en couple sans faire l’amour ?

C’est à partir de là que les choses ont basculé, réellement. Ces dernières années, je m’amusais à dire que nous formions un vieux couple, par rapport au turn-over autour de nous des couples qui se font et se défont plus vite que leur ombre.

J’ai longtemps été heureux avec ma femme, mais ce que je cachais sous couvert d’humour depuis plus de deux ans, c’est l’absence d’intimité entre nous.

Pendant nos jeunes années si je peux dire les choses ainsi, notre vie intime était bien présente. Faire l’amour était important pour nous deux et le plaisir était là.

Au fil du temps et par moments, il y a des eu des passages à vide. Je ne m’inquiétais pas, car cela ne durait pas longtemps et je me disais que cela arrivait à tous les couples. La fatigue, le boulot, les enfants, le stress…

C’est triste à dire et à vivre mais c’est la réalité. Seulement les choses ont changé depuis deux ans et voilà pourquoi j’en suis arrivé à être un homme infidèle.

Lire aussi : Il ne se passe plus rien dans mon couple que faire ?

J’ai trompé ma femme car elle ne me désire plus.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Que nous n’avons plus d’intimité depuis presque 2 ans. Nous ne faisons plus l’amour que très occasionnellement. Il se passe des mois sans qu’on se touche, sans caresses, sans plaisir.

Ce n’est pas mon choix, c’est le sien. Au début, constatant que la période d’abstinence était un peu plus longue que d’habitude, j’ai voulu comprendre. Mais ma femme ne m’a pas rassuré, loin de là.

Ce sujet n’a jamais été tabou entre nous pourtant, mais là j’ai réalisé à quel point ma femme n’était pas à l’aise pour en parler. Et surtout, que cela ne lui pesait pas.

Elle m’a dit qu’elle n’avait plus d’envie, que ce n’était pas de ma faute, que sa libido semblait éteinte. Elle a justifié cela par notre vie de parents et par le fait que nous nous connaissions par cœur.

Pour elle, il n’y a pas de manque, rien de grave. Elle m’aime toujours, et notre intimité en pointillés une fois de temps en temps lui suffit.

Que pouvais-je faire ? La quitter pour ça ? Ce ne sont pas nos sentiments qui sont éteints, mais son désir pour moi. Bien sûr, je me suis demandé si elle me trompait, si un autre homme la faisait vibrer. Mais apparemment non, elle a juste mis cette partie de notre vie de couple de côté et cela ne lui manque pas.

Le problème, c’est que moi, je n’ai pas perdu le désir que j’avais pour elle, ni le désir tout court.

Pendant les deux dernières années, je me suis résigné, et j’ai accepté le peu d’intimité physique qu’il nous restait. A vrai dire, j’ai longtemps cru que j’allais faire avec.

Mais je me suis voilé la face, je l’admets. Je n’ai pas su résister à la tentation. A cette femme qui a surgi dans ma vie et avec qui j’ai glissé dans l’adultère.

C’est mal, je le sais, mais c’est plus fort que moi. J’ai besoin de ce plaisir physique, de toucher une femme que je désire et qui me désire. Besoin et envie d’intimité, de caresses, de baisers, de lâcher prise.

Lire aussi : La baisse du désir dans le couple (Dossier)

C’est une nouvelle collègue de travail qui n’est là que pour un remplacement de congé maternité d’une autre collègue. Elle est en plein divorce et ne m’a pas jugé sur mes raisons. Elle ne me demande rien, ni promesses d’amour ni de quitter ma femme. De son côté, elle a besoin d’un peu de légèreté après l’échec de son couple.

femme jalouse

Coucher avec un homme marié, elle a du mal à l’assumer, après ce qu’elle a vécu, mais elle n’est pas coupable. C’est moi. Et le désir entre nous a été incontrôlable. C’est comme si on avait besoin de notre dose de plaisir, comme si c’était vital.

Me voilà un homme marié infidèle, qui couche avec une autre parce que sa femme n’a plus envie de lui, qui ment, qui trahit mais qui n’a pas trouvé la force de dire non ou d’arrêter.

Pathétique, malsain, irrespectueux, faible… Je sais les étiquettes qu’on peut me coller sur le dos pour mes actes. Je suis coupable d’adultère comme on dit. Sûrement comme des milliers d’autres hommes et d’autres femmes. Oh, ce n’est pas une excuse, juste une réalité factuelle.

Je n’en suis pas fier, et je ne cautionne pas l’infidélité à tout va. D’ailleurs, je ne cherche pas à me dédouaner, je sais ma faute.

En fait, je suis perdu. Je ne sais plus quoi faire. Je ne passe mon temps avec ma maîtresse, je ne veux pas quitter ma femme, mais je ne sais pas comment retrouver ma vie d’avant. J’ai trompé ma femme car elle ne me désire plus et je n’arrive plus à vivre ainsi.

Peut-être que je n’ai pas su dire comme il faut ce que je ressens à ma femme ? Que je n’ai pas cherché à la comprendre suffisamment ? Que nous avons besoin d’aide, de voir un thérapeute conjugal, de trouver des solutions pour raviver la flamme ?

Ne plus être désiré par la femme qu’on aime depuis des années, c’est douloureux. Bien sûr que je m’en veux de la tromper, que j’ai peur de la perdre si elle l’apprend, mais de mon côté, j’ai parfois l’impression de l’avoir déjà un peu perdue…

femme qui pleure trompée

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire