Les demoiselles de Anne-Gaëlle Huon : Coup de coeur ♥

Deuxième coup de coeur de l’année pour moi avec ce roman qui swingue, qui vit, qui chante et remue ! De Anne-Gaëlle Huon, j’avais lu le célèbre roman Le bonheur n’a pas de rides mais je dois vous avouer que si je me souviens avoir pris du plaisir à sa lecture, il ne m’a vraiment pas marquée et je ne me souviens même plus de l’histoire… Alors que celui-ci, Les demoiselles, je peux vous assurer qu’il fera partie des romans dont je me souviendrai toujours !

Les demoiselles de Anne-Gaëlle Huon : résumé

« Il n’y a que trois règles ici, Rosa. La première : ne jamais tomber amoureuse. La deuxième : ne jamais voler l’homme d’une autre. La dernière : ne boire que du champagne millésimé. »
Seule l’une de ces trois règles sera respectée.
J’avais quinze ans quand j’ai pris la route ce matin-là, et une seule idée en tête : rejoindre le Pays Basque, devenir couseuse d’espadrilles, et échapper à mon destin. Jusqu’à ce que je rencontre les Demoiselles. Des femmes fantasques et mystérieuses vivant au milieu des livres, des jarretières et des coupes de champagne. Qui étaient-elles ? Quel secret cachaient-elles ? Libres et incandescentes, accompagnées d’un majordome plus grand qu’une cathédrale, d’un chauffeur louche et d’un perroquet grivois, les Demoiselles n’auraient jamais dû croiser ma route. Pourtant, ces femmes ont changé ma vie.

Les demoiselles de Anne-Gaëlle Huon : Mon avis

Ce roman est écrit à la première personne du singulier, c’est en fait une très longue lettre écrite par Rosa à Liz, sans qu’on ne connaisse vraiment leurs liens qui seront révélés à la fin. Rosa raconte à Liz son passé, comment, à 15 ans, elle s’est retrouvée à traverser la frontière espagnole pour rejoindre un petit village en France du nom de Mauléon afin d’aller coudre des espadrilles pour gagner un peu d’argent et ainsi, aider sa grand-mère restée au pays.

Rien ne va se passer comme prévu et des événements dramatiques vont pousser Rosa à repenser son avenir. En France, elle fera la rencontre des Demoiselles, des femmes incroyables, hors du temps, couvertes de plumes et de bulles de champagnes. Dans ce roman, on croise des personnages hauts en couleur, certains inventés de toutes pièces et d’autres, grandes figures de l’époque, que nous connaissons bien.

L’histoire est belle, entraînante et rythmée. Les personnages sont bien creusés, touchants et attachants. Un roman généreux et émouvant qui ne laisse pas insensible. Il m’a parfois fait penser à mon roman préféré, à savoir, En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut grâce à la poésie qui émane quelque fois des lignes de cette histoire romanesque à souhait.

Les Demoiselles traite de nombreux sujets ; l’amour, l’amitié, le travail, les années folles mais aussi des sujets foncièrement féministes tels que les violences conjugales, le sort des ouvrières à l’époque, les filles mères, la liberté du corps et plus généralement, de la femme.

En conclusion, je dirais que c’est un magnifique roman, tous les ingrédients y sont réunis et la plume de l’auteure les sublime. C’est un appel à la vie.

Les demoiselles de Anne-Gaëlle Huon : Quelques extraits

Tu peux faire tout ce dont tu rêves, Paloma. Le destin, ce n’est pas une question de chance. C’est une question de choix.

– Paloma, c’est quoi le nombril ?
– Le souvenir de maman.
– À quoi servent les étoiles ?
– À nous montrer d’où l’on vient.
– Et la poésie ?
– À chanter sans un bruit.
– Et la musique ?
– À faire danser les émotions.
– C’est quoi l’amitié ?
– Des retrouvailles d’une vie d’avant.
– Et l’amour ?
– Le cœur qui crépite.

Ne laisse pas une mauvaise journée te faire croire que tu as une mauvaise vie.

Les promesses des hommes n’engagent que celles qui les aiment.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire