Existe-t-il différents types d’infidélité ?

Retrouver la complicité des débuts !

Mon livre numérique pour raviver la flamme dans son couple.

Quand on parle d’infidélité, on pense à l’infidélité physique. A l’adultère, la tromperie, à  une double vie avec un amant ou un maîtresse. Ou à un homme ou une femme volage qui va voir ailleurs, qui a besoin de séduire et d’avoir d’autres partenaires de plaisir. Mais est-ce la seule forme d’infidélité possible ? Dans un couple, n’y a-t-il pas d’autres sources d’infidélité que le plaisir physique ? Tromper son partenaire, est-ce seulement être dans un lit avec une autre personne que lui ? Qu’en est-il des différents modes de fonctionnement d’un couple ? Et des pensées, des émotions, des aléas de la vie qui nous poussent sur le chemin d’un autre type d’infidélité ? Existe-t-il différents types d’infidélité ? La réponse est oui, voici le détail dans cet article.

Existe-t-il différents types d’infidélité ?

L’infidélité dans le couple est souvent source de rupture. On trompe, l’autre l’apprend et nous quitte. Ou alors on trompe, on se rend compte qu’on n’est plus heureux dans son couple et on part. Mais il y a des nuances aux différentes formes d’infidélité. Ce sont ces nuances qui font que le couple peut parfois vivre avec l’infidélité de façon assumée ou insidieuse. Et, d’autres couples pardonnent l’infidélité.

Il y a des personnes qui ne peuvent pas être fidèles, physiquement, cela est plus fort qu’eux. Même en couple, se disant amoureux, ces personnes ressentent le besoin d’aller voir ailleurs par envie ou parce qu’ils ne trouvent pas en leur partenaire ce qu’ils recherchent. Mais cela n’est pas que physique. Cela peut être émotionnel, psychologique ou virtuel. Peu importe la raison, au lieu de quitter leur partenaire, par peur de rester seul(e), par paresse, par confort, par habitude, ils préfèrent le ou la tromper.

Voici donc les 5 différents types d’infidélité que nous avons recensés.

 Les différents types d’infidélité dans un couple

1) L’infidélité acceptée et partagée

Avant d’entrer dans les cas d’infidélité au sens propre du terme, on peut évoquer tout d’abord l’infidélité physique assumée.

Pour ces couples, c’est un choix de vivre en relation libre. C’est-à-dire qu’ils sont ensemble mais ils ont le droit d’avoir des relations physiques, émotionnelles ou sentimentales avec d’autres personnes. On peut parler de polyamour, de relation non-exclusive, de relation libre. Avec, pour chaque couple, son propre mode d’emploi, son fonctionnement accepté, voulu, consenti et assumé de part et d’autre.

Ce sont des triangles amoureux, des polyamoureux, des échangistes, des polygames. Quelque soit le nom qu’ils se donnent et leur pratique amoureuse, ce sont des couples pour qui la notion d’infidélité n’est pas la même que pour un couple dit classique. Car pour eux la fidélité n’est pas une valeur inhérente à leur façon de vivre leur vie sentimentale. Pas d’exclusivité physique, émotionnelle ou sentimentale, parfois même les trois à la fois. C’est un choix de vie qui ne place pas l’infidélité en opposition au couple et à l’amour.

2) L’infidélité psychologique dans le lien d’engagement

Ce type d’infidélité non physique existe au sein d’un couple établi, qui s’est construit une vie commune. C’est un type d’infidélité synonyme de trahison.

Trahison psychologique et émotionnelle car c’est le lien de base, le sentiment amoureux originel du couple et donc l’engagement pris, qui est trahi.

En effet, dans ce type d’infidélité, pas besoin d’une tierce personne. L’infidélité envers son partenaire se fait entre soi et sa conscience, et c’est le mensonge qui est infidélité.

Lire aussi : Peut-on aimer et tromper ?

Cette forme d’infidélité dans le lien d’engagement est celle des couples où l’un des membres n’aime pas ou plus l’autre. Parfois, c’est une forme d’infidélité nostalgique quand on a toujours son ex en tête par exemple. On passe son temps à ressasser ses souvenirs, à comparer, bref on n’a peut-être pas fait le deuil amoureux de son ancienne relation. Parfois c’est l’usure du couple, la flamme du désir qui vacille. L’ennui qui a cédé la place à la routine bienfaisante dans le couple. Peu importe la raison, il n’y a plus d’amour et l’infidélité à l’engagement pris s’installe.

La relation est entretenue par habitude, par peur ou par simple indécision au moment de franchir le pas, de partir. C’est le manque d’honnêteté avec soi-même et avec son partenaire, l’absence de sentiment amoureux qui crée l’infidélité.

