Parler d'Amour

7 phrases à ne jamais dire à un enfant selon les psychologues

Auteur

L’éducation parentale joue un rôle prépondérant dans le développement de l’enfant puis de l’adulte qu’il va devenir. Les parents sont considérés comme les héros, les modèles auprès de leurs jeunes enfants qui n’ont qu’eux à qui se comparer. Qu’eux de qui apprendre. Les enfants se tournent vers leurs parents pour demander de l’aide, obtenir des conseils, chercher du soutien. Le regards des parents est donc très important puisque c’est à travers ce regard que l’enfant va commencer à se voir, à se définir. C’est pourquoi, comme nous allons le voir, il y a certaines phrases à ne jamais dire à un enfant.

Les parents doivent assurer la sécurité de leurs enfants, les rassurer sans trop les protéger, les laisser libre de faire des découvertes tout en imposant des limites. Etre autoritaires mais quand il le faut… Bref, pas facile du tout ! Il n’y a aucun mode d’emploi de l’éducation parfaite. Chaque enfant étant en plus unique, l’éducation de l’un peut différer de celle de l’autre.

La façon dont on parle à nos enfants devient d’une certaine manière leur petite voix intérieure. Si l’on a tendance à ne dire que des phrases positives envers l’enfant, il gagnera forcément plus confiance en lui par exemple.

Je vous conseille vivement de lire le livre L’éducation positive de Jane Nelsen et Béatrice Sabate !

7 phrases à ne jamais dire à un enfant

Nous allons nous arrêter à 7 phrases mais il en existe beaucoup d’autres. Vous pouvez lire Les 50 phrases à dire ou ne pas dire à son enfant.

1/ Tu me déçois

Une des pires phrases à dire à un enfant ! La déception est quelque chose de fort, de brutal. Un parent est avant tout un être humain et comme tout être humain, il peut être déçu. Mais jamais par son enfant ! Si votre enfant a fait une erreur, vous devez la lui expliquer pour qu’il ne la reproduise plus. Le rendre responsable de votre déception est la pire chose qui soit pour lui. Cela lui donnera une image extrêmement négative de lui-même, même sur le long terme !

Sur le site redpsy il est dit :

La déception n’est pas une émotion. La déception indique mon insatisfaction et comme cette dernière, elle ne contient pas sentiment en elle-même. Elle se distingue de la simple insatisfaction par le fait qu’elle indique non seulement que je suis insatisfait, mais encore qu’il y a un écart entre les attentes que j’avais et ce qui s’est réellement passé. 

Il n’y a pas de déception sans attentes préalables, que celles-ci soient explicites ou non. C’est l’écart entre mon attente et ce que je vis en réalité qui produit ma déception. 

Etre déçu par votre enfant voudrait dit que vous attendiez quelque chose de lui. Et ça, c’est déjà un problème en soi. Un enfant a sa propre personnalité, il n’est pas un bloc d’argile que vous pouvez mouler à votre guise.

Préc.1 / 7
 
Ailleurs sur le web (Sponsorisé par Adnow)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.