Mon mari ne fait rien à la maison : témoignage de Sabine

Comment retrouver la complicité des débuts dans son couple ?

Avec le temps, la relation de couple change. On s'éloigne, on communique moins, on s'engueule. Pourtant on s'aime toujours... Alors comment remettre son couple sur les bons rails et retrouver la complicité et les rires qui nous ont fait tomber amoureux ?

Le sujet du partage des tâches ménagères au sein du couple est encore d’actualité en 2022. On pourrait penser que les choses ont changé entre les hommes et les femmes. Mais il semblerait qu’elles aient encore du mal à bouger au sein de la sphère privée du couple et de la famille. Depuis des décennies maintenant, l’homme, mari et père, n’est plus le seul à travailler et à ramener un salaire pendant que la femme, épouse et mère, s’occupe de la maison et des enfants. Les femmes travaillent, ont une vie active bien remplie et souvent la charge mentale qui va avec. Et pourtant, le partage des tâches est encore fortement déséquilibré pour ne pas dire inexistant chez certains couples. C’est le cas de Sabine, mariée depuis 15 ans qui nous avoue, « mon mari ne fait rien à la maison » dans ce témoignage sincère.

Mon mari ne fait rien à la maison : témoignage de Sabine

Parfois, je me demande si les choses ont toujours été comme ça ou si elles ont empiré au fil des années. Je suppose que nous sommes des milliers et des milliers de femmes à nous poser cette question. Et à subir cette situation au quotidien.

J’en suis arrivée à me poser la question de ma responsabilité dans tout ça. C’est dingue, ce n’est quand même pas de ma faute si mon mari considère que ses journées de travail sont plus fatigantes que les miennes. Et qu’il est normal qu’il ne lève pas le petit doigt à la maison !

Je crois que c’est une sorte d’engrenage, un cercle vicieux déséquilibré d’emblée mais je n’ai sûrement pas voulu le voir. J’ai fermé les yeux trop longtemps. Aujourd’hui j’ai envie que les choses changent mais je me dis qu’il est trop tard.

Je ne sais pas comment faire pour que mon mari comprenne qu’il va trop loin.

Certes, je suis sa femme et la mère de ses enfants. Mais je ne suis ni sa mère ni sa femme de ménage ! Et pourtant c’est comme ça que je me sens dans ma propre maison. C’est très humiliant de sentir ainsi, déconsidérée par l’homme qu’on a épousé, qu’on aime et en qui on voyait quelqu’un de bien.

Attention, je ne dis pas que mon mari n’est pas un homme bien ! Mais j’ai l’impression qu’il est resté ancré dans une logique à l’ancienne et qu’il est incapable d’en sortir. Il faut dire que cela doit évidemment l’arranger.

Lire aussi : Mon mari est au chômage et je ne le supporte plus

Est-ce de ma faute ? Aurais-je dû réagir plus tôt ?

Nous sommes nombreuses de ma génération, approchant la cinquantaine, à avoir connu cette façon de faire chez nos parents et nos grands-parents. Soit les femmes ne travaillaient pas et s’occupaient de la maison et des enfants pendant que leur mari était au travail. Soit c’était normal pour tout le monde qu’elles assument seules en plus de leur travail les tâches inhérentes à la maison et à la vie de famille.

Je ne fais pas exception à la règle. J’ai connu ça chez mes grands-parents et si c’était un peu plus équilibré chez mes parents je l’ai vécu aussi enfant. Mes parents travaillaient tous les deux.

Mais c’est ma mère qui gérait l’intendance de la maison : le ménage, les courses, les repas et notre quotidien d’enfants.

Mon père, lui, s’occupait plutôt de l’extérieur : jardin, garage, voiture, bricolage…

Cette répartition des tâches semblait leur convenir. Alors pendant longtemps j’ai dû me dire que c’était comme ça que les choses se faisaient. Et je l’ai reproduit chez moi dans ma propre maison avec mon mari.

Seulement aujourd’hui les choses vont trop loin car mon mari ne fait vraiment plus rien à la maison. C’est comme s’il en était dispensé. Si au début je me suis inquiétée en me demandant s’il était malade, fatigué ou s’il avait un problème au travail ; en fait il n’en est rien.

J’ai juste l’impression que je me voilais la face avant, qu’il a toujours été ainsi. Seulement là, je ne le supporte plus. Je n’en peux plus. Les années passent, l’âge avance et les enfants grandissent mais ma patience s’amenuise.

Je ne supporte plus qu’il mette les pieds sous la table en attendant d’être servi ; qu’il ne se préoccupe pas de ce qu’on va manger, qu’il considère comme normal que son linge soit toujours propre et repassé.

Il procrastine pour tout à la maison même pour s’occuper du jardin, changer une ampoule ou laver la voiture ! Cela devient vraiment exaspérant et j’ai essayé de lui en parler mais la communication ne fonctionne pas à ce sujet.

Puis-je vraiment lui reprocher de ne pas comprendre mes remarques car pour lui il a toujours été comme ça ? Il ne voit pas pourquoi il changerait maintenant je suppose…

Je crois qu’il ne réalise pas à quel point je suis fatiguée, usée, déçue aussi. Peut-être que j’espérais naïvement qu’il comprendrait. Et qu’il aurait enfin envie de m’aider à me décharger de cette fameuse charge mentale que nous les femmes et mères de famille nous subissons trop souvent.

J’avais oui, l’espoir peut-être un peu naïf qu’il aurait envie de montrer qu’il était là pour moi. De me prouver son amour par des petits actes au quotidien. Mais non, rien de tout ça…

Lire aussi : Je ne supporte plus mon mari radin

Mon mari ne m’aide pas à la maison et j’ai honte de cette situation.

En fait, j’ai parfois honte aujourd’hui de vivre avec un homme comme ça. Rien que l’écrire me fait mal au cœur car je n’aurais jamais pensé avoir un jour honte de mon mari. Je me sens coupable de penser ça et en même temps je me dis que je n’ai rien à me reprocher. J’ai toujours tout fait pour lui rendre la vie plus belle et plus paisible, pour soulager sa fatigue et ses soucis.

Et maintenant, alors que je lui demande de prendre sa part, il n’est pas là pour moi. Comment lui faire comprendre sans en arriver à des disputes, à une grosse crise de couple ?

Je l’aime toujours malgré ça mais mes sentiments sont abîmés par son comportement et je ne sais plus quoi faire. On ne doit pas vouloir changer l’autre en amour, j’en ai bien conscience. Mais là je ne lui demande pas de changer complètement. Juste de faire des efforts pour que nous puissions trouver un meilleur équilibre dans notre vie de couple.

Je suppose que ce témoignage fera malheureusement écho chez de nombreuses femmes qui désespèrent de voir leur mari avoir un déclic un jour. Les choses ont-elles évolué pour certaines d’entre vous ?

Première réaction d'un lecteur

Cet article est récent et vous êtes sans doute un des tous premiers lecteurs à le dénicher... Soyez le premier à laisser un commentaire, partager un avis, une idée... pour lancer la discussion :).

⮯ Vers les commentaires

Laisser un commentaire