Parler d'Amour
Le cap des six mois

Le cap des six mois

Auteur

Le cap des six mois est, dit-on, le premier tournant des relations amoureuses. Peu de personnes peuvent se vanter de l’avoir traversé sans y laisser des plumes. Avant ce sixième mois, le monde tourne plus rond, le couple file droit. C’est la rencontre, le plaisir, la découverte de l’autre… Sauf qu’en ce qui concerne ce dernier point, les amoureux se trompent bien souvent…

Parce qu’on n’a pas le temps de connaître quelqu’un avant six mois

Au début d’une relation, chacun est en mode séduction puissance 10. Gestes, paroles, attitudes… Rien n’est laissé au hasard. Et vas-y que je me lève discrètement au petit matin pour me brosser les dents et revenir ni vu ni connu avec une haleine bien fraîche. Et tiens, si je m’épilais, c’est vrai, ça fait 12h que je n’ai pas checké mes jambes. Et oui, mon cœur, je te laisse choisir le programme télé de la soirée, si si, je te jure, moi aussi je veux voir le dernier Fast and Furious. Les deux partis jouent la comédie. Par désir de plaire, par peur de décevoir. Il arrive même que des couples jouent le jeu avec tellement d’application qu’ils semblent dépourvus de besoins naturels (savoir dissimuler son envie d’aller au petit coin est un art que seul un amour tout neuf peut susciter). Et comme si cela ne suffisait pas, chacun voit l’autre avec ces fameux yeux de l’amour, ou plutôt ces œillères qui font que les défauts paraissent inexistants.

Voici d’ailleurs les résultats en image d’un sondage fait par  Meetic en mai 2014:

meetic

 

Parce que quand les défauts entrent dans la danse, votre moitié déchante

Six mois, ce n’est pas la date exacte pour tout le monde mais c’est grosso modo la période où votre cher et tendre commence à prendre la confiance et vice versa. Vous êtes tous les deux fatigués d’essayer de ressembler à des êtres parfaits. Petit à petit vous baissez la garde… Jusqu’à libérer votre spontanéité. Vous le reconnaissez enfin, vous détestez sa manie de ne pas débarrasser la table et lui ne supporte pas vos reproches. Parfois, le problème est plus profond. Vous pouvez réaliser que vos valeurs sont complètement incompatibles ou que vos modes de vie ne s’accordent pas. Fini le temps où l’un et l’autre laissiez tout passer sans rien dire. C’est le temps des premières vraies disputes et des mises au point. Une question pointe le bout de son nez : « Doit-on se séparer ? ».

Parce que chaque couple négocie le virage à sa manière

Pour certains, c’est la douche froide. Ils découvrent leur partenaire sous un jour complètement différent qui leur donne envie de s’enfuir et de ne jamais revenir. Mais avant de prendre une décision que vous pourriez regretter respirez un bon coup. Prenez du recul. Sortez avec vos amis, discutez de votre problème avec eux si besoin ; un point de vue extérieur est toujours plus objectif. Cela vous permettra de mesurer la gravité de la situation. Si les motifs de dispute se résument à la répartition des tâches ménagères et aux manies agaçantes (du style appeler sa mère trois fois par jour ou oublier de baisser la lunette des toilettes), le combat n’est pas perdu. Vous mettre d’accord sur des règles de (sur)vie de couple en discutant calmement devrait suffire à arranger les choses : l’un s’occupe de la cuisine, l’autre du ménage selon vos emplois du temps respectifs, et vous n’appelez Maman qu’une fois par jour. Dites-vous les choses. Certains détails qui vous gênent peuvent être corrigés si vous ne laissez pas la rancœur s’installer trop longtemps. En revanche, si ce qui vous dérange fait partie intégrante de la personnalité de votre partenaire, le cap risque d’être difficile à passer.

Parce qu’on ne change pas les gens

Si vous réalisez que celui que vous aimez (aimiez ?) est un colérique invétéré, un jaloux compulsif ou un mollusque qui ne pense qu’à s’avachir devant la télé ==>

ahahah

Inutile d’insister!

Il est peu probable que vous réussissiez à le transformer. Il faut accepter ces défauts si vous vous sentez la force de vivre avec, ou partir avant que vous ne deveniez un couple trop installé et qu’il soit plus dur de se séparer. Dans la moitié des cas, le combat en vaut la peine. Chaque être humain a ses travers, ses faiblesses. Aimer c’est apprendre à composer avec ses propres défauts et ceux de son partenaire. La relation n’en devient que plus solide.

En résumé, le cap des six mois est comme une deuxième rencontre dans la vie d’un couple. C’est la rencontre décisive. Celle qui fait qu’on s’engage ou qu’on s’enfuit en connaissance de cause. Pour sauver les meubles, continuez à cultiver votre sex appeal et n’oubliez pas de rappeler subtilement à votre chéri d’amour que rien n’est jamais acquis définitivement.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.