Loving : histoire d’un couple dans la tourmente

Dites-le avec une lettre

Il y a des choses qu'on aimerait dire à ceux qu'on aime. Mais on ne sait pas toujours par où commencer, comment trouver les bons, véhiculer la bonne intention. Aujourd'hui, on vous aide à vous lancer et envoyer la plus belle des lettres:

Aimant par dessus tout la tolérance, et les œuvres qui en traitent, je n’allais pas passer à côté du film « Loving » ! Le couple Loving (un joli nom prédestiné !), dont le mari est blanc et la femme noire est condamné à quitter leur Virginie Natale à cause de leur différence de couleur de peau. Le film, adapté d’une histoire vraie, raconte leur combat pour permettre à tout un chacun de s’aimer sans distinction d’origine ; leur procès face à l’État de Virginie ayant en effet permis à la Cour Suprême d’abolir les lois anti-mariage mixte aux États-Unis (rien de moins que ça!).

Je vous laisse visionner la bande-annonce si vous le désirez, et ensuite je vous donne mon avis sur cette belle découverte !

Bande annonce

Mon avis

Ce film est beau ! Cet adjectif peut paraître un peu bateau, mais il est ici tout à fait approprié, car ici, rien de superflu à l’écran, c’est du 100% naturel ! J’ai trouvé l’approche du réalisateur Jeff Nichols intéressante, car son film se veut historique (c’est l’adaptation d’une histoire vraie) mais au lieu de le traiter comme tel, il a fait le choix d’aborder le propos de manière intimiste. Le film est en effet plus centré sur la vie du couple que sur l’événement historique en lui-même, pour exemple ; le procès en Cours Suprême, point d’orgue de la trame, n’est montré que quelques secondes à l’écran.

Le couple Loving est emporté dans une véritable tourmente médiatique, sans en être jamais vraiment acteur. Il font face aux persécutions de la part des forces de police et de la justice de l’état de Virginie, ainsi qu’à leurs défenseurs qui tentent de se servir de leur cas pour parvenir à modifier la Constitution des Etats-Unis (rien que ça !).

Si vous venez voir le film Loving en espérant voir un film purement romantique, mélodramatique, ou dépeignant un amour parfait, passez votre chemin ! Mais le tour de force de ce petit chef-d’œuvre, c’est de nous montrer à l’écran les déboires d’un couple semblable à tant d’autres, avec ses joies, ses peines, ses facilités et ses difficultés.

Coup de cœur

Je me suis particulièrement attaché au personnage de Richard Loving, le mari joué par Joël Edgerton. Ce dernier est un peu rustre, a du mal à parler correctement (son accent est à couper au couteau, et même un bilingue tel que moi a apprécié la VOSTFR !), et à exprimer ses sentiments, mais il reste extrêmement touchant lors des moments passés avec sa femme. On sent une réelle complicité se dégager de ses deux êtres lorsqu’ils sont ensemble (mention spéciale pour la scène dans le canapé face à la télé, qui fait écho à la photo du véritable couple Loving que l’on peut voir à la fin du film).

Le film évite donc l’écueil du couple parfait, et nous montre au contraire un couple vrai, auquel tout un chacun peut s’identifier, ce qui rend le film d’autant plus touchant et donc, d’autant plus réussi.

Un petit point négatif au film ? Sa longueur je dirais, 2 heures ça reste raisonnable bien évidemment, et on ne s’y ennuie pas, mais le rythme subit parfois des ralentissements qui pourraient rebuter les plus impatients d’entre nous.

Un excellent film qui privilégie la véracité et la justesse de son propos à une mise en scène criarde et grossière, et que je ne peux donc que chaleureusement conseiller ! Ne passez pas à côté de cette belle pépite !

Tous nos nouveaux textes dans 1 e-mail/mois

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.

Laisser un commentaire