Parler d'Amour
Devenir un bon coup

Devenir un bon coup

Auteur

Il est plus simple de devenir un pro du plaisir féminin que vous ne le croyez ! Pas besoin de vous inscrire à la salle de sport, ni de faire cents pompes chaque matin. Pas besoin non plus de recourir à la chirurgie esthétique car :

BON COUP # (beau gosse ultra musclé) + (sexe de 22 cm)

Bien sûr pour être ce que l’on appelle un « bon coup » il faut avoir un minimum confiance en soi, maîtriser l’art du cunnilingus, savoir contrôler son corps, prendre son temps, chouchoutez les zones érogènes de sa partenaire sexuelle, la mettre à l’aise et être à l’écoute de son plaisir… Et j’en passe !

Mais avant de rentrer dans les détails sexuels, pour être un « bon coup » il faut suivre ces cinq commandements :

1) Altruiste vous deviendrez

 Le plaisir de votre amie se doit d’être aussi fort que le vôtre. Vous faites l’amour à deux, votre épanouissement sexuel ne peut être à sens unique. Assurez-vous de sa satisfaction au cours du rapport, ne la laissez pas toute seule dans son coin. Vous avez très envie de jouir ? Reculez l’explosion, ne la délaissez pas. Ayez toujours à l’esprit que vous devez la contenter lors de chacun de vos rapports. Un homme qui oublie à tous les coups les préliminaires, qui retourne sa partenaire et lui fait l’amour, et qui jouit seul pour enfin s’endormir paisiblement, sans aucun scrupules… aura beau être Brad Pitt, il ne pourra jamais contenter sa copine.

2) Les femmes vous désirerez et complimenterez

Le « bon coup » aime les femmes et leur fait savoir.  La sexualité féminine est très narcissique : lorsqu’elle se masturbe, une femme s’imagine entrain de réaliser ses fantasmes avec un homme, mais peu importe lequel, ce qu’elle imagine, c’est elle. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle une femme qui se trouve trop ronde, trop maigre, ou trop laide, ne pourra éprouver du plaisir lors de sa sexualité. Tenez lieu de miroir amincissant, elle vous en sera redevable. Dites-lui que c’est la plus belle, qu’elle a la peau douce, de jolies fesses galbées, que personne d’autre ne pourrait vous donner autant de plaisir. En effet, comme le dit si bien Fabrice Luchini : « les femmes jouissent d’abord par l’oreille ». Mémorisez bien cette phrase et faites-en votre devise.

Se faire écrire une lettre par un écrivain public

3) Ouvert sera votre esprit buté

Votre amie aussi a des fantasmes inassouvis qu’elle rêve de réaliser, des idées rocambolesques qu’elle n’ose vous dévoiler. Vous avez pris l’habitude de prendre les commandes, et c’est toujours vous qui choisissez le film. Stop. Votre copine aussi a le droit d’exprimer ses désirs les plus fous et vous devez y être attentif et réceptif. Peu importe si elle meurt d’envie que vous lui caressiez son lobe pendant 30 minutes en lui murmurant des insultes en russe. Vous lui avez bien demander une fellation devant Paris-Marseille lundi dernier…

4) Attentives vos oreilles se prêteront

Ouvrir les yeux, c’est bien. Ouvrir vos oreilles, c’est mieux. Être attentif aux gémissements de votre partenaire, à sa respiration saccadée et à son mouvement de bassin c’est mettre en marche votre décodeur à sensations. Cela vous permettra de savoir quel rythme adopter, quelle vitesse et quel mouvement. Une femme peut gémir, hurler, se taire ou faire des grimaces incroyables lorsqu’elle prend son pied. Ne pensez pas que votre copine s’ennuie juste sous prétexte qu’elle ne crie pas lors de vos prodigieux va-et-vient. L’être humain est complexe et chaque individu a sa particularité.

5) Aimer et baiser, un tout, formeront

Vous connaissez sans doute le fameux complexe de la Madone et de la Putain. L’homme qui recherche la mère parfaite pour ses petits bambins et qui va se trouver une maîtresse qu’il pourra « baiser » comme bon lui semble. La femme aimée représente donc la « Madone », la sainte, celle que l’on respecte et qui concocte de bons petits plats. La maîtresse, elle, est considérée comme la « Putain », celle que l’on prend dans tous les sens et qui réalise les fantasmes les plus improbables. Le sexe n’est ni sale ni humiliant. Gardez bien à l’esprit que votre petite chérie, votre petite princesse, celle qui se lave au Dop framboise, se rend trois fois par semaines chez sa grand-mère et qui change la litière du chat, peut cacher une femme totalement débridée, bien dans sa peau, et prête à tout pour vous faire décoller. Ne différenciez pas les deux, ce serait vraiment dommage.

Ailleurs sur le web (sponsorisé)
Afficher les commentaires

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cet article vous a plu ? Devenez membre PDA!

Rejoignez mes lecteurs privilégiés et recevez une fois par mois un e-mail rassemblant mes nouveaux articles et mes conseils amoureux.