Parler d'Amour

Crise de couple après l’arrivée d’un bébé : Comment éviter le clash ?

Crise de couple après l’arrivée d’un bébé : Comment éviter le clash ?

Envoyez de l'amour à vos proches !

Votre preuve d'amour demain matin dans la boîte aux lettres de ceux que vous aimez...

Auteur

D’un couple, on devient une famille. Partis à deux pour l’aventure de la vie commune, on prend ensuite le chemin de la maternité. Et on revient à trois. On devient parents. Heureux, mais encore sous le choc et un peu désorientés par le nouveau rythme de vie qui s’impose immédiatement. Un bébé mobilise toute l’énergie. Les nouveaux parents partagent les inquiétudes et les joies, et ce défi quotidien de savoir répondre aux besoins de son enfant. Cela crée une complicité qui, les premiers jours, les comble. Mais, peu à peu, ils atterrissent. Devenus parents, cette réalité va désormais en grande partie guider l’existence. Mais on demeure un couple. Cependant, il faut se rendre à l’évidence : les choses ont changé. La vie s’alourdit d’obligations. La parentalité a transformé le couple, et le regard de l’une ou de l’un sur l’autre peut changer. Entre fatigue et incompréhensions, l’arrivée du bébé dans le couple, ce n’est pas que du bonheur ! Quand bébé arrive, la vie semble idyllique. Pourtant dans ce tableau parfait, les disputes se font plus présentes. Cela peut être un cap difficile à passer  et provoquer une crise au sein de la relation. Comment bébé peut-il dévaster un couple ? Quel couple peut se targuer d’être resté le même à l’arrivée de bébé ?  Crise de couple après l’arrivée d’un bébé, quelles sont les solutions pour contourner le clash ?

Crise de couple après l’arrivée d’un bébé : le difficile passage de la vie de couple à la vie de famille

Passer de deux à trois

Le passage de deux à trois est un grand bouleversement dans la dynamique du foyer, chacun a un rôle à jouer mais encore faut il le trouver. Il est parfois difficile pour le conjoint n’ayant pas porté le bébé pendant neuf mois de trouver sa place. Il n’ose pas s’immiscer dans cette relation particulière d’un bébé avec sa maman ou a tout simplement peur de mal faire.

Les priorités aussi ont changé. Alors qu’avant vous ne pensiez qu’à votre couple, aujourd’hui vous reportez tous les deux votre attention sur ce mini-vous dont vous désirez tellement profiter, au détriment peut-être de moments à deux.

 Un nouveau quotidien

Le retour à la maison est un moment clé : tout est bouleversé, et il faut l’accepter. D’abord, parce que soi-même on a changé, mais aussi parce qu’un bébé, ça prend de la place. Le couple est replié sur lui-même, les relations avec les autres sont modifiées pour un temps du moins.

Lire aussi : Le témoignage de Laura donc le couple a été chamboulé après l’arrivée de bébé

On se retrouve noyés dans un quotidien qui nous dépasse. La fatigue due aux nuits blanches  et au rythme du biberon ou de l’allaitement, les petits bobos et les maladies infantiles.

Devenir référent d’un être qui ne dépend que de nous et en saisir toute la responsabilité. Changer de rythme de vie et ne plus pouvoir improviser sa vie comme avant. Voilà autant de choses qui changent avec l’arrivée d’un bébé. Le défi est donc de trouver un rythme commun pour le bébé et le couple. En somme, de se créer une vie de famille.

Il faut prendre le temps de traverser cette période et réaménager sa vie petit à petit. Il est inutile de vouloir aller trop vite pour revenir à un état antérieur qui n’existe plus. Petit à petit, après la folie des premiers mois où l’on ne sait plus où donner de la tête, le couple fini par s’adapter, s’organiser et trouver un équilibre.

Crise de couple après l’arrivée d’un bébé : la mère au détriment de la femme 

Côté femme : un corps à retrouver après la grossesse

Durant 9 mois, la future maman a vu son corps se transformer. Elle s’y résout plus ou moins de bonne grâce car à l’arrivée, il y a la naissance du bébé tant attendu. Mais après, elle ne retrouve pas comme par enchantement son corps d’avant. Et il n’y a pas d’échéance précise pour l’aider à accepter la métamorphose ou pour accélérer les choses.

