J’ai trompé mon mari car on ne fait plus l’amour

Selon des études récentes, les hommes restent majoritairement infidèles physiques là où les femmes sont davantage dans l’infidélité émotionnelle. Toutefois, ces études montrent que l’infidélité féminine est en augmentation ces dernières années. Mais ces données sont à prendre avec précaution car il est difficile de quantifier le phénomène de l’adultère et des infidélités, qui est, par définition, caché, secret. Ce qu’on peut dire, c’est que lorsque les femmes tombent dans une relation extraconjugale, c’est souvent qu’elles pensent quitter leur conjoint et espèrent une relation officielle avec leur amant. Une femme quitte plus souvent son mari pour son amant qu’un homme quitte sa femme pour sa maîtresse. Pourquoi une femme trompe son conjoint ? Les raisons sont-elles différentes d’un homme ? Pas forcément… J’ai trompé mon mari car on ne fait plus l’amour, voici le témoignage sans tabou de Nathalie.

J’ai trompé mon mari car on ne fait plus l’amour

On pense souvent que, dans un couple, le désir ne concerne que les hommes. Si une baisse de désir arrive dans la relation, alors cela viendrait majoritairement de la femme. Et on se dit que l’homme sera frustré et pourra tromper sa femme.

Mais les femmes ne sont pas les seules à avoir une baisse de libido, à ne plus avoir envie de faire l’amour. Et les femmes, comme les hommes, ont des envies assumées de rapports intimes, de désir et de plaisir avec leur conjoint.

Dans mon cas, c’est mon mari qui n’a plus envie de moi. C’est dur à admettre, mais c’est pourtant ma réalité de vie depuis plusieurs années.

Je suppose qu’on peut dire que nous sommes un vieux couple. Ceci expliquerait donc cela ? Mariés depuis plus de 20 ans, nous nous sommes connus 3 ans avant, à mes 21 ans. Aujourd’hui, j’ai largement dépassé la quarantaine et mon mari est entré dans la cinquantaine.

S’agit-il de la crise de la quarantaine de ma part ? Et d’une autre, celle des cinquante ans, pour mon mari ?

Le problème, si c’est le cas, c’est que nous ne sommes plus sur la même longueur d’onde.

Ce n’est pas parce que nous vieillissons que nous sommes déjà vieux ! Au contraire ! Maintenant que nos enfants sont grands et ont quitté le nid, nous nous retrouvons très souvent tous les deux. Si cela fait bizarre au début, je me suis vite dit que c’était l’occasion de nous retrouver et d’avoir enfin du temps pour nous.

Mais mon mari, lui, c’est l’inverse. Il devient plus casanier, et surtout il ne considère plus notre vie intime comme une priorité.

Je me suis posée des questions, j’ai essayé de lui en parler, j’ai évidemment suspecté une infidélité de son côté… Et puis je me suis sentie moche, vieille, peu désirable devant son manque de désir pour moi.

Il évoque la fatigue, le stress du boulot, dit « ne pas avoir la tête à ça », se contenter d’un peu de tendresse ou d’un câlin de temps en temps. Seulement, depuis 3 ans, c’est de pire en pire. Et je peux compter non pas en jours ou en semaines, mais en mois le temps écoulé entre nos moments d’intimité.

J’ai tout essayé ; le dialogue, les surprises, les tenues affriolantes, les soirées coquines, les weekends à l’hôtel, le romantisme, la tendresse, la passion. Prendre les devants ou le laisser venir. Mais c’est comme si raviver la flamme entre nous était impossible.

Mon mari n’a plus envie de me faire l’amour, refuse d’en parler car pour lui ce n’est pas si grave. Et moi, je dois accepter.

Me ment-il ? Cache-t-il une maîtresse, une double vie ? Peut-être même si je ne le pense pas mais après tout, tout est possible, puisque moi-même, j’ai franchi le pas il y a 6 mois…

Oui je dois l’avouer, j’ai trompé mon mari car on ne fait plus l’amour.

Je n’en suis pas fière, mais je l’assume. J’ai eu cette envie et je ne l’ai pas rejetée quand elle s’est présentée. Une pulsion ? Le besoin de savoir si je peux encore plaire, séduire, éprouver du désir, donner et recevoir du plaisir ?

Tout cela à la fois, et même si je culpabilise évidemment d’avoir été infidèle à mon mari, je ne regrette pas d’avoir renoué avec ces sensations. Cela m’avait manqué. La tendresse, les caresses et les baisers, la passion amoureuse.

Cet homme m’a fait me sentir belle et vivante, moi qui m’éteignais à petit feu depuis des mois et des mois.

Entendons-nous bien, depuis des années, c’est mon mari que j’avais envie de séduire, de retrouver mais cette envie n’est pas réciproque.

Aujourd’hui, je suis perdue. Est-ce que j’aime encore mon mari ? Dois-je le quitter ? Lui dire la vérité ou continuer à mentir ? Rester ou partir ?

Je ne suis plus une gamine, j’ai passé l’âge de croire que mon amant allait forcément devenir mon conjoint. Je ne suis pas naïve et j’avais besoin de renouer avec mon corps, pas d’y mettre forcément mon cœur.

Après, il est difficile d’être infidèle physiquement sans l’être émotionnellement, bien entendu. Cet homme m’a plu, je l’ai revu plusieurs fois et nous avons noué un lien. Mais je refuse de tomber dans une double vie alors j’ai arrêté.

Mes réponses, je les ai eues. Oui, je suis encore désirable, oui j’ai encore envie de faire l’amour, et non, je ne veux pas renoncer à ma vie intime sous prétexte que je suis mariée depuis bientôt 25 ans ou que j’approche les 50 ans.

Cette infidélité m’a apporté des réponses sur moi-même, mes envies et mes besoins. Mais je ne sais pas quoi faire par rapport à mon couple. Puis-je sauver mon mariage ? Mon mari me délaisse, est-il trop tard pour le faire réagir ? Va-t-il comprendre qu’on fonce droit dans le mur s’il reste ainsi, indifférent et détaché ?

Si j’ai trompé mon mari car on ne fait plus l’amour, pour autant je suis toujours perdue sur ce que je dois faire aujourd’hui.

Je pense que j’aime toujours mon époux, on n’efface pas toute une vie commune en un claquement de doigts. Je sais pourquoi j’ai été infidèle. Mais je n’ai pas envie de prendre un amant ou de connaître ce qu’on appelle un coup d’un soir dès que la frustration devient trop forte.

Je n’ai pas l’intention de cloisonner mon désir de mes émotions et de mes sentiments. Cette aventure extraconjugale m’a réconciliée avec mon corps mais ce n’est pas suffisant.

Tout ce que j’espère, c’est pouvoir redevenir une femme à part entière aux yeux d’un homme. Et j’aimerais que cet homme soit mon mari. Mais si rien ne change, j’ai peur que le divorce soit la seule solution. Car je ne peux pas rester jusqu’à la fin de mes jours uniquement la mère de ses enfants, sa meilleure amie et sa colocataire.

J’ai besoin qu’il me voit à nouveau comme sa confidente, sa maîtresse, son amoureuse. Celle qu’il aime et qu’il désire. Comme sa femme, tout simplement.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

Voir les commentaires

Vous aimez lire sur l'amour ?

Recevez 1 e-mail par mois contenant les nouveaux articles les plus appréciés par la communauté Parler d'Amour

Laisser un commentaire