On n’est en effet plus fidèle à l’autre car on lui ment sur ce qu’on ressent, sur la valeur de l’engagement pris. On devient alors infidèle à l’autre, à son couple et à soi-même. A l’engagement pris. Il faut avoir le courage de faire un examen de conscience pour ne pas laisser une situation malsaine prendre le dessus. Car, comme on peut l’imaginer, cette forme d’infidélité, plus elle dure, plus elle deviendra une souffrance psychologique et émotionnelle élevée. 

Différents types d’infidélité : l’infidélité la plus courante

3) L’infidélité physique classique

C’est le cas le plus souvent cité. Il peut prendre la forme d’un adultère avéré, une relation physique avec une tierce personne qui perdure dans le temps. Ou la simple forme d’une relation physique extraconjugale occasionnelle. 

L’infidélité physique peut en effet se diviser en deux cas, deux possibilités. La double vie ou la pulsion d’un soir. L’adultère avec une liaison concrète et suivie avec une maîtresse ou un amant, ou un coup de canif dans le contrat, comme le dit l’expression, qui répond à une pulsion d’un soir, d’une nuit. Le verre de trop en soirée, la dispute qui donne envie de se rassurer sur son pouvoir de séduction, et on bascule. Vers le désir fugace, l’attirance pour une autre personne, le besoin à combler d’urgence, le manque.

Lire aussi : J’ai quitté ma femme pour une autre et je le regrette

L’infidélité qui se fait de manière physique est perçue comme la forme la plus grave dans le sens où le partenaire est réellement trompé. Physiquement, du baiser à l’intimité la plus totale, l’autre partage son corps et ce qui fait l’intimité du couple avec une autre personne. C’est difficilement pardonnable et presque impossible dans le cas d’une double vie.

Deux autres différents types d’infidélité malsains pour le couple

4) L’infidélité émotionnelle

Différents types d'infidélité : émotionnelle

Parfois l’un des partenaires est amené à tromper l’autre parce qu’il est en manque d’affection, d’attentions. Mais cette infidélité n’est pas physique. L’infidélité émotionnelle est une amitié amoureuse romantique, un amour platonique ou spirituel entre l’un des partenaires du couple avec une tierce personne.

Comme il n’y a pas de relations physiques, l’infidélité est niée pour maintenir l’illusion que c’est juste une amitié forte et sans conséquence sur le couple. Mais cette amitié est un soutien affectif « volé » et souvent il dévie du simple lien amical vers une complicité plus forte.

Alors que se passe-t-il lorsque notre partenaire se connecte émotionnellement avec quelqu’un d’une manière plus intense qu’avec nous ? Ici, il n’y a pas de contact physique, mais néanmoins, ce lien basé sur la complicité, la confiance et l’intimité est révélateur.

À tel point qu’on peut le considérer comme une « aventure émotionnelle » et comme une infidélité à part entière. Et cela devient dangereux si la curiosité s’installe jusqu’au manque, accompagné non plus de romantisme mais d’une forme de désir.

Même s’il ne s’est rien passé physiquement, cela a des conséquences directes sur le lien de complicité qui forgeait le couple. Dans ce cas d’infidélité, il faut se poser les bonnes questions sur ce qui en va pas dans son couple. Au point qu’on éprouve le besoin de parler à une autre personne que celle dont on est prétendument amoureux.

5) L’infidélité virtuelle

différents types d'infidélité : infidélité virtuelle

Ce type d’infidélité est une combinaison de réactions émotionnelles et érotiques. L’infidélité devient un jeu, un fantasme, une forme de narcissisme, une addiction. Elle commence  sur les réseaux sociaux ou les sites de rencontres, peut avoir lieu avec des amis réels ou virtuels.

Le partenaire infidèle partage de longues discussions en ligne sur des sujets qui peuvent devenir des conversations vraiment intimes. Suivi actif d’un profil virtuel avec des likes et des commentaires, messages privés, des échanges de photos ou de vidéos…

Ce type d’infidélité implique le même genre d’émotions que la liaison extraconjugale. Il y a le secret, le fantasme et l’excitation, la rationalisation de l’activité et le déni des conséquences. Cette infidélité est tout aussi dévastatrice qu’une relation physique extraconjugale. 

Hélas, c’est devenu très commun de nos jours. Les relations virtuelles sont facilitées car elles peuvent avoir lieu H24 via les téléphones portables. Ces nouveaux outils de communication fournissent un univers entier où il est possible d’avoir une ou plusieurs relations parallèles.

Dans ce cas, il n’y a pas de contact physique mais le fait de se livrer à un comportement ambigu en secret est une preuve d’infidélité. En effet, échanger des images et des messages. Avoir des interactions chargées en séduction. Banaliser ce comportement, c’est permettre à l’infidélité virtuelle de mettre le couple en danger. C’est privilégier sa vie derrière un écran plutôt que la réalité concrète de ce qui fait l’existence.

En conclusion, oui il existe différents types d’infidélité et si certains couples parviennent à les surmonter, d’autres préfèrent en arrêter là. Car, une fois la confiance brisée, difficile d’en recoller les morceaux.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire