Se le dire enfin d’Agnès Ledig

Se le dire enfin d’Agnès Ledig est son septième roman. A cette occasion, elle nous entraîne en forêt de Brocéliande, au cœur de la Bretagne, là où la nature a son rôle à jouer pour chacun de ses personnages. Notamment pour son personnage principal en pleine crise existentielle qui va y trouver les réponses à ses questions pour aboutir à une véritable renaissance. Un livre à découvrir.

Se le dire enfin d’Agnès Ledig : résumé

De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge.

Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende. Et Platon, un chat philosophe.

Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ? S’il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.

Se le dire enfin : mon avis sur le roman

Lâcher-prise et renaissance résument bien l’histoire qu’Agnès Ledig souhaite nous faire partager au sein de l’environnement légendaire qu’est la forêt de Brocéliande. C’est un joli roman, plein de poésie, comme une ode à la nature, voulu comme un retour aux sources. L’auteure est très attachée à son environnement et à la beauté de la nature ; ce n’est donc pas surprenant qu’elle ait plantée le décor de son roman dans un tel univers.

On peut juste regretter que le roman soit long à démarrer, qu’il y ait beaucoup de descriptions. Il faut un peu de patience et attendre quelques chapitres avant d’être vraiment au cœur de l’histoire.

Le personnage principal, un homme pour une fois, est touchant avec ses hésitations et son réalisme. Il nous interpelle sur notre propre vie. Une vie stressante où tout va trop vite, où on ne prend plus le temps de souffler, de regarder vraiment ce et ceux qui nous entourent. De se remettre en question et de se poser la question de ses choix.

Ce livre est plein de poésie et de mystère. Histoire d’amour, intrigue policière, secret de famille… Tout se mêle et se démêle entre les personnages et des chapitres qui s’alternent. Ce roman est un peu différent des autres livres d’Agnès Ledig, plus introspectif, mais il est d’une grande sensibilité.

Lire aussi : Mon avis sur les romans d’Agnès LEDIG, mon auteure coup de cœur

Se le dire enfin d’Agnès Ledig : extraits

« S’il y a bien deux choses sur lesquelles l’homme n’a aucune prise, c’est le temps qu’il fait et le temps qui passe.« 

« Que veux-tu ? Avec qui ? Pourquoi ? Comment ? Pose-toi ces questions mille fois et agis. Tu as plus de printemps derrière toi que devant. Il est temps. Le passé est révolu. Le présent est ici. Tu y joues un rôle, ton rôle. L’avenir s’imposera. Attends.« 

« C’est en nous qu’est la magie, les arbres sont juste un moyen de nous la montrer. Pour d’autres ce sera la mer ou la montagne.« 

« Je n’ai pas quitté ma femme pour toi, je l’ai quittée pour moi. Si ta lettre a été un déclic, elle ne vaut pas d’engagement l’un envers l’autre. J’ai aussi besoin de temps, de décider de ce que je veux. On n’improvise pas de se retrouver après tant d’années. Réfléchissons, ressentons, nous avons le temps.« 

« Il leur restait quelques rêves à finir ensemble. Comme il était doux de se le dire enfin.« 

Commander Se le dire enfin ici :

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire