Parler d'Amour

Peut-on aimer et tromper ? L’infidélité n’est pas toujours tel qu’on le croit

Peut-on aimer et tromper ? L’infidélité n’est pas toujours tel qu’on le croit

Retrouvez la complicité des débuts !

Vous voulez plus que tout retrouver la complicité des débuts, l'étincelle entre vous ? Faites de votre couple le plus heureux en commandant mon Ebook !

Auteur

L’infidélité est un vaste sujet, des tonnes de livres et d’articles en parlent et pourtant… La trahison amoureuse reste un fléau qui détruit bien des coeurs. Dans cet article, je m’appuierai et citerai LE livre que je vous recommande, celui que je trouve le plus complet en ce qui concerne les questions adultères, à savoir : « Je t’aime, je te trompe » d’Esther Perel. Alors, peut-on aimer et tromper en même temps ?

Peut-on aimer et tromper ? L’infidélité n’est pas toujours tel qu’on le croit

Dans « Je t’aime je te trompe », l’auteure a accordé un chapitre entier sur la question, il s’intitule « Même les gens heureux trompent leur partenaire ». Cela peut sembler choquant. A priori, quand il y a infidélité dans le couple, on a tendance à se dire que c’est parce que quelque chose n’allait plus au sein de ce dernier. Et bien non, pas forcément !

Esther Perel explique alors : « L’idée que l’infidélité peut survenir en l’absence de dissension sérieuse dans le couple est difficile à accepter. Notre culture ne croit pas à l’adultère sans motif valable. Lorsque la relation conjugale n’offre pas d’explication, nous avons tendance à faire porter le chapeau à l’individu. »

On s’aime mais on se trompe parce que c’est pathologique ?

Quand on remet la faute sur le partenaire qui a trompé, on va avoir tendance aujourd’hui à lui trouver une pathologie, comme si l’adultère était une maladie. « Le jargon psychologique a remplacé les discours religieux hypocrites, et le pêché a été éclipsé par la pathologie. Nous ne sommes plus des pêcheurs mais des malades. « 

« Bizarrement, les troubles cliniques sont devenus une monnaie très convoitée sur le marché du traitement curatif de l’adultère. Certains couples arrivent dans mon cabinet avec déjà une explication médicale à leurs problèmes. »

Elle ajoute « Beaucoup de conjoints infidèles présentent de toute évidence des signes de dépression, de compulsion, de narcissisme, de troubles de l’attachement. Parfois, un bon diagnostic éclaire enfin des comportements inexplicables et déstabilisants, tant aux yeux de leur auteur que de la personne qui en subit les conséquences. C’est alors un outil qui montre le chemin vers la compréhension et la guérison. Mais trop souvent, on court-circuite le processus d’interprétation de l’infidélité en ayant tout de suite recours à lui.  »

Les gens trompent leur partenaire pour de multiples raisons

J’avais déjà parlé d’une étude faite sur ce sujet dans mon article : Pourquoi est-on infidèle ? Ce que j’ai trouvé intéressant dans le livre Je t’aime, je te trompe c’est de voir à quel point la (re)découverte de soi est une des principales causes à ces infidélités. (p217): « Les gens trompent leurs partenaires pour de multiples raisons, et chaque fois que je pense les avoir toutes entendues, une autre surgit encore. Un thème cependant revient avec insistance :  » celui de la liaison vécue comme une forme de découverte de soi, comme la quête d’une identité nouvelle (ou perdue). Pour ces personnes-là, l’infidélité est moins le symptôme d’un problème qu’une expérience enrichissante synonyme d’élévation, d’exploration et de transformation. »

Une autre phrase très intéressante m’a interpellée : (p.218) : « Parfois, lorsque nous cherchons le regard de quelqu’un, ce n’est pas de notre partenaire que nous nous détournons, mais de la personne que nous sommes devenus. » Les personnes infidèles seraient donc en quête d’un renouveau, certains pourraient avoir besoin de se détourner de ce qu’ils sont devenus dans leur petite vie de famille peut-être trop bien rangée à leur goût. Par manque de changement, par peur de la continuité qui pourtant, les rassure en même temps. On pourrait donc parler de crise d’identité.

Lire aussi : Pardonner une infidélité témoignages des couples qui ont surmonté l’adultère

Oui, on peut aimer et tromper

Comme on vient de le voir, même les gens qui s’aiment peuvent se tromper. Quête d’identité nouvelle, envie de repousser ses limites, de tester l’interdit pour retrouver ce sentiment passionnel des années lycée… Bref, aussi difficile cela puisse-t-il paraître, on ne trompe pas forcément parce qu’on n’aime plus son partenaire. Pour certains même, être infidèles envers leur partenaire les font les aimer davantage. Car, en ravivant la flamme intérieure qu’ils ont en eux, ils ravivent leur couple. N’empêche que, l’infidélité, une fois découverte reste une des pires douleurs pour la personne trompée. Voici d’ailleurs dans cet article pourquoi la trahison amoureuse fait si mal.

Et, quand les amants décident de tout quitter pour se mettre ensemble, ça ne marche que rarement…

(p.223) : « Sous le coup de la passion, les amants évoquent avec envie tout ce qu’ils seront libres de faire une fois ensemble, mais lorsque l’interdiction est levée et le divorce prononcé, lorsque le sublime rejoint l’ordinaire et que la liaison entre dans le monde réel, que se passe-t-il ? Certains s’installent joyeusement dans la légitimité, mais ce n’est pas le cas de tous, loin de là. Pour ce que j’en vois, la plupart des liaisons prennent fin même quand le mariage est rompu. Les amants ont beau s’aimer véritablement, leur idylle n’a jamais d’autre finalité que d’être une belle histoire« .

LES PLUS LUS

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.