J’ai peur de mourir seule : témoignage de Jennifer

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

La solitude est-elle le fléau de notre époque ? Il semble qu’elle touche de plus en plus de personnes et certaines en souffrent. Syndrome de solitude chronique ? Solitude affective due à un trop long célibat ? Vivre seule, cela peut être pesant à force quand on espère une chose, rencontrer l’amour. Le célibat n’est pas forcément un poids, mais il peut le devenir à cause de la solitude qui l’accompagne. Les baisses de moral se multiplient et une question tourne en boucle : vais-je finir ma vie toute seule ? Isolée, sans amour, sans personne pour partager le quotidien ? C’est la crainte de nombreuses personnes, comme Jennifer. J’ai peur de mourir seule : voilà son témoignage. Dans une société de plus en plus individualiste et consumériste, il y en encore qui aspirent à une vie de couple et de famille.

J’ai peur de mourir seule : témoignage de Jennifer

Encore une nouvelle soirée passée toute seule, une nouvelle nuit. Les jours passent et ils se ressemblent tous. J’ai l’impression de répéter sans arrêt le même scénario à l’infini, d’avoir perdu le goût du bonheur. En tout cas, de ne plus savoir ce que c’est que d’être heureuse et insouciante.

Pourtant j’ai été heureuse par le passé mais aujourd’hui j’ai l’impression de n’être plus que spectatrice de ma vie, que mon existence m’échappe. Je me sens prise dans un engrenage dont je n’arrive plus à sortir, celui de la solitude affective.

Cela réveille mes peurs et déclenche des angoisses dont une en particulier. Celle qui me hante souvent le soir au moment d’aller me coucher : finir mes jours toute seule, sans personne à mes côtés.

Lire aussi : De la difficulté de rencontrer quelqu’un : Pourquoi est-ce si difficile de trouver l’amour

J’ai peur de finir seule, c’est ce qui me hante aujourd’hui.

Je n’ai jamais pensé qu’il fallait forcément être en couple pour être heureuse même si comme beaucoup de monde, j’aimerais que l’amour fasse partie de ma vie. Des histoires d’amour, j’en ai eu quelques-unes et j’ai aimé suffisamment pour savoir le bonheur que ça peut être d’être deux. De faire des projets de couple, d’avancer avec quelqu’un.

Mais je sais aussi ce qu’est une rupture douloureuse, un chagrin d’amour difficile à surmonter et les douleurs qui l’accompagnent souvent. La déception ou la trahison qui peuvent se traduire de plein de façons différentes. C’est comme si on découvrait que la personne qui a partagé notre vie est en fait une étrangère, qu’on ne la connaissait pas vraiment.

C’est pour ça que pendant longtemps mon célibat ne m’a pas pesé, j’avais même besoin d’être seule pour me retrouver.

Seulement le temps a filé comme l’éclair et refaire ma vie n’est tout simplement pas arrivé.

Y a-t-il une raison particulière à cela ? Je ne sais pas… Je sais qu’il est difficile de trouver l’amour aujourd’hui. Nous sommes des millions de personnes dans mon cas, homme comme femme, à nous demander si nous allons finir nos jours seuls.

Alors il y a certains jours plus difficiles que d’autres. Des jours pendant lesquels on se dit qu’on ne retrouvera jamais l’amour, qu’on ne partagera plus jamais la vie de quelqu’un. Et donc qu’on finira ces vieux jours toute seule.

C’est une chose qui ne m’avait jamais fait peur jusque-là à ce point, seulement aujourd’hui cela me pèse.

Cette crainte ne me quitte quasiment plus, j’ai peur de mourir seule.

Sans avoir connu l’amour à nouveau, sans compter pour quelqu’un, sans partager une complicité particulière qui n’existe qu’entre deux personnes qui s’aiment sincèrement.

On a tous des proches, une famille et quelques amis mais ce n’est pas pareil que d’avoir un amour dans sa vie. Je crois que ce qui me fait le plus peur c’est de ne plus jamais connaître cette sensation d’être unique pour quelqu’un.

Les sourires qui veulent tout dire, les regards remplis de tendresse. Avoir quelqu’un qui pense à vous et à qui vous pensez. Une personne avec qui partager des moments simples, ces petits instants de bonheur du quotidien qui rendent la vie si belle.

Depuis quelques temps, j’ai l’impression de ne pas vivre réellement mais seulement de survivre émotionnellement parlant. C’est comme si je ne parvenais plus à respirer à pleins poumons mais de façon saccadée.

Il y a un vrai manque à ma vie aujourd’hui, je n’ai pas honte de le dire. Cela me fait terriblement peur de ne plus aimer et de ne plus être aimée en retour, de ne plus jamais partager ma vie.

J’ai terriblement peur de finir seule, est-ce stupide de penser ainsi ?

Pathétique, défaitiste ? Parfois le soir, des idées noires m’accompagnent à force de réfléchir à ce manque affectif permanent. Se coucher le soir le cœur vide n’est pas gai, avec personne qui ne hante mes rêves ou ne nourrit une pensée amoureuse.

Si ma solitude amoureuse et mon célibat m’ont appris beaucoup de choses sur moi-même, je crois sincèrement à présent qu’une vie sans amour ne peut pas être vécue pleinement. C’est trop triste, trop fade. Il y manque quelque chose.

On a tous notre propre moteur, notre raison d’être et de vivre. Pour certains ce sera la famille, les enfants ; pour d’autres la carrière, l’argent, le succès ou encore le besoin de reconnaissance. On fonctionne tous différemment.

Moi tout ce que j’espérais c’est vivre une histoire d’amour à l’ancienne comme on dit, j’aime peut-être un peu trop les histoires à l’eau de rose. C’est ainsi, c’est mon moteur à moi. J’aimerais juste partager mon petit bout d’univers avec quelqu’un au quotidien pour ne plus avoir peur de mourir seule, sans personne qui pourra témoigner de la personne que j’ai été, de l’amour que j’ai suscité et que j’ai donné.

Des lecteurs ont réagi

Cet article a suscité des réactions puisque 2 lecteurs ont laissé un commentaire. Vous aussi, participez à la conversation, partagez votre point de vue, votre accord, votre désaccord dans les commentaires. Ce site est fait pour ça ;)

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

2 réflexions au sujet de “J’ai peur de mourir seule : témoignage de Jennifer”

  1. Je ressens exactement la même chose après une relation de 12 ans qui m’a fait comprendre que je n’étais pas vraiment aimé…
    Serais-je un jour de nouveau aimé…

    Répondre
  2. Après deux mariages « ratés » (10 ans de vie commune et une fille pour le 1er et 4 ans de vie commune pour le 2e avec 2 garçons) , deux divorces , le dernier date de 2008 et depuis solitude et abandon complet (+ de 5000 nuits à dormir seul, sans amour ni affection).
    Je pensais qu’en allant vivre à l’étranger les choses changeraient , mais toujours cette maudite solitude … rien à faire pour la chasser.
    Je ne veux pas revivre les mêmes similitudes de ces deux mariages et j’aspire à avoir un peu de Bonheur avec la femme que j’aurai choisie qui m’aimera autant que je l’aimerai .

    Répondre

Laisser un commentaire