Parler d'Amour

Relation à distance: témoignage homme et femme

Relation à distance: témoignage homme et femme

Envoyez de l'amour !

Votre preuve d'amour demain matin dans sa boîte aux lettres...

Auteur

Tout le monde ne parvient pas à garder une relation saine et équilibrée à distance c’est pourquoi j’ai demandé à une lectrice de parlerdamour de témoigner avec son ami sur leur relation à distance pour savoir comme ils avaient tenu et quels conseils ils pourraient vous donner:

Sponsorisé

11074636_726021924185751_1566734787_n

      Témoignage de Mélanie

    Nous sommes ensemble depuis plus d’un an mais notre relation se tient sur  une longueur de 6 ans d’amitié plus ou moins ambiguë.

    Nous nous sommes rencontrés par une amie commune, au début nous sommes “sortis” ensemble un mois, mais ça n’a pas fonctionné, nous sommes restés très proches néanmoins.

    Il y a plus d’un an nous nous sommes vus et nous nous aimions toujours. Nous sommes restés plus de 6 ans sans se voir durant notre amitié mais nous nous parlions tous les jours. Durant notre relation à distance nous nous parlions tous les jours et nous voyions sur skype 2 fois par semaine environ. Etant malade je dois aller à l’hopital toutes les 6 semaines sur Paris, je suis marseillaise. Lui habitait à une heure de Paris, donc nous nous voyions toutes les 6 semaines environ. Puis lorsqu’il a eu 18 ans il est venu habiter chez moi car cet été il était déjà venu et avait rencontré mes parents qui l’adorent, bien que ce fut dur au départ. La distance devenait très difficile lorsqu’il est venu chez moi, au début de notre relation nous le vivions très bien et nous arrivions à vivre notre vie scolaire et quotidienne et aussi notre vie de couple. Mais parfois c’était un déchirement de ne pas être ensemble, néanmoins l’amour étant plus fort que la distance nous avons tenu jusqu’à ce que nous puissions vivre ensemble, nous nous sommes même fiancés.

La difficulté de la distance c’est de trouver les finances pour voir son/sa petit(e)-ami(e) je trouve. De trouver le temps de passer quelque jours avec quand on a un emploi du temps chargé, et aussi de vivre un quotidien sans vraiment être avec la personne aimée.

Lorsque le manque nous gagne, l’autre nous soutient, il nous aide, puis nous essayons de nous voir, en installant Skype sur le téléphone par exemple, en s’appelant….

Je pense que les couples qui vivent une relation à distance s’aiment plus que les autres couples car des contraintes non négligeables sont présentes. Si j’avais un conseil à donner ce serait tout d’abord de ne pas se lancer dans ce genre de relation si l’on est pas sûr d’aimer la personne. Et ensuite, si on l’aime vraiment, de tenir le coup et d’être soudés car il peut ressortir une vraie relation durable et de complicité et ça vaut vraiment le coup.

Le témoignage d’Axel, le fiancé de Mélanie

Nous sommes ensemble depuis 13 mois et 2 jours actuellement, et nous nous connaissons depuis plusieurs années, où nous étions déjà plus ou moins proches.

Nous nous sommes rencontrés par une amie commune. J’avais à cette époque des « problèmes de cœurs » et elle aussi, et cette amie m’en ayant informé, j’avais demandé à lui parler, rien ne laissait deviner à ce moment qu’on resterait en contact et que nous allions en arriver là aujourd’hui. Mais nous sommes restés en contact, nous nous entendions très bien et un été, nous avons décidé de nous mettre en couple. Ça a duré un mois, durant lequel je sortais et la faisait m’attendre parfois jusque tard, ça n’a donc pas duré. A mes souvenirs, nous avons arrêté de nous parler pendant quelques temps pour recommencer par la suite, avec la même entente, comme si nous n’avions pas arrêté de nous parler. `

Pendant des années nous sommes restés comme ça en contact, à nous parler tous les jours, de tout ou rien, en étant plus ou moins proches mais vivant tout de même notre vie personnelle et sentimentale de notre côté. Puis est venu un moment où elle est entrée en contact avec ce qui fut mon meilleur ami, par ma faute ou grâce à moi, ça reste à déterminer par chacun, bien que la 1ère option est la juste pour moi. S’en est suivi une situation compliquée, où s’étant mis en couple elle et lui, il refusait qu’elle parle avec un garçon, étant extrêmement jaloux et possessif, et cela m’incluait. Pendant un petit moment, quelques jours, semaines, nous avons donc arrêté de parler. Mais je n’arrivais plus à le considérer comme un ami, et j’ai décidé d’y mettre fin. Entre temps, nous nous étions remis en contact elle et moi. Malheureusement, parfois, il faut qu’il arrive quelque chose qui risque de vous faire perdre quelqu’un pour vous rendre compte de vos sentiments, et c’est ce qui est arrivé.

Leur relation s’est finalement achevée, non sans joie de mon côté. Quelques mois plus tard, nous avons décidé de nous rencontrer. C’était il y a 13 mois et 3 jours. Nous avons eu la possibilité de nous voir « régulièrement » : toutes les 6 semaines. Habitant à l’époque à une heure de Paris et elle sur Marseille, son traitement lui imposait d’aller sur Paris, et elle en profitait pour me rendre visite après celui-ci. L’été dernier j’ai aussi pu passer une dizaine de jours chez elle.

Après chaque séparation, c’était difficile, de redormir seul, de ne pas avoir sa présence à côté de moi, mais nous avions la possibilité de nous voir sur Skype, ce qui comblait un tant soit peu ce manque. Donc la distance était difficile à vivre, mais c’est ce qui rendait plus merveilleux et moins banal le fait de se voir.

Quand on est jeune, la difficulté se trouve plutôt du côté financier. A moins d’avoir des parents ayant un bon revenu, d’avoir la possibilité de travailler un peu pour se faire de l’argent ou bien d’économiser son argent de poche, ce n’est pas si facile.

Lorsque le manque se fait ressentir, bien que je pense que chez beaucoup de personnes il puisse être constant, Skype en cam+vocal ou les appels téléphoniques sont un bon moyen.

Nos moyens de communication étaient les appels, les sms, facebook et skype. Il nous arrivait d’être sur plusieurs moyens à la fois à vrai dire, d’un côté c’est amusant et permet d’aborder plusieurs sujets à la fois ou autre. Les SMS étaient constants, les appels quand nous n’avions pas la possibilité d’être sur skype en même temps, facebook quand nous y étions et Skype deux à trois fois par semaine, parfois plus, principalement en soirée.

Enfin, chacun vis une relation à distance à sa façon, c’est selon son ressenti, ses envies, ses sentiments. Mais le tout est je pense de ne pas lâcher. Quand on aime, que ce soit à distance ou à côté, c’est la même chose en soit. Il faut éviter en tous les cas la lassitude, et profiter de se voir pour garder la flamme, comme dans tout couple.

Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

1 comment

  • Pingback: Le coup de foudre numérique, oui ça existe ! | Alexandre Cayla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.