Pour certaines femmes, cette période est difficile et elles fuient les miroirs. Lors de leur grossesse, leur corps portait la vie et rien d’autre ne comptait, pas même la prise de poids, les nausées ou la fatigue. Mais après l’accouchement, les choses changent. Elles réalisent le bouleversement subi par leur corps et les traces laissées en sont la preuve (kilos en trop, vergetures, poitrine différente…).

Toutes choses qui ne facilitent, à l’évidence, ni le désir, ni la conscience de son pouvoir de séduction.

Le peu d’attrait de beaucoup de jeunes mamans pour les rapports intimes ne relève donc pas de la mauvaise volonté, ni davantage du désamour. Il s’agit d’un passage dont ni l’un ni l’autre des partenaires ne doit s’alarmer.

Pour redevenir une amante, une nouvelle mère a souvent besoin de temps.

Être dans sa bulle de jeune maman

Devenir maman, c’est inexplicable. Le temps de la grossesse est déjà une étape incroyable dans la vie d’une femme. Mais avoir son bébé dans les bras, cela amplifie tout l’amour déjà ressenti.

Être ainsi dans sa bulle peut faire oublier tout le reste. Ce n’est pas un acte conscient, c’est souvent totalement instinctif. On ne pense qu’au bien-être de son enfant et on laisse le sien de côté, et par extension, celui de son couple.

D’un autre côté, il arrive que les nouvelles mamans connaissent un passage à vide, appelé le baby blues ou dépression post-partum. Et cela engendre souvent un sentiment de honte ou de culpabilité. Se sentir mal, alors qu’elles sont censées avoir « tout pour être heureuses », c’est déstabilisant.

Crise de couple après l’arrivée d’un bébé : le rôle du papa 

Une place difficile à trouver

On le sait, le rôle de mère est unique. Porter son bébé pendant neuf mois, c’est une sensation que les papas ne connaissent pas. Alors parfois, certains se sentent exclus d’emblée. Une relation maman-bébé s’installe alors au détriment d’une véritable relation familiale, à trois.

Valoriser le rôle du papa est essentiel. Et ce, dès la grossesse. On ne répétera jamais assez l’importance de la présence du papa le jour de l’accouchement, quand ce la est possible bien sûr. Le soutien du conjoint et futur père est primordial pour le futur équilibre du couple et la création de la cellule familiale.

Le père a besoin de trouver sa place et d’être reconnu par la mère dans son nouveau rôle. S’il ne participe pas à cette arrivée, les disputes auront inévitablement lieu, car la transformation du couple ne sera pas pleinement acceptée de part et d’autre. De son côté, le papa doit pouvoir et vouloir s’investir. L’investissement réciproque dans son nouveau rôle de parent est la base de tout.

Son regard sur sa femme devenue maman

Certains hommes, après l’accouchement, ne voient leur femme que par le prisme de sa nouvelle maternité. Même si c’est inconscient, ils ne les regardent plus avec des yeux de conjoint et d’amant, mais uniquement de père.

Associée au potentiel mal-être de la maman, cette réaction peut  être un facteur aggravant pour le couple. En effet, la nouvelle maman a besoin de soutien. En tant que père, bien sûr, en s’investissant autant qu’il le peut dans les soins au bébé. Mais aussi en tant que compagnon, en lui montrant qu’il prend en compte sa fatigue et ses coups de blues quasi inévitables. Il doit lui prouver avant tout que le regard qu’il a sur elle ne change pas.

C’est en lui manifestant son amour que l’homme l’assure de sa présence indéfectible et peut recréer ce lien charnel que la grossesse a souvent interrompu.

Redonner à sa compagne le désir de retrouvailles physiques est un élément clé pour la survie du couple après l’arrivée d’un bébé.

