Parler d'Amour
L’amour commence à 35 ans : un livre à lire !

L’amour commence à 35 ans : un livre à lire !

Auteur

J’ai récemment rencontré Sarah Dubreuil, l’auteure et fondatrice du site 35ans.fr et le coup de coeur fût  immédiat ! Une maman solo bien dans ses baskets et pleine de vie qui écrit sur elle et sur l’amour ! J’ai décidé de faire cet article sous forme d’interview pour que vous en sachiez le plus sur elle et sur ses deux romans 🙂 C’est parti !

Qui es-tu ? Parle-nous de toi

Je suis une parisienne accomplie, maman solo (c’est comme ça qu’on dit paraît-il!). Divorcée depuis de (très) nombreuses années.

Je travaille dans l’immobilier, sans passion mais j’aime ce milieu.

Me décrire? Exercice difficile!

Je suis dans la démesure! Excessive et spontanée, drôle, volontaire, maniaque, très maladroite, bavarde, organisée – trop. Passionnée – trop également!  Dépensière, provocatrice, mais toujours en souriant.

J’aime être entourée de mes amies mais ai besoin de mes moments de solitude.

Pourquoi as-tu créé 35ans.fr ?

Pour la petite histoire j’ai créé ce blog sur la terrasse d’un café. Je parlais de mes histoires de sites de rencontres et un étudiant est venu me voir « Il faut en faire un blog ! ». Voilà comment une aventure commence au gré du hasard d’une rencontre. Je n’y avais jamais pensé, je savais à peine ce qu’était un blog et 6 mois plus tard je gagne les Golden Blog Awards !

Les « célibattantes » étaient un vrai sujet, mais je ne souhaitais absolument pas me restreindre au ôté comique des rencontres 2.0. J’ai donc créé plusieurs rubriques avec des sujets plus ou moins légers. Certains sont même très sérieux. J’écris en fonction de mon humeur, de mes histoires, de mes émotions du moment.

C’est une expérience inattendue! C’est incroyable l’échange que je peux avoir avec mes lectrices (quelques lecteurs aussi mais moins!). D’abord plusieurs d’entre elles ont souhaité chroniquer et sont devenues des amies. Des amies que je n’aurais jamais connues sans ce blog, qui viennent d’univers totalement différents du mien. Des blogueuses pour la plupart. C’est enrichissant. Après, mes lectrices qui réagissent à mes posts, qui m’envoient des messages pour me remercier, me dire que je les aide…quel plaisir! Et voilà, aujourd’hui j’écris plus pour elles que pour moi. Je sens que mon blog est un soutien et une manière de partager et de redonner un peu d’ espoir. Elles se sentent moins seules dans leur célibat avec les complications que celui-ci apporte. Idem pour moi. On s’entraide finalement.

J’y parle principalement d’amour car on est toutes et tous à la recherche de l’amour. C’est le but ultime de tout être. Sans amour on se sent pauvre, on se sent vide. L’amour m’a achevé (cf mon mariage), et pourtant je rêve encore d’une belle histoire. Je veux y croire et je veux que toutes les femmes autour de moi en fasse autant. L’amour est complexe et j’explore au jour le jour à travers mes chroniques toute cette complexité avec mes interrogations, mes choix, mes expériences, mes révélations….
Une anecdote amusante : 35 ans a créé son premier couple! Des hommes interviennent de temps en temps dans une rubrique « L’oeil du mâl(e) ». Un témoignage de l’un d’entre eux a touché une lectrice, elle l’a contacté. Et depuis c’est le grand amour! Me dire que quelque part c’est un tout petit peu grâce à moi est une fierté!

