Comment croire encore aux promesses en amour ?

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Je me suis toujours demandée pourquoi certaines personnes disent de belles phrases, font de belles promesses, de grandes déclarations en amour, en sachant pertinemment qu’elles ne pensent pas un mot de ce qu’elles disent. Pourquoi éprouvent-elles ce besoin, ce réflexe malsain, toxique de mentir à l’autre dans leur relation ? La valeur d’une promesse faite en amour n’est donc que peu de choses ? Pourquoi une déclaration qui devrait être belle n’est en fait fondée que sur des mensonges ? On dit qu’il faut croire aux actes et non aux mots et c’est de plus en plus vrai mais c’est dommage car si les je t’aime prononcés ne veulent plus rien dire, alors à quoi se fier pour croire en la sincérité de l’autre ? Comment faire confiance ? Comment croire encore aux promesses en amour ?

De fausses promesses en amour en déclarations illusoires

« Je tiens à toi », « tu me manques », « j’éprouve des sentiments très forts à ton égard », « j’ai envie d’être avec toi, « tu peux me croire », « tu peux me faire confiance », « je t’aime ».

Tant de mots, de belles phrases prononcées, parfois écrites alors qu’elles ne sont pas sincères, non ressenties, pourquoi ? 

En amour, il faut avoir le courage de ses opinions, de ses attentes, de ses émotions et aussi de ses sentiments qu’on en ait ou pas.

Chacun a sa pudeur des mots et des gestes, sa façon d’appréhender une histoire d’amour, d’être démonstratif ou pudique, d’oser dire ce qu’il ressent ou de le taire. C’est normal, chaque personne est unique, chaque relation est différente, chacun vit l’amour à sa manière.

 Ce qui n’est pas normal, c’est le mensonge, les grandes promesses pleines de vide, les belles paroles, les fausses déclarations. Que la parole donnée soit utilisée à mauvais escient.

 Pourquoi la réponse qui nous vient à l’esprit d’emblée c’est qu’en amour comme ailleurs il n’y a parfois pas de règles à respecter à part le les siennes pour parvenir à ses fins. Le jeu de la séduction est détourné pour devenir un jeu malsain de tentation et de fausses promesses.

Fausses promesses et mensonges pour parvenir à ses fins

Ces belles promesses justement qui sont dites sans être pensées sont faites dans un seul but : faire croire à l’autre qu’on s’attache, qu’on ressent des choses pour s’amuser, avoir une aventure d’un soir ou de quelques nuits ; bref pour le mettre dans son lit. Les rapports physiques semblent avoir pris le dessus sur tout le reste dans les relations sentimentales et amoureuses d’aujourd’hui.

Pour parvenir à cette fin, on ne séduit plus, on drague lourdement ; on ne prend plus le temps, on va droit au but ; on ne sait plus que c’est que la montée du désir et le jeu de séduction, on veut tout, tout de suite.

Alors les mots n’ont en effet que peu de valeur dans ce genre de contexte. L’amour est devenu un jeu dans lequel tout se marchande, se consomme vite fait mal fait et on se moque des conséquences.

Fausses promesses en amour et fausse peur de l’engagement ?

De fausses excuses en prétextes bidons, certains se cachent derrière des phrases toutes faites pour se dédouaner de leurs responsabilités.

On se cache derrière les fameux « je ne suis pas prêt », «  je n’ai pas oublié mon ex », «  je n’’ai pas envie de m’engager », «  je n’ai jamais dit que je voulais une relation sérieuse », « tu vas trop vite pour moi ».

Toutes ces phrases toutes faites, si faciles pour faire croire à l’autre que jamais on ne lui a fait de belles promesses, que c’est elle/lui qui a mal compris certains mots. C’est tristement pathétique.

 Si on veut juste s’amuser en amour, il y aurait au moins une règle à respecter, c’est celle de l’honnêteté, celle d’assumer.

Mais c’est trop difficile pour certains qui aiment tant jouer, contrôler, manipuler l’autre pour en faire leur jouet.

Ce genre de comportement n’est pas l’apanage des pervers narcissiques ou des grands manipulateurs, c’est malheureusement devenu trop courant. Même un séducteur ou une séductrice en herbe réveille son espèce d’instinct animal, cette tentation en faisant fi des sentiments de l’autre. Les sentiments c’est devenu un gros mot, l’amour ça fait peur, on n’a plus envie de connaître ça. Pour beaucoup, voilà le constat actuel des relations de nos jours.

Le jeu de tentation avant le vrai jeu de séduction

Tout un chacun a le droit de s’engager ou non dans une relation, de vivre librement sa vie intime et sentimentale. Mais peut-être qu’il faut juste se dire qu’on est adultes et qu’à ce titre on est normalement suffisamment matures pour assumer ses paroles.

Il y a assez de personnes désireuses de s’aventurer dans ce jeu de la tentation pour ne pas faire souffrir volontairement les autres qui croient encore à l’amour et en la valeur d’une belle déclaration et d’une promesse faite. Cela semble d’une logique implacable et pourtant on n’a jamais autant souffert de ce double jeu, de ces situations.

A tel point qu’on a même créé un vocabulaire spécial pour les relations d’aujourd’hui faits d’anglicismes à tout va pour désigner les comportements amoureux et les rapports de séduction (ghosting, breadcrumbing, haunting, submarineing)…

Ces façons d’être ne sont pas nouvelles mais elles sont de plus en plus marquées dans la société au point de redéfinir les rapports de séduction et les relations amoureuses.

Les relations d’aujourd’hui : superficialité et mensonge ?

C’est devenu banal. Je me demande souvent comment ces gens arrivent à se regarder dans une glace, à avoir la conscience tranquille quand ils savent pertinemment que la personne qu’il voit régulièrement s’attache à eux, tombe amoureuse même et qu’ils vont dans leur sens alors qu’ils n’en pensent pas un mot.

 La drague, le jeu la séduction , la double vie même, ça a toujours existé ce n’est pas un secret, une invention. Avant c’était presque joli, poétique, on appelait ça batifoler, aujourd’hui on parle de consommer. Hier, on ne se cachait pas derrière ça, on l’assumait. Maintenant, on n’assume plus rien en amour. Rien de ce qu’on pense, ce qu’on ressent, ce qu’on veut. Pourquoi ?

Parce qu’on s’en amuse, on prend, on consomme et on jette, sans regrets ni remords, on est dans une période où l’égoïsme est roi.

Cela a pris une ampleur folle et n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. Alors aujourd’hui il faut être sacrément sûr de soi pour donner sa confiance à quelqu’un. C’est de plus en plus difficile et c’est normal pour quelqu’un de se méfier parce que tout autour de nous nous montre qu’on a des raisons de le faire.

Pour être digne de confiance, il faut savoir faire ses preuves et ça commence simplement par remettre à sa place la valeur de la parole d’un homme ou d’une femme et de ses promesses.

On ne dit pas de belles choses, on ne fait pas de grandes déclarations si on le les pense pas, si on ne les partage pas. Être adulte, c’est  savoir faire preuve d’un peu de maturité, d’honnêteté et de courage. Tout simplement. CQFD.

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :) Laisser un commentaires.

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire