Le puits : Une fable sur l’amour fraternel d’Ivan Repila

Le puits est un roman d’Ivan Repila qui s’apparente à une fable sur l’amour fraternel. Un conte déroutant sur la survie et la vengeance.

Le puits d’Ivan Repila : Résumé

Deux frères, le Grand et le Petit, sont prisonniers au fond d’un puits de terre, au milieu d’une forêt. Ils tentent de s’échapper, sans succès. Les loups, la soif, les pluies torrentielles : ils survivent à tous les dangers. A leurs côtés, un sac de victuailles donné par la mère, mais ils ont interdiction d’y toucher. Jour après jour, le Petit s’affaiblit. S’il doit sauver son frère, le Grand doit risquer sa vie. Le Petit sortira-t-il ? Le Grand survivra-t-il ? Comment surtout se sont-ils retrouvés là ? Le Puits est un conte brutal à la fin cruelle et pleine d’espoir. Une fable sur l’amour fraternel, la survie et la vengeance, un roman «qui a mérité sa place au panthéon des Jules Verne, Alain-Fournier et autres Antoine de Saint-Exupéry, selon Zoé Valdés. Un roman indispensable, alors que beaucoup d’entre nous avions déjà annoncé la défaite de l’imagination contre la quotidienneté médiocre et étriquée».

Le puits d’Ivan Repila : Mon avis

Rares sont les lectures dont je ressors complètement déboussolée. Celle-ci en fait partie. Ce roman est un OVNI. C’est un conte déroutant qui vous marquera longtemps. Rempli de poésie, d’allégories et d’onirisme, ce roman déstabilise et pose des questions. Comment ne pas penser au Petit Prince ? Ou encore à La vie est un songe de Calderon ? Sa lecture m’a également rappelé un roman plus récent sur lequel j’ai déjà écrit une chronique : Le sanctuaire de Laurine Roux.

C’est un roman très court, il vous faudra environ une heure pour venir à bout du calvaire et de l’horreur vécus par ces deux frères. Attention, âmes sensibles s’abstenir car en lisant Le puits, on suffoque, on tremble, on est oppressés, étouffés, effrayés.

Le puits est une fable énigmatique dans laquelle on peut lire beaucoup de choses. Une plongée brutale dans les entrailles de la terre, aux portes de la folie. Un huis-clos oppressant sur la haine et la vengeance mais aussi sur l’amour fraternel, l’espoir et la survie. J’ai vraiment apprécié cette lecture pourtant bien éloignée de mes romans habituels.

Pour commander Le puits :

Quelques extraits de ce roman :

Ce puits est un utérus. Nous allons bientôt naître, toi et moi. Nos cris sont la douleur du monde qui accouche.

Pour des personnes comme toi et moi, le plus important, c’est la rage. Sans rage, nous serions incapables de trouver la force pour ôter la vie. Certains sont différents : ils obéissent à d’autres instincts ou ont grandi dans une violence inouïe ; ces gens-là te regardent depuis des cavernes inconnues. Pour eux, la vie c’est le puits. Tu ne peux pas les tuer et ils t’achèveraient si tu t’élevais contre eux. Nous, nous ne sommes pas comme ça, nous avons besoin d’elle, de cette rage effrénée qui ne laisse aucun répit. Tes muscles s’agitent, toute ta peau papillonne, tu noircis de l’intérieur tandis qu’à l’extérieur ton corps rougeoie : elle fera de toi un homme meurtri à la quête désespérée de sa place dans le monde. Tu devras alors te chercher tous les motifs de haine, mépriser ce qui t’entoure et, plus important encore, te convaincre que cette rage est nécessaire.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire