Parler d'Amour
Texte pour exprimer son chagrin d’amour

Texte pour exprimer son chagrin d’amour

Auteur

Voilà. Son cœur a fini par se briser complètement. Elle est brisée en deux après des mois entiers de lutte, après s’être battue si dur pour celui pour qui elle n’a jamais éprouvé de tels sentiments. Après s’être battue pour le garder dans sa vie plus que tout. Mais voilà, maintenant elle est déchirée. Complètement. Elle est déchirée quand il lui dit qu’il ne sait pas comment rester dans la vie des gens, qu’il est un simple oiseau migrateur, qui vient et qui s’en va. Sans bruit. Qui s’en va alors que personne ne remarque son absence. Mais elle, elle, elle la ressent cette absence. Oui, cette absence la transperce. Cette absence est, pour elle, comme un pieu que l’on enfonce dans le cœur, comme un poignard que l’on plante férocement dans l’estomac.

La couture de fortune qui tenait sur son cœur a fini par lâcher, laissant ce dernier ouvert, ensanglanté. Détruit. Irréparable. Parce que ces sentiments si forts ne vont nulle part, ils restent là, en elle, dans sa poitrine, à frapper si fort, désireux de les partager avec lui. Lui, qui est entré si sauvagement dans sa vie. Lui, qui a mis de la couleur alors que tout n’était que monotonie. Lui, qui, inconsciemment, lui a fait sentir que les rêves pouvaient devenir réalité. Lui, qui était si exceptionnel, si différent des autres. Lui, qui mettait tant de magie dans leurs moments. Elle ne pouvait plus se passer de ces moments, elle ne pouvait plus les oublier, les effacer. Elle ne pouvait plus se passer de lui. Mais, alors qu’elle refusait de l’accepter, cette déchirure était inévitable entre eux. Et pendant des mois elle a repoussé violemment cette idée. Jusqu’à ce qu’il lui dise qu’il ne pouvait être que de passage. A ce moment-là, son monde s’est écroulé. Parce que la seule chose dont elle avait besoin, était de ne jamais voir le bout du chemin. Avec lui. Brutalement, les murs qui l’entouraient se sont mis à devenirs noirs, les portes n’étaient plus une voie de sortie, sinon un obstacle impossible à franchir. Elle sentait le plafond tomber sur elle, l’empêchant de respirer.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

Elle voulait un chemin fleuri, mais n’a rencontré qu’un sentier plein de ronces. Elle voulait des années de printemps à printemps, mais n’a trouvé qu’un printemps bien trop court ; un printemps si intense qu’elle n’a pas pu éviter d’imaginer un été. Et pourtant. Alors, la voilà maintenant broyée, anéantie. Incapable d’imaginer des jours paisibles. Incapable, simplement. Sans lui. Et elle reste là, assise par terre, recroquevillée sur elle-même, à laisser les larmes couler, mais les yeux vides. A penser, mais l’esprit vide. A laisser des bribes du passé l’envahir, lui apparaissant comme des étincelles dans son cœur. A laisser monter la rage en elle, à vouloir hurler de toutes ses forces. A se rendre compte qu’aucun amour n’a jamais été aussi fort pour personne. A regretter de ne pas avoir mis suffisamment de magie pour l’accrocher. A ressasser, encore, et encore. A comprendre qu’elle ne se sent plus d’exister. Sans lui.

Amandine

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.