Crise de couple après l’arrivée d’un bébé : retrouver sa vie intime 

En termes de temps

Au début, bien souvent le bébé prend toute la place, de jour comme de nuit. Et il occupe la majorité des préoccupations et donc des échanges. Un sujet passionnant, certes, mais qui favorise plus la tendresse que le désir charnel.

Les nuits sont courtes, ponctuées de réveils intempestifs. Les premiers temps, on ne sait trop si et quand le bébé se réveillera ; et l’on n’ose pas toujours se lancer dans des câlins, de peur qu’ils ne soient brutalement interrompus, engendrant une frustration fort désagréable.

A l’arrivée de bébé, les mamans sont souvent moins demandeuses en termes d’intimité. Les soins accordés à bébé, les nuits difficiles et l’allaitement contribuent à renforcer la fatigue et éteignent doucement les rapports amoureux.

Pour retrouver un épanouissement et éviter le « baby clash« , elles doivent partir à la reconquête de leur féminité, à leur rythme.

En termes d’envie

Si au bout de quelques mois, la femme ne parvient pas à retrouver sa libido, en raison de complexes liés à son nouveau corps, l’homme doit être là pour lui redonner confiance en elle. Cela passe par la valorisation de sa partenaire.

Avec l’arrivée de bébé, la femme a besoin de sentir qu’elle est toujours désirable. Ainsi, le partenaire doit lui assurer ses sentiments, sans la faire culpabiliser qu’elle n’ait pas envie tout de suite.

Les hommes, eux, peuvent avoir moins de désir en voyant leur femme transformée en mère. Ce trouble survient des deux cotés, et l’essentiel est de ne pas se braquer. Parfois encore, certaines femmes ne se retrouvent pas comme objet de désir dans le regard de leur mari.

L’homme se sent délaissé, et s’il accepte d’être mis de côté, un cercle vicieux s’installe.

Pour rompre cette boucle où chacun a l’impression que l’autre n’a plus envie, il faut être vigilant, et admettre que ces difficultés sont normales et passagères.

Petit à petit, tout va rentrer dans l’ordre, mais dans un ordre différent de celui préexistant à la naissance.

Conclusion pour éviter la crise après l’arrivée de bébé, ne surtout pas rompre le dialogue au sein du couple

Peu de couples échappent aux tensions dues à la fatigue et au stress de jeunes parents. Avoir un bébé, c’est un bonheur angoissant. L’accepter à deux, c’est le meilleur moyen pour ne pas perdre son couple de vue. Accepter ses peurs, ses doutes, l’inquiétude née de cette nouvelle responsabilité de parent, c’est un travail à faire ensemble.

C’est le moment d’évoquer les envies, les souhaits, les besoins de chacun.

Si au bout de deux ou trois mois, le papa a envie de se faire une soirée foot entre amis, pourquoi pas ? Si, à l’inverse, une maman se sent incapable de laisser son bébé, c’est normal.

Il faut faire l’effort de comprendre ce que l’autre peut ressentir, pour être au plus près de ses angoisses, mais aussi de ses possibilités.

On donne souvent comme conseil aux couples de sortir pour se retrouver, mais nombreux sont ceux qui ont leurs premières soirées gâchées par l’inquiétude, rivés à leurs téléphones. Les premières séparations d’avec bébé peuvent être douloureuses, les parents ne pouvant totalement empêcher leurs pensées de voguer vers leur enfant. Elles n’en resserrent pas moins les liens et encouragent à persévérer.

En réalité, l’objectif n’est pas tant de sortir que de retrouver du temps pour son couple. Ces moments peuvent se mettre en place à la maison, autour d’un petit dîner par exemple, en essayant de ne pas parler du bébé.

La bonne attitude ? Conserver une vraie et bonne communication et être patient. Pour s’aimer à nouveau pleinement, il faut en général du temps. Du temps sans bébé, et surtout sans culpabiliser. Du temps entièrement dévolu aux retrouvailles.

Avec de la douceur, de la tendresse et une compréhension mutuelle, vous devriez ne jamais perdre, ou alors rapidement retrouver, une belle complicité de couple.

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.