Parle-nous de ton premier roman

Il y a quelques années j’ai divorcé d’un pervers narcissique. Je me suis retrouvée seule avec un petit garçon à éduquer. Je n’avais plus aucune estime de moi. J’étais soulagée mais en ruine.
J’ai essayé, en vain, de reprendre confiance en la vie, soutenue par ma famille et mes amis. Je me suis noyée dans le travail et j’ai fait carrière pour oublier l’échec de mon mariage « éclair ». J’ai construit une forteresse autour de moi. Pour être sûre de ne plus jamais souffrir, de ne plus jamais aimer non plus.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Mon divorce m’a apporté la liberté, mais également un lot de doutes. Ma vie restait à construire. Et quel meilleur moyen d’exorciser mes craintes que l’écriture ?

J’ai donc commencé à écrire « en fleuve ». Mes doutes. Mes craintes. Mes émotions. Mon quotidien aussi (avec ce qu’il engendre : enfant, sites de rencontre, développement personnel, etc.). Et petit à petit, les phrases et les pages se sont transformées en un livre que j’ai tout naturellement appelé « 35 ans ».

Où peut-on le trouver ?
On peut le trouver chez mon éditeur 7 écrits, ainsi que sur les sites d’Amazon et de la Fnac

Il paraît que tu es déjà en train d’en sortir un second, c’est la suite du 1er ?

Oui, on peut dire ça même s’il peut se lire sans avoir lu le premier. Je l’ai appelé « L’amour commence à 35 ans ».
Celui-ci est peut-être plus positif. Chloé, mon héroïne a fait le deuil de son divorce. Elle essaie maintenant de trouver une stabilité tant le le plan personnel que professionnel…et ce n’est pas chose aisée!
Chloé parle d’elle, des femmes, de ses amants, de sa famille et de rédemption aussi.

Des choix qui remettent en cause les plans de vols et les promesses. Des amours qu’on veut prolonger et des hommes qu’on ne veut plus aimer. De la vie en somme.

Ce livre, c’est le récit d’une femme qui doute et combat joyeusement les sursauts de la vie.

C’est l’histoire d’une femme en quête de liberté. C’est la chronique d’une attachante trentenaire d’aujourd’hui.

Où peut-on le trouver ?

On peut le trouver chez mon éditeur Chapitre.com, ainsi que sur les sites d’Amazon et de la Fnac

Tes romans parlent de ton histoire, est-ce totalement fictif ou juste un peu romancé ?

J’ai un énorme défaut : je ne sais pas romancer ! Je n’ai absolument aucune imagination…c’est malheureux!
Donc par la force des choses, mes romans parlent de moi et de gens qui m’entourent, avec forcément quelques passages fictifs pour éviter que les personnes soient reconnues.
Mais mes romans sont en direct de l’âme et du coeur, de mon âme et de mon coeur…de ce que je vis et ce que je ressens.

Un portrait type de ton mec idéal ?

Merci Léa pour cette question piège!
Je pense qu’il y a une grande différence entre l’image qu’on se fait de l’homme idéal et l’home qui nous convient.
L’homme idéal : Marc Darcy
Mon homme idéal : grand, charismatique, drôle et très second degré, ambitieux, généreux, libre (pour me laisser ma liberté à moi!), bienveillant et surtout pas dans le jugement, avec un bon grain de folie aussi!
Et très important : qu’il fasse bien l’amour 🙂

Tes trois romans préférés ?

Je vais plutôt te dire les livres qui m’ont le plus touchée ces derniers temps :
2 petits pas sur le sable mouillés
Vous n’aurez pas ma haine
En attendant Bojangles
Ok ok c’est pas très joyeux tout ça! Mais j’aime pleurer que ce soit devant un livre ou un film…
ET mon livre fétiche que j’offre à toutes mes copines : un livre pour enfant magnifique « Devine combien je t’aime”

Tes trois films préférés ?

Itinéraire d’un enfant gâté
N’oublie jamais
ET…..le must : les Star Wars (oui oui j’avoue je suis une grande fan!!!)
Mais 3 films c’est très réducteur…! J’adore Tous les films de Romy Schneider, Le prénom, Top Gun, et tant d’autres ! Je n’ai pas un « genre » particulier que j’affectionne.Afficher le message d’origine

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.